Vous êtes ici : Vaping Post » News cigarette électronique » Ca Vous Regarde, émission sur La Chaine Parlementaire : E-cigarette contre tabac, la guerre est déclarée

Ca Vous Regarde, émission sur La Chaine Parlementaire : E-cigarette contre tabac, la guerre est déclarée

50 minutes d’émission pour que les anti-ecig tente d’enfoncer leur clou, que le docteur Granger, preuve à l’appui (étude et terrain) et non par principe de précaution, tente d’affirmer le contraire et enfin qu’un buraliste fasse preuve de bon sens.

Ca Vous Regarde, diffusée le 25 octobre dernier sur La Chaine Parlementaire LCP

E-cigarette contre tabac : la guerre est déclarée ! sur la chaine LCP le 25 octobre dernier

“E-cigarette contre tabac : la guerre est déclarée !” sur la chaine LCP le 25 octobre dernier

Invités sur le plateau de l’émission d’Arnaud Ardoin :

  • Nora Berra, Députée européenne UMP. Ancienne secrétaire d’État à la santé.
  • Olivier Véran, Député PS de l’Isère, médecin.
  • Jacques Granger, Pneumologue au CHU de Périgueux. Enquête sur l’Observation de l’acceptation de la cigarette électronique avec la Caisse primaire d’assurance maladie de la Dordogne.
  • Cyrille Geiger, Président de la Fédération des Buralistes de Paris Nord

Un premier reportage, redite étoffé du reportage déjà diffusé au lendemain du vote au Parlement européen, nous rappelle que le chiffre d’affaires de la cigarette électronique a dépassé celui des substituts nicotiniques, que l’industrie du tabac a perdu 8% de ses clients et que par conséquent les deux gros lobbies que sont l’industrie pharmaceutique et du tabac sont inquiets (bouh les pauvres).

C’est un peu comme ils le disent « David contre Goliath, Philip Morris ayant dépensé 100 millions d’€ pour influencer les parlementaires sur cette directive ».

Petit rappel aussi sur la bonne santé du marché de l’ecig : c’est plus de 3000 emplois créés en France avec aujourd’hui toujours plus d’un liquide sur 2 français.

Mais sur ce marché « juteux » trop d’information tue l’information et c’est en brouillant les pistes que l’on risque de ramener certains vapoteurs à la cigarette classique. La vraie question est donc : vaut-il mieux vapoter que fumer ? Qu’est-ce qui est bien, qu’est-ce qui est mal ?

Un début de réponse ? On vous aide : 72 000 …. C’est le nombre, astronomique, de personnes qui meurent par an à cause du tabac en France.

Vous en voulez encore ?

11 ans : en 2013, c’est l’âge auquel les enfants commencent à fumer.

Plus ?

34% : c’est le nombre de jeunes de moins de 18 ans qui fument (pourcentage cité par le docteur Granger au cours de l’émission).

Avec trente ans de métiers, le docteur Granger pratique la médecine sur le terrain et a décidé seul de mener son enquête/étude sur la cigarette électronique. Pour lui il n’y a aucun doute, il vaut mieux vapoter que fumer.

Il affirme « qu’il n’y a pas de produits cancérigènes dans la cigarette électronique, qu’il n’y a pas de combustion, pas de monoxyde de carbone et très peu de produits irritants par rapport à tous ceux présents dans la fumée de tabac. Il y a 400 fois moins de danger avec la cigarette électronique qu’avec la cigarette classique et comme l’atteste Bertrand Dautzenberg, le référent en tabacologie, les jeunes qui se tournent vers l’ecig sont déjà fumeurs. »

Et nos autres invités ?

Pour Mme Berra, eurodéputée UMP, c’est un principe de précaution. On ne sait rien sur les eliquides, il faut donc une AMM comme pour les médicaments. Arnaud Ardoin lui fait alors même remarquer que cette AMM risque de mettre pus d’un fabricant d’eliquides sur la paille. Pas tort. Pas de réponse.

Et comme nous ne sommes pas à une contradiction près, Mme Berra pense que si l’ecig reste en vente libre, c’est une incitation à banaliser les produits du tabac ( ?!?!). de mon côté, je croyais l’exact contraire.

Selon toute vraisemblance, Mme Berra classe l’ecig et la cigarette classique dans la même catégorie. Tout est une question de vocabulaire, non ?

Restent les avis de messieurs Véran et Geiger, l’un médecin, l’autre buraliste, l’un pour l’encadrement de la vente et l’autre pour sa mise en vente (il ne dit pas exclusive) dans les bureaux de tabac.

Rien de nouveau me direz-vous ?

Si, Monsieur Geiger souligne astucieusement que les pharmacies n’ont pas réussi à lutter contre le tabagisme et qu’il ne voit pas comment, elles réussiraient aujourd’hui avec l’ecig. Pas faux monsieur Geiger.

Autre remarque pertinente de ce buraliste : depuis qu’en Italie, la cigarette électronique est taxée, on observe un retour au … tabac !

Voir l’émission

Review Author:Review Date:
  • Alexis Finn

    J’aime voir des personnes comme Mme Berra lutter contre l’e-cig, car c’est une démonstration par l’exemple de l’incohérence de cette lutte: Est-ce un médicament ou un produit du tabac ? d’après Mme Berra c’est apparemment les deux ! A quand les cigarettes sur prescription?
    Non vraiment c’est trop drôle.

  • philippe

    “Enfin, Nora Berra, secrétaire d’Etat chargée de la Santé de 2010 à 2012,
    en pleine affaire Mediator, avait travaillé pendant dix ans dans les
    laboratoires Boehringer Ingelheim(1999-2001), Bristol-Myers Squibb (2001-2006) et Sanofi-Pasteur
    (2006-2009). Un parcours qui avait incité le ministre Xavier Bertrand à l’écarter pendant la crise du Mediator.”
    http://www.challenges.fr/entreprise/20130411.CHA8203/politiques-et-industrie-pharmaceutique-des-liaisons-inavouables-qui-depassent-le-cas-cahuzac.html

    une piste ?

    • Yoda

      @philippe:: Tout est dit je ne regarderai pas cette émission.

  • Julien Kixo

    elle est insupportable cette Nora Berra…

  • mighty yo

    cette nora berra est complètement a coté de la plaque,ça ne m’étonnerai pas qu’elle touche des pots de vins de PMI (philippe morris international)