Cancer Research UK : l’e-cigarette est une bonne proposition pour arrêter de fumer

La cigarette électronique pourrait-elle aider les Stop Smoking Services britanniques pendant le Stoptober 2016 ? La question est posée par le Cancer Research UK.

cancer-research-ecigarette

Cancer Research UK soutient une approche de réduction des risques contre le tabagisme

Pour mettre toutes les chances de leur coté, les fumeurs qui souhaitent se sevrer ont intérêt à se faire accompagner par un Stop Smoking Service (SSS) et utiliser les produits qui leur seront prescrits, explique l’auteur d’un billet publié sur le site de Cancer Research UK. Mais “une nouvelle technologie émerge qui serait capable de changer le paysage : l’e-cigarette”.

A travers deux témoignages Cancer Research UK rend compte de la dynamique collective d’entraide d’une opération du type Stoptober et de l’aide que peut apporter le vaporisateur.

La chose la plus importante c’est d’arrêter de fumer. Proposer le vapotage dans une perspective de sevrage peut être un moyen très utile pour y parvenir.
– Dr Joanna Miler

Utilisée par près de trois millions de personnes en Grande-Bretagne, la plupart du temps pour arrêter de fumer, la cigarette électronique aurait aidé 18.000 fumeurs supplémentaires à sortir du tabac en 2015.

Les Stop Smoking Services ont logiquement commencé à intégrer ce nouvel outil dans leur pratique. Pour le Dr Joanna Miler qui dirige un centre d’aide à l’arrêt du tabac, c’est là un moyen supplémentaire pour personnaliser la proposition faite aux fumeurs. Cette approche est soutenue par le Centre national pour l’arrêt du tabac  (NCSCT) qui recommande aux centres locaux de soutenir les fumeurs qui choisissent l’e-cigarette pour arrêter de fumer.

L’accompagnement proposé à travers le pays est la méthode la plus efficace pour aider des milliers de fumeurs à réduire leur risque de développer différents types de cancer avec, à la clef, bien d’autres avantages pour la santé.

Cancer Research UK encourage les fumeurs à participer à Stoptober “Visitez leur site Web et trouvez la méthode qui vous conviendra le mieux.”

 

  • Starlyte

    Tout a fait OK avec ce qu’ils disent. Après 5 ans de vapotage (ecigarette utilisation) je suis toujours là, malgré mon emphysème, pour lequel le pronostique qu’on m’avait donné à l’époque était d’un an.