Vous êtes ici : Vaping Post » Test cigarette électronique » Kits » Test : Box mod Vapor Shark

Test : Box mod Vapor Shark

Voici la présentation d’un kit complet axé autour du fameux box mod Vapor Shark (USA).

Chargement par induction et contrôle de température

Le Vapor Shark rDNA 40 V2 est équipé d'un chipset DNA40 Evolv.

Le Vapor Shark rDNA 40 V2 est équipé d’un chipset DNA40 Evolv.

Pour ceux qui n’identifient pas trop bien cette marque, elle est censée représenter le saint graal de la box en ce début 2015. Et vous vous en rendrez vite compte en vous interrogeant sur la valeur de son tarif, car à près de 189 euros la brique j’espère bien que son standing sera représentatif de son prix.

Au vu des innovations incluses et de la qualité de la vape on peut la comparer de suite au Provari et son P3 au sens où l’on ne peut que souligner l’effort vers une vape plus sécurisée et surtout qui se limite à une puissance que l’on peut qualifier à ce jour de raisonnable.

Sécurisé car c’est une des premières à instaurer un contrôle et une limitation de la température de chauffe de votre résistance. Commercialement je dis bravo, dans la pratique je dis moyen, et plus que moyen, car ledit contrôle ne fonctionne qu’en présence d’une résistance fabriquée avec du Nickel 200 ou autres variantes dont la particularité est de changer de résistivité en fonction de sa température, facilitant de fait ce fameux contrôle de température.

La box est équipée d'un écran OLED 0,69 et d'un système de rechargement par induction.

La box est équipée d’un écran OLED 0,69 et d’un système de rechargement par induction.

On peut donc penser qu’à ce jour l’argument est un fait commercial et/ou marketing car au-delà de cette limitation d’usage, le Nickel et sa résistivité évolutive ne supporte pas le dry burn et est plus fragile à manipuler que le Kanthal. Ce contrôle sera donc limité à une fine frange de connaisseurs fondus, sans jeu de mot de ma part, dont je ne fais pas partie.

Ce contrôle de température étant donc écarté d’entrée de jeu, est-ce que cette Box mérite franchement votre investissement ? A l’usage depuis 2 semaines maintenant je dirais que oui pour 2 raisons prépondérantes et déterminantes à mes yeux que sont la possibilité de changer d’accu comme pour un mod classique via une intelligente trappe magnétique sans vis d’une part, et d’autre part une qualité de vape franchement bonne et lisse liée à la puce embarquée DNA40 de marque Evolv.

Mais ?

Oui mais car comme toujours on est plus dans le domaine artisanal que dans l’industrie et donc il faut composer avec des imperfections et là de suite je parlerais de la trappe aimantée qui sur mon exemplaire commence déjà à être moins aimantée qu’au premier jour et parfois glisse sous mes doigts, de la luminosité de l’écran qui n’est pas modulable, des switchs qui sont un poil bruyant, du revêtement du fire qui s’abime déjà et enfin du revêtement qui est certes super agréable au toucher mais qui devient très vite moche du fait de multiples traces de doigts ou autres rayures, et enfin du chargeur par induction qui bien que pratique est trop petit pour positionner facilement sa box dessus.

Le box mod Vapor Shark ici à gauche d'un Provari P3

Le box mod Vapor Shark ici à gauche d’un Provari P3

En revanche pour celui qui recherche une qualité de vape digne d’un P3 ou d’un pipeline Pro dans un format box vous pourrez y trouver votre bonheur. En effet le format est par exemple plus ergonomique qu’un MVP d’Innokin tout en embarquant l’accu de votre choix en 18650 et ça, pour moi qui utilise exclusivement des mods, c’est un vrai bonheur.

J’entends les sirènes ronflantes des adeptes du Sub-ohm me dire que l’important dans cette affaire de Vapor Shark rdna 40 est qu’elle est capable d’accepter des résistances de 0.16 ohm et plus ce qui en fait un des rares mods spécialisés dans la pratique de sub-ohm. Vous savez que je conchie cette pratique quand elle est vulgarisée par les grands boutiquiers chinois mais ici pour cette box il s’agit d’un critère qui n’est pas spécialement mis en avant et surtout qui est assumé qu’il assume professionnellement le prix comprend un accu digne de supporter de telles résistances à savoir le LG 2500mAh 18650 35A.

Le pack présenté ici comprend un accu EFEST IMR purple 3100 mA.

Le pack présenté ici comprend un accu EFEST IMR purple 3100 mA.

Cette Shark et son prix s’adressent concrètement à des vapoteurs chevronnés qui veulent acquérir un matériel capable de fournir en toute sécurité la puissance nécessaire aux sub ohm. Mais il peut aussi s’adresser à des adeptes de ce format box qui n’ont pas encore craqué pour un P3 ou un Pipeline pro et qui veulent gouter aux joies de la vape dite lisse.

Un box mod puissant, agréable au toucher et dont le renouvellement en énergie est parfaitement géré

Le boitier de la box Vapor Shark

Le boitier de la box Vapor Shark

En préliminaire, la boite d’emballage qui fait aussi mode d’emploi est comme pour le Provari assez pauvre et identique au plus mauvais des clones chinois. La finition globale est bonne mais ne reflète tout de même pas son tarif élevé sauf pour ce qui est de la connectique en plaqué or pour améliorer encore la conductivité. Comme je le dénonçais en introduction la fermeture magnétique est très pratique mais reste approximative au sens ou la magnétisation n’est pas garantie dans la durée. La mienne est déjà soumise à une certaine souplesse qui ne me convainc guère.

C’est donc une vraie box car la chose est franchement rectangulaire et relativement lourde mais pas si grosse que ça au regard de l’accu embarqué. Son épaisseur de 25 mm est idéal car elle permet d’accepter la plupart des reconstructibles et en tout premier lieu le fameux Subtank de chez Kangertech que j’ai testé il y a peu. Le pack du petit vapoteur inclus cet atomiseur hybride que la Vaporshark rdna 40 pourra très largement satisfaire en tout point.

Le Subtank de Kanger vient ici parfaitement équipé la Vapor Shark

Le Subtank de Kanger vient ici équipé la Vapor Shark.

Le subtank faisant pile le même diamètre que la brique, l’ensemble est d’une parfaite cohérence. Reste plus qu’à trouver des joints noirs pour le Subtank et l’élégance sera de mise. Le Petit Vapoteur a de nouveau vu juste tout en limitant au mieux les coûts. Pour comparer à la box MVP d’Innokin je trouve cette dernière plus ergonomique en main car plus épaisse mais moins longue tant et si bien que la mienne disparait dans mes mains. Ce sera plus ergonomique que votre Pilum composé du P3 et du GT2.

Grâce à la recharge par induction, le chargement se fait par simple contact entre la box et son mod.

Grâce à la recharge par induction, le chargement se fait par simple contact entre la box et son mod.

Revenons à la gestion énergétique qui représente le talon d’Achille de nos vaporisateurs. Ici plus de problématiques car comme sur n’importe quels mods, vous pourrez changer d’accus dès que ce dernier sera vide et cela très simplement et sans outils en enlevant la trappe magnétique. Mais vous pourrez aussi utiliser le chargeur par induction lui aussi fourni dans ce pack. Rien de plus simple, il suffit de brancher votre chargeur sur la base ronde du chargeur.

Si la position de la vaporshark est bonne vous entendrez un bip léger et la led deviendra verte clignotante. Pour confirmation vous verrez que le fire de la box deviendra rouge. Une rallonge usb est fournie mais pour ma part j’ai rencontré quelques ratés de connexion comme si la base marchait moins bien avec cette rallonge. Bref je n’en ai nul besoin car je m’en sers uniquement au bureau sur mon ordinateur. Je me demande d’ailleurs si cet accessoire est vraiment utile depuis que la trappe n’est plus à vis mais magnétique.

Je trouve plus simple d’apporter un second accu de 18650 et de le changer en 5 secondes chrono que de me servir de ce chargeur par induction et ce d’autant plus que lors de son chargement sur cette base, la box devient chaude et trouble ma sérénité. Ajouter à cela qu’avec le subtank, l’ensemble est déséquilibré vers le haut provoquant une mise en place compliquée sur le chargeur ou du moins minutieuse. C’est un coup à prendre.

Votre troisième moyen de recharge est d’utiliser un simple cable Usb et de brancher votre box La prise Usb est idéalement placée en bas mais pas au fond. Vous pourrez ainsi poser votre box et votre atomiseur verticalement. C’est toujours mieux pour l’atomiseur que de devoir le laisser à l’horizontal sur la base du chargeur à induction.

IMG_1516L’assemblage du reste est excellent. Les boutons sont parfaitement intégrés au châssis et le revêtement en alliage allu/zinc recouvert d’une surcouche souple est très agréable au toucher et d’un entretien facile. Entretien nécessaire car le revêtement accroche toutes les traces de doigts.

Pour ce qui est de l’écran, rien à dire. Il est parfaitement lisible et un poil trop éclairé mais sa position sur le fond de la boite le rend peu gênant à l’usage. Parlant de cette position atypique de l’écran sur le fond, cela m’est apparu étrange au début mais très pratique à l’usage. Rassurez-vous l’écran est protégé par une petite bordure lui évitant tous contacts avec les méchantes surfaces.

Pour finir rapidement sur l’aspect général, on pourra aussi regretter un switch un peu trop rayable et bruyant, mais sa position et sa taille sont parfaites et tombent toujours facilement sous le pouce ou l’index. A cela j’ajouterais que la pression a exercé n’est ni trop forte ni trop faible.

En résumé cette Vapor Shark rdna 40w fabriquée à Miami tient ses promesses au regard de son tarif élevé car elle est tributaire de charges et d’investissements supérieurs aux chinois. C’est la traditionnelle dichotomie mais je préfère cela plutôt que de pester dans 3 mois. Même si je dois rapporter une franche incertitude sur la longévité des puces de Evolv car j’ai eu pas mal de soucis sur les versions 30.

Revue technique

Les caractéristiques de la rdna 40 Vapor Shark sont les suivantes :

  • 1 switch rond en métal peint et 2 boutons de réglage en bas de la tranche
  • Dimensions (L – l – h) : 5 – 42.5 – 25 mm
  • Poids : 195 g (avec accu fourni)
  • Compatibilité : Shark Skin / Chargeur induction fourni dans le pack
  • Connectique : 510 plaqué or sur ressort
  • Matière : Zinc / Aluminium et revêtement souple
  • Type de batterie fournie : LG 18650 /2500 mAh 35A
  • Résistances compatibles : 0.16 à 2 Ohms
  • Watt : 1 à 40 Watts
  • Courant maxi : 16 Amps (boost à 23Amps)
  • Chipset : Evolv DNA 40
  • Ecran : OLED blanc
  • Informations écran : Puissance de sortie sélectionnée (en Watts), Température de la résistance (en Fahrenheit), Résistance utilisée (en Ω) et Niveau de batterie (Jauge) et niveau réel d’output en volts
  • Couleurs disponibles : Noir
  • Garantie : 4 mois (constructeur)
  • Mode d’emploi très succins et sur le côté de la boite

Contenu du pack testé ici :

  • Une box Vapor Shark rdna 40
  • Un chargeur wireless sans fil à induction
  • Un deuxième accu effest purple 3100 mAh 20
  • Un kit résistance Kangertech contenant 20 coils préfabriqués et du coton japonais

Une qualité de vape en or qui s’inscrit aux cotés des Provari ou autre Pipeline Pro

La Vapor Shark est équipée d'un plot 510 plaqué or pour améliorer la conductivité.

La Vapor Shark est équipée d’un plot 510 plaqué or pour améliorer la conductivité.

Je pourrais en disserter pendant des heures eu égard à la possibilité de faire des coils en nickel NI200 afin de pouvoir efficacement contrôler la température avec cette box mais je dois rester humble et accessible à tous et c’est en tous cas ma volonté ici sur ma-cigarette.fr, et ce d’autant qu’il y a d’excellent forum pour cela.

Vapor Shark va même jusqu’à plaquer la connectique d’or pour assurer au mieux la conductivité. A ce tarif vous n’aurez pas de mauvaises surprises à ce niveau-là d’autant plus que le pas de vis est au diapason.

Tous les vapoteurs aguerris savent très bien que les chipsets Evolv fonctionnent très bien et cette affirmation est tout à fait vérifiée ici. Cette box est un vrai régal à utiliser avec mon reconstructible préféré le GTII mais aussi avec le Subtank fourni dans ce pack haut de gamme du Petit Vapoteur. Je l’ai comparé avec mon Provari P3 et à condition équivalente je ne vois aucune différence sauf une que j’aurais bien aimé retrouver à ce tarif sur cette Vapor Shark. Il s’agirait d’avoir la possibilité comme sur le P3 de régler le boost. En effet j’utilise mon P3 avec cette fonction boost qui augmente la puissance la première seconde. Cette box semble-t-il utilise aussi apparemment cette augmentation de puissance mais nous n’avons absolument pas la main dessus et donc je suis obligé de régler un peu plus fort la vaporshark que le P3.Il aurait été facile de prévoir un tel réglage.

Vue générale du pack présenté ici

Vue générale du pack présenté ici

J’ai pu rencontrer quelques imprécisions au changement de valeur de résistance en particulier quand je passe d’une basse à une normale. Pourtant la Vapor Shark nous informe intelligemment du changement de résistance en neutralisant le fire et nous obligeant à revenir vérifier nos précédents réglages. C’est franchement une bonne idée pour ne pas brûler une résistance dite commerciale.

Pour en venir à l’utilisation et aux réglages possibles avec cette box c’est au final assez simple mais si ce n’est pas super intuitif au début. Vous pouvez régler facilement votre puissance avec les boutons + ou – et protéger votre réglage en appuyant simultanément sur les 2 petits boutons en même temps. Ce mode s’ajoute au mode protection qui neutralise tous les boutons en appuyant 5 fois sur le Fire. Cette box a le mérite de s’éteindre toute seule au bout d’un moment ou du moins de se mettre en veille.

Des instructions sont fournies sur le côté du boitier

Des instructions sont fournies sur le côté du boitier

Je remercie encore haut et fort la présence d’un mode gaucher en appuyant simplement sur le fire et le bouton + en ayant préalablement choisi le mod lock. L’écran s’inverse. Vous pouvez aussi choisir d’éteindre l’écran mais aussi de changer la température maximale en appuyant sur les deux boutons pendant le lock mode. Ce réglage intéressant pour l’avenir en est encore dans sa phase de développement,c’est plus un contrôle du changement de résistivité du Nickel qu’un vrai contrôle de température. Mais c’est un bon début en termes d’image de marque de la vape en général et rien que pour cela je trouve que cette Vapor Shark mérite bien un investissement qui sera de toute manière bien plus intéressant que l’achat de 2 cartouches de tabac américain.

Le pack très complet inclus aussi un sachet de coton organique japonais et un sachet de coils Kangertech déjà fabriqués

Le pack très complet inclus aussi un sachet de coton organique japonais et un sachet de coils Kangertech déjà fabriqués

A l’utilisation quotidienne, je préfère faire mes coil moi-même car je laisse des bouts beaucoup plus longs qui facilitent d’autant la mise en place sur les vis de la base et en particulier sur ce subtank dont les vis sont sincèrement petites. Mais pour ceux qui bloquent là- dessus ils ont le mérite d’être des coils solides qui offrent en gros 0.8 ohm si vous les utilisez seuls. Le coton organique fourni est très bien à l’usage mais plus compliqué à installer que le Fiber freak qui garde encore ma préférence. En effet ce coton est plus fragile.

En utilisation classique hors sub-ohms, ma moyenne d’utilisation est la suivante :

2500 mAh, 7 heures pour en gros 7 ml avec la résistance de 1.2 ohm Kanger. La recharge via l’usb ou le support par induction est étonnement plus rapide que sur mon chargeur d’accus séparé comme quoi le Zip high speed charging n’est pas qu’un effet de manche. L’autre batterie Effest 3100 fournie dans le pack me dure 9 heures environs. A cet égard et pour conserver la cohérence vis-à-vis du fabricant et du sub ohm il aurait peut-être été plus judicieux d’adjoindre une Effest 2500mAh 35A

Au sujet de l’utilisation je dois déplorer que la jauge de batterie de l’écran est complétement farfelue et inutile car elle reste 70% du temps au maximun ou presque et d’un coup se met à baisser pour arriver très vite à l’information que votre accu est mort. Insupportable à ce niveau de prix ! J’ajouterais que ce bug ne semble pas être le seul ce qui m’autoriserait à être toujours inquiet sur la longévité des puces Evolv. A confirmer ou infirmer à l’usage.

En toute subjectivité cette Rdna 40 de Vapor Shark est un excellent outsider au Pipeline pro vieillissant et au P3 trop gros qui a le mérite d’accepter des résistances en déca des 0.7 ohm du P3 et pouvant aller jusqu’à 0.16 ohm. C’est cette capacité en marge et son format box très agréable et plus discret qui feront à coup sûr pencher la balance en ce début 2015 vers elle plutôt que vers les stars en place nommées ci-dessous. Cette Vapor Shark est la représentante haut de gamme la plus actualisée en particulier au regard des fabricants des clearomiseurs qui proposent de plus en plus ce type de résistance très basse résistivité.

Comme ses concurrents prestigieux, et mise à part la jauge inutile de la batterie, il faut applaudir une grande constance de fonctionnement jusqu’au bout de la batterie. Je n’ai quasiment pas ressenti de baisse de puissance et la gestion de l’accu est plus avantageuse que le Provari au sens où l’analyse de l’accu est moins rigoureuse que celle de Provari.

En résumé

Points positifs

  • Pack full option
  • Accus de 18650 très facilement remplaçable
  • Autonomie avec le LG 2500 mAh 35 A malgré une utilisation à résistance basse
  • Ergonomie du format box malgré des accus en 18650
  • Puce Evolv DNA40 offrant une vape lisse et confortable
  • Excellente finition et assemblage parfait avec le Subtank de 25 mm de diamètre
  • Qualité de la connectivité 510 plaquée or et des filetages du plot
  • Recharge et passtrough par Usb sur le côté de la box et non sur le fond
  • Epaisseur de la box de 25 mm permettant une utilisation confortable de la plupart des reconstructibles
  • Puissance maitrisée de 40 w largement suffisante
  • Position de l’écran au fond finalement appréciable
  • Acceptation des résistances de tout ordre de 0.16 à 3 ohms

Points négatifs :

  • Contrôle de température non abouti et limité au coil en Nickel
  • Jauge de batterie complétement farfelue !
  • Revêtement du Switch principal de mauvaise qualité
  • Revêtement soft touch agréable mais fédérateur de trace de doigts
  • Ecran trop lumineux
  • Chargeur par induction trop petit et un poil superflu
  • Réglages secondaires peu intuitifs
  • Jeu dans la fermeture magnétique de la trappe accu
  • Mauvaise qualité de la base rba du Subtank
  • Inscription marque trop apparente
  • Prix un poil élevé au regard de la seule finition

Conclusion

Note de 4/5 pour un bon cadeau à faire à un ami vapoteur qui n’ose pas investir une bonne fois pour toute !

Il reste que pour débourser ce prix-là il faut tout de même avoir en tête que la finition et la durabilité de cette Vapor Shark sont moins abouties que celle de Pipeline ou Provari. Le choix se fera sur le format et la nécessité ou non d’avoir recours à des résistances très basses.

J’avoue qu’à ce jour si je n’avais pas un des ces 2 mods, mon choix se porterait sur ce produit permettant une plus grande plage d’utilisation en terme de résistance mais aussi en terme de puissance consommée.

J’en reviens à mon « qui peut le plus peut le moins » de mon test du Subtank qui se marie parfaitement bien à cette box et qui justifie une fois de plus les choix des éléments compris dans ce kit.

Le kit Vapor Shark / Kanger Subtank en images

Review Author:Review Date:
  • moiiii

    Bon je ne sais plus quoi penser, j’aime une vape lisse, dans l’ordre ma
    provari 2.5(moins lisse), mon sigelei 100 watt et finalement ma evic
    suprem(plus lisse)
    Prochainement une eleaf 50 watt(pour ses 4400 ma) et cette
    m’intéresse,
    Alors que choisir ? On a quoi comme chipset dans les eleaf ?Quels sont
    les meilleurs chipset, le prix est-il gage de qualité ?
    Merci d’avance

    • Denis COUGNAUD

      cette box est franchement agréable et la vape est identique au provari donc à mon sens supérieur à celle de la Eleaf. Et puis l’accus est interchangeable …D

  • francky c’est bon

    bonjour

    moi je rencontre des problèmes avec le socle a induction on dirait qui perd la connexion bip tt les 10s avec la shark et se remet en charge par contre du coup elle chauffe beaucoup mais beaucoup quelqu’un aurait une idee

    merci

    • Denis COUGNAUD

      un peu capricieux c’est sur, il faut que ta shark soit bien centrée sur le socle et que le fire devienne rouge; de plus je te conseillerais de ne pas utiliser la rallonge. bien à toi D

      • francky c’est bon

        deja merci pour la réponse mais ou je la mette meme o centre ca bip toujours j’ai essayé avec un autre chargeur a induction et ca a lair de fonctionner on dirait que le socle n’est pas assez gd pr la shark ce qui ma fait peur celle quelle chauffer beaucoup je trouve

        • Denis COUGNAUD

          dans ce cas je crois que ton chargeur à un soucis car moi ca marche meme si c’est vrai que ca chauffe un peu
          bonne soirée et merci à toi de nous lire

      • francky c’est bon

        deja merci pour la réponse mais ou je la mette sur le socle c toujours pareil du coup elle chauffe beaucoup trop a mon goût et j’ai testé sur un autre chargeur a induction et a priori ca fonctionne et la j’arrive a charger mon téléphone sur le socle a induction de la vaporshark je pense quel nest pas assez large du coup

  • Remz

    Je pose la question par curiosité, sans arrière pensée :
    à quoi servent des contacts dorés, à part se prémunir de la corrosion ? L’or est moins bon conducteur que le cuivre il me semble.

  • Camé Leon

    un commerçant a Montréal m’a dit que des rdna étaient défectueuse un lot au complet ont été retournée.

    Bon mais coté chipset, provari, eleaf, etc utilisent quoi ? Quel sont les meilleurs chipset ? Quels sont les chipset ? autrement que la construction du mod, l’électronique devrait être mentionné ? Comme pour un ordi on a des intel des amd et différente version de chaque, Non ?

    • Denis COUGNAUD

      Je le demande depuis au moins 2 ans mais les fabriquants sont souvent obscurs ….carrément d accord avec vous

  • Falken Vape

    Oui, largement d’accord avec Lars, cette fonction est une avancée notable.
    Concernant les difficultés rencontrées par le rédacteur, il faut sans doute considérer qu’il y a quelques astuces à ré-apprendre pour faire ses coils, comme cela a été le cas avec le kanthal, avec les microcoils. Pour faciliter la transition, un bon calculateur (parce que le contrôle de température suppose de viser un coef. de chauffe adapté à la cible), peut-être commencer par du twisté plus facile à manipuler aussi.

    Et puis si on a du mal, si l’on est dans le fond pas à l’aise avec les reconstructibles, il y a des résistances pour clearo (Nautilus BVC, Subtank) qui sortent en ce moment, toute faites, plus qu’à plugger.
    En liaisons avec les travaux en cours sur le rapport température/composition de la vapeur, mais aussi avec la prise de conscience des variations importantes de rendu selon les liquides avec la température de vaporisation, cette gestion de la température est une nouveauté AMHA très appréciable.
    Bonne vape

    • rik33

      J’ai pu utiliser les résistances nickel Vaporshark BVC pour Nautilus et BDC pour Areotank. A mon avis, la régulation de température apporte un vrai plus au confort de vape, tout comme en son temps la puissance variable. J’attends maintenant de recevoir des OCC nickel qui viennent juste de sortir. Un bémol, toutes ces résistances sont quand même assez chères.

      Merci pour cette excellente revue. Moi non plus je ne comprends pas le choix fait pour l’indicateur de l’accu, il ne sert vraiment à rien d’utile. Dommage, mais sinon j’adore vraiment cette box.

  • Denis COUGNAUD

    Merci pour ces excellentes précision en revanche je dit clairement que c est une avancée en terme de sécurité mais je constate simplement que cette avancée est soumise a trop de conditions qui viennent compliquée une utilisation par tous

    je me cite si jamais …..Sécurisé car c’est une des premières à instaurer un contrôle et une limitation de la température de chauffe de votre résistance. Commercialement je dis bravo, dans la pratique je dis moyen, et plus que moyen, car ledit contrôle ne fonctionne qu’en présence d’une résistance fabriquée avec du Nickel 200 ou autres variantes dont la particularité est de changer de résistivité en fonction de sa température, facilitant de fait ce fameux contrôle de température.

    merci