Vous êtes ici : Vaping Post » News cigarette électronique » Calgary : un projet d’encadrement très ferme des e-cigarettes

Calgary : un projet d’encadrement très ferme des e-cigarettes

Les autorités sanitaires de la ville olympique pousse pour des mesures restrictives sur l’usage du vaporisateur personnel et l’interdiction de vente aux mineurs.

Rappeler aux jeunes qu’aucun “produit du tabac” n’est sain

Calgary

70% de la population de Calgary est opposée à l’utilisation de l’e-cigarette dans les lieux publics

Les autorités sanitaires exhortent la municipalité de Calgary, ville canadienne du sud de l’Alberta, à bannir le vapotage dans tous les lieux où la cigarette est déjà interdite.

Elles s’appuient notamment sur une étude réalisée dans la ville auprès de 560 personnes. 70% d’entre elles ont déclaré être opposées à l’utilisation du vaporisateur personnel dans les lieux publics, mais également dans les magasins, les entreprises et les restaurants.

Le projet de loi comprend une mesure interdisant l’utilisation de la cigarette électronique dans les entreprises et à proximité, dans les bâtiments publics, les terrains de jeux, les restaurants, les bars, sur la place olympique ainsi qu’aux arrêts de bus.

Si ce projet de loi est adopté, il rentrerait en application au mois de juillet et serait une des politiques les plus fermes dans ce domaine au Canada. Seules les villes Red Deer, Cold Lake et Vancouver ont adopté à ce jour des réglementations  similaires. Nova Scotia est la seule province à avoir interdit sur l’ensemble de son territoire le vapotage dans les lieux publics et la vente de cigarette électronique aux mineurs, les autorités de l’Ontario viennent quant à elles de voter une loi qui la réglemente comme un produit du tabac.

Pour Les Hagen, directeur du groupe Action on Health and Smoking, cette mesure rappelle aux plus jeunes que quelque soit leur forme “les produits du tabacs” ne sont pas sains.

Review Author:Review Date:
  • Erwan Waneg

    Je pense que ce sont les autorités de Chicago qui, il y a deux ou trois ans, avaient dans l’idée d’interdire la consommation de foie gras dans tous les restaurants de la ville. Mais voilà ! le spectre de la Prohibition a ressurgi, avec la mémoire de toutes les dérives et de toute la violence qu’elle avait en son temps entraînées. Alors les dites autorités ont tout simplement décidé de laisser tomber plutôt que de voir un marché parallèle du foie gras s’installer dans leur cité, avec à la clé une augmentation incontrôlable de sa consommation. Il semble qu’à Calgary on ait la mémoire plus courte qu’à Chicago.

    Je pense que les atteintes, nombreuses et interminables, portées à la e-cigarette, sont au final une bonne chose pour elle : ce qui est interdit attire plus que ce qui est permis. Les gens que nous avons élu et qui ensuite se sont mis en tête de régenter nos vies, ne pourront jamais nous empêcher de vapoter. Leur attitude va seulement favoriser, là encore, un marché parallèle, avec tous les risques que ça comporte en matière de qualité des produits et donc de santé publique. Leurs lois scélérates auront pour destinée d’être allègrement contournées, et je serai le premier à le faire. Les Suisses sont en train de braver l’interdiction des e-liquides nicotinés dans leur pays, et nous ferons pareil dans le nôtre contre toute atteinte à notre liberté de ne pas nous empoisonner au tabac mais au contraire de prendre notre pied en vapotant.

  • pierre rouzaud

    la ecig n’est en aucun cas un produit du tabac.Il ne faut pas confondre un dispositif électronique avec une feuille de tabac présentée dans un rouleau de papier ou une pipe (à eau ou classique)