Vous êtes ici : Vaping Post » Economie » Boutiques d’e-cigarettes en France : 1 ouverture pour 7 fermetures en 2014

Boutiques d’e-cigarettes en France : 1 ouverture pour 7 fermetures en 2014

Le numéro 6 de PGVG Magazine était consacré aux boutiques spécialisées françaises. Alors que la courbe de croissance suivait dans les années précédentes une forte hausse, nos analyses révèlent une baisse significative pour l’année 2014. État des lieux.

62 586 défaillances d’entreprises en 2014, tous secteurs confondus

Des visiteurs du salon Vapexpo ici en dégustation sur le stand d'un vendeur spécialisé.

Des visiteurs du salon Vapexpo ici en dégustation sur le stand d’un vendeur spécialisé.

L’année 2014 n’aura pas échappé à la spirale des défaillances d’entreprises qui, pour la sixième année consécutive dépasse le chiffre de 60 000. Le nombre exact de défaillances est de 62 586, dont 60 966 procédures de redressement ou de liquidations judiciaires, et 1 620 sauvegardes.

Il faut cependant noter une amélioration pour les PME (10 salariés et plus) dont les défaillances sont au plus bas depuis 2008. Cette embellie est encore plus significative pour les PME de plus de 50 salariés dont le nombre de procédures enregistre un recul de 20 % par rapport à 2013 (452 contre 562 en 2013 et 456 en 2008).

Les entreprises de 1 à 2 salariés en première ligne

Les difficultés que connaissent les TPE de un ou deux salariés restent très fortes, avec une augmentation de 18 % sur l’année, et en hausse de 22 % sur le dernier trimestre par rapport au dernier trimestre 2013.

En revanche, pour les entreprises sans salarié, les procédures sont en baisse de 10 % sur l’année et 23 % sur le dernier trimestre 2014 par rapport à 2013.

Au total sur l’année 2014, les TPE, sans salarié ou avec un ou deux salariés, représentent 21 700 procédures.

Enfin, pour les TPE de trois à neuf salariés, le nombre de défaillances est en baisse de 5,5 % avec 13 770 défaillances, contre 14 000 en 2012 et 2013. (Source : ALTARES D&B)

Cigarette électronique : 48 procédures enregistrées en 2014

Bien que pouvant être perçu comme « hors-normes » au regard de son exponentielle progression, le secteur de la cigarette électronique n’échappe pas à ces défaillances en cascades. En 2014, 48 procédures judiciaires ont été enregistrées : 42 liquidations et 6 procédures de redressement.

En 2013, nous avions comptabilisé une seule procédure d’ouverture de liquidation judiciaire.

L’essentiel de ces procédures concerne des points de vente, mais on compte aussi l’ouverture d’une procédure de redressement judiciaire pour un grossiste de renommée nationale dont la société a été créée en 2011.

En ce début d’année, sur la période du 1er janvier au 15 février 2015, 14 procédures concernant des points de vente ont déjà été ouvertes, dont l’une concerne l’un des acteurs historiques du marché de la cigarette électronique, avec 7 magasins, qui avait créé fin 2010 dans l’Ouest de la France, et dont le jugement d’ouverture de liquidation judiciaire a été prononcé en début d’année.

1 ouverture pour 7 fermetures

Nous avons également constaté des fermetures volontaires, sans procédure judiciaire, pour de nombreux points de vente, parfois isolés, parfois appartenant à une chaîne de magasins faisant le choix de fermer certains de ses établissements afin de préserver la rentabilité de l’entreprise. Si sur la période 2013-2014 nous pouvions constater chaque semaine 5 à 7 ouvertures pour 1 fermeture, cette tendance s’est tout simplement inversée. C’est ainsi qu’en 2014 nous avons enregistré plus de 360 fermetures de magasins spécialisés ou de changement d’activité.

La moyenne nationale est d’1 magasin spécialisé pour 22 602 habitants.

Parmi les régions les mieux dotées, la Corse et l’Aquitaine comptent 1 magasin pour 17 000 et 16 000 habitants, tandis qu’en bas de classement nous trouvons la région Centre avec une densité de 1 magasin pour 32 000 habitants. Quant aux départements, les mieux dotés sont la Haute Corse et Paris, avec 1 magasin pour 12 000 habitants, tandis que la Creuse et le Val d’Oise occupent le bas du classement avec respectivement 1 magasin pour 60 000 et 70 000 habitants. A noter que dans le département de la Creuse, nous n’avons connaissance que de deux magasins, pour une population de 120 000 habitants !

Pour autant, la France n’est pas dans une phase de désertification de magasins spécialisés. D’abord parce que le nombre d’ouvertures a été très important ces dernières années, ensuite parce que l’on constate chaque mois de nouvelles installations, même si le rythme a considérablement diminué. A ce sujet, on constate que les créations, contrairement à ce qui était la tendance jusqu’à maintenant, se font moins en centre ville mais plus en milieu rural.

Victimes de la concurrence ?

Le marché de la vape, bien qu’il ait été en quelque sorte « mis au jour » par une poignée de magasins à l’origine, et développé ensuite par des commerçants d’un nouveau genre qui en ont dû inventer leur modèle, est aujourd’hui la cible d’une nouvelle concurrence : grande distribution, soldeurs, buralistes, et autres… lorsqu’il ne s’agit pas d’un magasin concurrent qui s’installe à quelques mètres du votre !

Ces nombreux bouleversements ne sont pas étrangers à la vague de fermetures que nous avons constatée.

Comment réagir dans un secteur qui devient très concurrentiel ?

En premier lieu, on ne le répètera jamais assez : personne ne sort gagnant d’une guerre des prix : au mieux le gagnant aura éliminé son concurrent, mais en ayant réduit ses marges de façon drastique, voire dramatique car le volume de ventes ne suffit pas forcément à combler le manque à gagner. Seul le client peut sortir gagnant de cette bataille, qui a souvent pour conséquence de diminuer les tarifs et dynamiser les offres et performances commerciales.

Bien-sûr, il faudra faire le choix de matériel et de liquides de qualité reconnue, mais faire la différence, ce sera avant tout mettre l’accent sur le service : accueil, ambiance dans le magasin, aménagement des horaires, fidélisation, prestations originales… Pour trouver de bonnes idées, il suffit souvent de se mettre à la place du client, mais l’on pourra aussi l’interroger sur ce qu’il aimerait voir améliorer dans votre magasin.

Enfin, avant de choisir un fournisseur, et c’est surtout valable pour le liquide, il faudra s’assurer que la gamme que vous proposez ne sera pas également disponible chez un concurrent proche, par exemple votre voisin buraliste. Il est donc impératif de savoir, de façon formelle, si ce fournisseur a d’autres circuits de distribution que les magasins spécialisés. Certains fournisseurs acceptent volontiers de s’engager sur contrat à ne pas avoir d’autres distributeurs dans un certain rayon autour de votre magasin.


Le marché de la cigarette électronique en France métropolitaine : Nombre de magasins recensés par PGVG marketing ¹

On compte en France 2828 magasins spécialisés, soit 1 magasin pour 22 602 habitants.

Nombre de magasins Population* (hab / magasin)
FRANCE

 

2828

 

63 920 247 (22 602)

 

Alsace

 

93

 

1
868 773 (20 094)

 

Bas-Rhin

 

Haut-Rhin

 

49

 

44

 

1
110 416
 

758
357

 

Aquitaine

 

206

 

3
335 134 (16 189)

 

Dordogne

 

Gironde

 

Landes

 

Lot
et Garonne

 

Pyrénées
Atlantiques

 

20

 

104

 

24

 

25

 

33

 

418
566
 

1
515 229

 

401
458

 

333
182

 

666
699

 

Auvergne

 

49

 

1
359 402 (27 742)

 

Allier

 

Cantal

 

Haute-Loire

 

Puy-de-Dôme

 

11

 

5

 

10

 

23

 

342 593 

146 504

 

226 963

 

643 342

 

Basse Normandie

 

60

 

1
478 211 (24 636)

 

Calvados

 

Manche

 

Orne

 

27

 

22

 

11

 

690
836
 

499
860

 

287
515

 

Bourgogne

 

71

 

1
638 492 (23 077)

 

Côte
d’Or

 

Nièvre

 

Saône
et Loire

 

Yonne

 

25

 

9

 

26

 

11

 

528
970
 

214 303

 

554 505

 

340 714

 

Bretagne

 

167

 

3 273 343 (19 600)

 

Côtes
d’Armor

 

Finistère

 

Ille-et-Vilaine

 

Morbihan

 

32

 

47

 

52

 

36

 

599
477
 

904
999

 

1
026 962

 

741
905

 

Centre

 

80

 

2
577 474 (32 218)

 

Cher

 

Eure-et-Loir

 

Indre

 

Indre-et-Loire

 

Loir-et-Cher

 

Loiret

 

10

 

10

 

8

 

17

 

9

 

26

 

312 052 

435 834

 

225 993

 

602 025

 

333 758

 

667 812

 

Champagne-Ardenne

 

57

 

1 338 122 (23 475)

 

Ardennes

 

Aube

 

Marne

 

Haute
Marne

 

11

 

14

 

21

 

11

 

281
987
 

306 490

 

569 789

 

179 856

 

Corse

 

19

 

323 092 (17 004)

 

Corse
du Sud

 

Haute
Corse

 

5

 

14

 

148 022 

175
070

 

Franche Comté

 

45

 

1 178 937 (26 198)

 

Doubs

 

Jura

 

Haute-Saône

 

Territoire
de Belfort

 

21

 

7

 

9

 

8

 

534 229 

260 280

 

239 028

 

144 600

 

Haute Normandie

 

72

 

1
851 909 (25 720)

 

Eure

 

Seine
Maritime

 

27

 

45

 

596
574
 

1
255 335

 

Ile de France

 

514

 

12
005 077 (23 356)

 

Paris

 

Seine-et-Marne

 

Yvelines

 

Essonne

 

Hauts-de-Seine

 

Seine-Saint-Denis

 

Val-de-Marne

 

Val
d’Oise

 

185

 

57

 

53

 

46

 

70

 

34

 

52

 

17

 

2 241 346 

1 380 030

 

1 414 931

 

1 257 141

 

1 601 583

 

1 554 166

 

1 356 673

 

1 199 207

 

Languedoc-Roussillon

 

157

 

2
757 558 (17 564)

 

Aude

 

Gard

 

Hérault

 

Lozère

 

Pyrénées
Orientales

 

24

 

35

 

60

 

2

 

36

 

367
158
 

740 660

 

1 107 730

 

76 543

 

465 467

 

Limousin

 

26

 

735 880 (28 303)

 

Corrèze

 

Creuse

 

Haute-Vienne

 

13

 

2

 

12

 

239 555 

120 156

 

376 169

 

Lorraine

 

90

 

2 346 292 (26 069)

 

Meurthe-et-Moselle

 

Meuse

 

Moselle

 

Vosges

 

28

 

6

 

41

 

15

 

734 002 

191 696

 

1 046 237

 

374 357

 

Midi-Pyrénées

 

139

 

2
967 153 (21 346)

 

Ariège

 

Aveyron

 

Haute-Garonne

 

Gers

 

Lot

 

Hautes-Pyrénées

 

Tarn

 

Tarn-et-Garonne

 

5

 

12

 

64

 

8

 

6

 

11

 

20

 

13

 

152
944
 

275 063

 

1 312 022

 

190 943

 

174 810

 

227 926

 

381 872

 

251 573

 

Nord-Pas-de-Calais

 

141

 

4
058 332 (28 782)

 

Nord

 

Pas-de-Calais

 

91

 

50

 

2 595 539 

1 462 793

 

Pays de la Loire

 

164

 

3
689 465 (26 166)

 

Loire
Atlantique

 

Maine-et-Loire

 

Mayenne

 

Sarthe

 

Vendée

 

69

 

32

 

13

 

15

 

35

 

1 343 259 

804 860

 

308 521

 

570 419

 

662 406

 

Picardie

 

68

 

1
927 387 (28 343)

 

Aisne

 

Oise

 

Somme

 

25

 

28

 

15

 

540 409 

815 517

 

571 461

 

Poitou-Charentes

 

79

 

1 796 434 (22 739)

 

Charente

 

Charente
Maritime

 

Deux-Sèvres

 

Vienne

 

13

 

31

 

11

 

24

 

354 801 

635 191

 

374 383

 

432 059

 

Provence-Alpes-Côte d’Azur

 

286

 

4 964 859 (17 359)

 

Alpes
de Haute-Provence

 

Hautes-Alpes

 

Alpes
Maritimes

 

Bouches-du-Rhône

 

Var

 

Vaucluse

 

9

 

6

 

61

 

107

 

71

 

32

 

162 438 

141 911

 

1 083 268

 

1 996 351

 

1 030 489

 

550 402

 

Rhône-Alpes

 

245

 

6 448 921 (26 322)

 

Ain

 

Ardèche

 

Drôme

 

Isère

 

Loire

 

Rhône

 

Savoie

 

Haute-Savoie

 

26

 

8

 

19

 

42

 

30

 

73

 

11

 

36

 

627 405 

321 252

 

496 601

 

1 242 280

 

758 203

 

1 798 511

 

427 313

 

777 356

 

¹ PGVG marketing édite et distribue PGVG magazine et diffuse des informations commerciales par voie postale auprès des magasins spécialisés pour le compte de fabricants, grossistes et importateurs. Nombre de magasins listés au 15 février 2015.

Dossier préparé par David Argence.


* Population au 1er janvier 2014, INSEE

Review Author:Review Date:
  • Camé Leon

    Comment ca pas de guerre de prix ?

    Je trouve que le prix des les liquides sont maintenus artificiellement hauts, le nombre de consommateurs a augmenté, la consommation des réservoirs aussi et le cout de fabrication des liquides est vraiment bas.

    Bon les boutiques au coin de la rue ont des frais certe, mais pourquoi les vendeurs en ligne garde leurs prix si élevés.

    Les pratiques des manufacturiers sont aussi abusives, on m’a dit que les boutiques se font imposer des prix de vente minimaux que ce soit pour les liquides ou le matériel

    • Laurent U

      Merci, je suis pas le seul à avoir bloqué sur cette phrase. A part l’augmentation des prix des liquides sur deux ans (Flacon de 30 ml en 2012 = Prix moyen 14 euros, en 2015 = prix moyen 18 euros). Sans parler des atos, des mods, des clearos et autres nouveautés qui sortent tous les mois, qui engendre donc de nouveaux prix réajuster tous les 3 mois.

      La fermeture des boutiques spécialisés et du : De un, au manque de sérieux des gérants, et de deux, liée à la concurrence, et en petit 3 éventuellement les futurs lois qui vont encadrer la vape.

      Dans tous les cas pour l’instant c’est bon pour tous le monde, l’industrie, les clients et les commerçants sérieux. La concurrence c’est sain et nécessaire pour un marché.

      • Camé Leon

        ils se tirent dans le pied avec des prix des liquides aussi haut, personnellement je vais me mettre a faire mes propres liquides et acheter quelques liquides que je ne pourrais pas faire moi-meme

        Les boutique se basent sur le budget cigarettes pour établir leurs prix ils devraient plutot s’attarder au budget vape.

        Et puis nous faire croire qu’un liquide est premium parce qu’il a une belle bouteille c’est nous prendre pour des cruches, la bouteille une fois vide je la jette, ah et aussi viellissement = plus cher ? bien sur garder le liquide 1 semaine de plus leur coute une fortune….

        • fab

          Exactement
          Actuellement que vois t on? de belles fioles en verre avec un superbe emballage et un jus très moyen. Les client paye le marketing mais pas l’essentiel. Beaucoup de fabricants cache leur médiocrité par un bel emballage!!!!!

          • milhamber

            Ce qui m’interpelle le plus dans votre vindicte, c’est que vous ne rechigniez sans doute pas à claquer 7 euros par jour pour fumer un produit hautement cancérigène et encore moins cher à produire. Les temps changent, sans doute…

          • fab

            Cher ami à aucun moment je ne parle de la tueuse. Je vape depuis trois ans, je ne fume donc plus, j’ai essayé beaucoup mais alors beaucoup de jus et je me suis aperçu qu’il ne fallait pas s’arrêter sur une belle bouteille en forme d’encrier (!) qui attire mais plutôt sur le goût avant tout mais il y a encore beaucoup de personnes qui se jettent sur la première fiole un peu fun, fiole qui part à la poubelle très rapidement.

          • Camé Leon

            et avec leurs histoires de limiter les bouteilles a 10ml c’est sur que c’est l’environnement qui va mieux s’en porter…

          • milhamber

            Oui mais vous en parlez comme si tout n’était que question de packaging et de marketing, or vous savez sans doute que ce n’est pas le cas. Les effets de mode passent, les bons liquides restent.

          • Camé Leon

            je ne peux pas cultiver mon champs de tabac mais je peux m’acheter du vg, du pg, des aromes et de la nicotine. Ce n’est pas une vindicte mais simplement d’ouvrir le yeux aux boutiques, on peut faire nos liquides à quelques euros la bouteilles, il faut qu’ils trouvent un prix qui me découragera de faire mon propre liquide sinon les boutique fermerons, le matériel je peux le prendre aussi sur internet et je peux recontruire mes résistance (subhom et atlantis)

            Pour l’instant ca ressemble beaucoup à un marché ou le prix est controlé, quand je vais dans un boutique et le gars me dit je peux pas te vendre moins cher c’est le prix que le manufacturier m’impose à la vente je me pose des question

          • fab

            Je suis d’accord mais pas sur tout.
            Oui en effet tout le monde peut se mettre à jouer au petit chimiste (petit j’adorais le jeu MB) mais le jour ou il va y avoir un soucis avec la nicotine là ça va nous retomber en plein dans la gu….., ensuite un liquide de tres bonne qualité à 5.90 € (correspondant à env 5 paquets de tueuses) ce n’est pas vraiment excessif ! Enfin, en tant que fabricant de eliquides (!) nous n’imposons rien du tout mais nous conseillons un prix de vente au public ensuite le shop fait ce qu’il veut mais ce qu’il veut lui le shop c’est d’avoir une belle marge entre ce qu’il achete et ce qu’il vend et là y’a soucis et je suis bien placé pour en parler!!!!!!!! On ne parle plus de qualité mais de marge!! Quoique cela change!!!

          • milhamber

            Oui vous pouvez faire votre diy, certes vous pouvez acheter sur internet, voir même en chine si vous le souhaitez. Mais vous avez aussi la possibilité de comprendre que l’enjeu est ailleurs. L’enjeu est dans la viabilité économique de ceux qui, au quotidien, accueillent les vapoteurs, du débutant au confirmé et qui par leur expertise, tachent de cibler au plus juste leur besoins. Mais là on touche à l’humain, qui est un facteur trop souvent oublié dans votre équation. Qui vous renseigne et vous accueil? Internet? Alors souffrez de quelques euros pour que ceux qui vous conseillent puisse continuer à vivre de leur métier. Et je vous en prie ne mélangez pas les fabricants et les revendeurs.

          • fab

            Encore une fois je suis d’accord.
            J’ai visité un paquet de shop et 90% de ces shops ne tiennent pas la route En effet il n’y a pas d’accueil, de conseil de service etc…et eux se plantent vite tres vite meme. J’aqi aussi l’impression que les clients en reviennent d’internet Ah oui c’est top de gagner 2 euros sur fastech mais ils sont de plus en plus decues et reviennent en shop. Donc il faut de bons shops avec conseil, services, etc…de bons jus (et pas des voyous que l’on connaît bien!!!) donnez une belle image de la vape et laissez le marché se nettoyer naturellement, c’est ce qu’il se passe actuellement

          • Asha Donoma

            je suis d’accord, les personnes qui ont vu le marche ah si on monter un shop youpie, et au final il ne restera que les boutiques qui tiennent la route.

          • Asha Donoma

            j’ai tout apprit sur le net, quand les boutiques ne feront pas de coeficient de 3 voir 4, les gens retourneront les voir, ces mêmes personnes qui critiquent le net, eux mêmes commandent, personne n’a empeche qui que ce sois a monte un site internet avec des prix correctes, déja. Quand on prend la voiture pour faire des bornes a 50kms pour aller dans une boutique, a la longue on prefere payer des frais de port. Et puis en DIY le liquide reviens entre 0,80 ET1€, je repette les gens regardent leur finance, et non paye un flacon qui revient a 2€ pour le vendre 6,90€ a ce moment la les boutiques les vendent moins cher et la ils en voudront et surtout ils ce reactualisent au niveau des marques aussi et au lieu de faire les mêmes produits que le concurrent ils font autre chose en produits originaux.

          • milhamber

            Vous qui aimez tout apprendre sur internet, prenez le temps d’apprendre ce que représentent les charges d’une boutique physique avant de donner des leçons de morale. Vous croyez que les boutiques se gaveà ce prix là? Mais pauvre de vous., vous êtes loin du compte. Quant aux saveurs que vous appréciez, je suppose que vous les avez goûté sur internet également? Bref, sortez du fantasme et cantonnez vous à parler de ce que vous connaissez vraiment s’il vous plaît et évitez de jeter l’opprobre sur les boutiques, il y en a assez. Vous arboriez un sourire béat quand vous preniez vos clopes et maintenant, excusez moi du terme, vous nous chiez une pendule pour une fiole à 5.90 . Trop c’est trop. Faites votre diY si vous le souhaitez, c’est votre droit, mais ne prétendez pas détenir la vérité.

          • Camé Leon

            Petit chimiste ? PG VG nicotine et saveur ? Dans ce cas la on va tous manger chez Mcdo et on ne cuisine plus ou on fait bouillir nos habits blancs et on utilise plus de javel

            Et on va nous faire croire que tout ces conseillers ne sont pas payés au smig ? Travailler chez Mcdo ou être conseiller il y a une différence dans le salaire ?

            Si le fabriquant n’avait pas de controle sur les prix alors pourquoi sur internet les liquides ne sont pas moins cher lorsque revendus par eux ?

            Un vapoteur débutant ira en boutique mais un vapoteur aguérit fera certainement son liquide lui-meme si les prix ne cesse de grimper. Moi une distributrice automatique me convient et les infos les plus utiles je les ai prise sur ce site.

            Et comment expliquer que les prix à travers le monde sont sensiblement les memes ?

            Le paquet de cigarettes à 7 euros comprend des taxes, ca n’a pas empeché les big tobacco de faire des millards malgré un taux de taxes élevé et une marge faible.

            Et pourquoi toujours comparé les bouteilles aux paquets de cigarettes ? La consommation à travers les atos varie beaucoup.

            Bref j’espere qu’une guerre des prix àmènera à une un prix plus juste sinon oubliez moi je passe au DIY.

          • milhamber

            Passez au diY, les marques qui ont permis votre accession à la vape par leur recherche et développement vous en remercie.

          • Camé Leon

            Quel marque on permit cette accession, celle des boutiques qui fabriquent leur liquide dans l’arriere boutique avec leur pg, vg, saveurs et nicotine ?

            Quand je vois plusieurs boutiques dans des secteurs ou les loyers son hors de prix je me dis que la marge est assez grande.

            Et il n’y a pas aussi longtemps il y a un boutique qui a flambé, attentat ? Guerre pour s’approprié un territoire, ca doit etre tres rentable pour se donner autant de mal.

            Donc quels sont les chiffres ? un boutique moyenne vend combien de bouteille de 30 ml avec 12 euro de revenu par bouteille quand elle les fabrique elle-meme ? Quel sont les charges quotidienne ?

            Je crois qu’il y a place a plus d’efficacité et de rationnalité

          • milhamber

            Mais de quoi parlez vous au juste? Aucune boutique ne fait ses propres liquides… Pourquoi parler d’attentat pour un incendie accidentel? Pourquoi avancez vous des choses qui n’existent pas? La marge est assez grande? Et les crédits à rembourser, le sont ils assez également? Que voulez vous au juste? Que les boutiques fassent du bénévolat? Je ne comprend pas. 7 Euros le paquet de clope! Sérieusement! J’ai fumé pendant 15 ans à raison de 7 euros par jour, un produit qui me donne, selon les dernières études, 2 chances sur 3 d’y rester. Et ba moi vous voyez, j’ai la décence de ne pas pinailler pour une fiole à 20 euros les 30ml…

          • Ana Vapote Langon

            camé Leon se que vous ecrivez est plutôt un langage du style d acheteur j’ achète ma viande en grande surface car elle est moins chère mais je ne me pose pas de question sur le devenir de l éleveur de l abattoir du transporteur et du salaire du boucher qui travaille au rabais

            combien de personne se posent la question sur le coût du développement d un e liquide ce que coûte la machinerie a stocker a embouteiller a emballer la distribution la publicité ???

          • Patos46

            Si tu peux reconstruire les résistances atlantis subo, ça m’intéresse beaucoup et quels liquides utiliser avec ces atos ? Plutôt.VG ou PG ou peu importe ?
            Sinon je suis d’accord que les prix grimpent et qu’il y a tant de nouveaux liquids que je m’y perd.

      • Thomas

        Quel est le “bon prix” pour un liquide selon vous ?

        • fab

          bonne question et dur pour moi de bien repondre
          Pourquoi? je sors une gamme de liquide à 5.9 € (10 ml) car je souhaite donner acces à du liquide travaillé à tout le monde mais j’ai achete samedi dans un shop 10 ml de liquide us à 15 € (bon trop cher qd meme c’est abusé!!)
          Non je pense que 5.9 c’est corrrect!!! mais je n’ai pas un marketing d’enfer autour je mise uniquement sur la qualité de mon jus pas sur l’emballage

          • Thomas

            En fait, la question était adressée à ceux qui trouvent que 5.9€ c’est beaucoup trop cher. Je suis juste curieux de voir quel est leur juste prix et comment ils le justifient s’il le peuvent…

        • Asha Donoma

          le diy, ou alors 4 € a la vente

          • Camé Leon

            moi je verrai les prix autour de 10 euro pour la 30ml max 12 euro, la 10 ml est surtout pour tester le liquide. Il n’y a pas un effet d’économie d’echelle depuis 2012 ? les prix aurait du baisser pas monter.

            Donnez moi le volume de vente moyens par jours des boutiques et leur frais et je vous dirais ce qui est correct si c’est pour que le patron de la boutique roulle en mercedes la je dis non et on sait tous que ce ne sont pas les employés qui récolte les profits.

          • milhamber

            Vous voyez, c’est là où votre raisonnement ne tient pas la route… Vous en connaissez beaucoup des patrons de boutiques qui roulent en mercedes? Ba moi je n’en connais pas. En revanche je connais des gens qui se crèvent à la tache, qui font bien plus d’heures que celles affichées sur leurs enseignes, qui ont la passion du métier et à cœur de militer pour la démocratisation de la vape et qui comble du comble, ont beaucoup de mal avec les gens qui crachent sur leurs tarifs sans avoir un seul début de connaissance de ce que représentent les charges, la trésorerie à mettre de coté afin de proposer des nouveauté, la masse salariale et j’en passe. Alors certes je suis véhément dans mes propos, mais si vous étiez à ma place, je crois que vous le seriez aussi.

          • Camé Leon

            Quand on est patron on ne compte pas ses heures, si la boutique est mal situé c’est de la malchance ou alors l’étude de marché n’a pas été bien faite.

            Moi aussi je suis un passionné de vape d’informatique et je ne me suis pas improvisé commercant pour autant.

            Mais la question n’est pas là pourquoi un progression dans les prix des liquides de 2012 à maintenant le nombre de consommateurs a augmenté, les procédés de fabrication on du se perfectionner et la production se fait à grande échelle, on aurait du voir une baisse du prix des marques qui produisent à grand volume, certes des marques artisanales vont occuper un niche tres spécifique mais ce n’est pas le cas pour tout le marché, les commercants ont flairé le bon filon et ne pensent qu’au marge.

            Un exemple le jus ruthless, dispo partout ou je suis allé, qu’en 15 ml à 12 euro, aux usa 12 $ pour la meme bouteille au canada 16 $.

            Le meme prix partout malgrés les frais de transport et autres. Pourquoi ?

            Leurs 30 ml sont à 20 euro aux usa. Impossible de les trouver ici.

            Moi j’aime le swang thang, copie des bonbons jolly rancher, alors ils ont copié une gout existant, ou est la recherche et développement ? J’aime ce liquide mais il est malgrés tout trop cher, je vais le faire en DIY, perte pour ruthless et les boutique, à 10 euro je prends pour du 30ml

          • milhamber

            Relisez ce que j’ai écris et comprenez qu’entre ce que vous fantasmez et la réalité générale des boutiques, il y a un fossé de méconnaissance entre nous….Une méconnaissance des charges, de la fiscalité française, de la difficulté que l’on rencontre vis à vis des douanes et d’autres choses encore. Je vous propose quelque chose, montez une boutique et après vous jugerez. Comme ça vous comprendrez peut être un peu mieux le parcours du combattant que représente le fait d’ouvrir une boutique et de la rendre pérenne. Petit indice, la première difficulté et pas la moindre, sera de trouver le financement. Parce que si vous croyez un seul instant que nous sommes plébiscités par les banques, vous vous fourrez le doigt dans l’œil.

          • Ana Vapote Langon

            comme je vous comprend et ce que vous ecrivez est vrai cher Monsieur
            par contre Ce que que le camé Leon ecrit est plutôt un langage du style d acheteur j’ achète ma viande en grande surface car elle est moins chère mais je ne me pose pas de question sur le devenir de l éleveur de l abattoir du transporteur et du salaire du boucher qui travaille au rabais
            combien de personne se posent la question sur le coût du développement d un e liquide ce que coûte la machinerie a stocker a embouteiller a emballer la distribution la publicité ???

          • milhamber

            Merci pour ce soutien rassérénant 🙂

          • Camé Leon

            je me la pose la question, alors amenez moi les chiffres

          • Camé Leon

            Je ne suis pas le plus articulé dans un débat, mais je crois que mes perceptions méritent réflextion,

            Un langage d’acheteur ou de consommateur.

            Je réalise qu’il faut du pg, du vg, des saveur de la nicotine. Je regarde les bouteilles à 20 euros et je me dis la recette est bonne mais le prix est abusé, vu les ingrédients. Je regarde les prix des ingrédients et les recettes disponibles sur internet et je me dis pour une fraction du prix je le fais moi-meme. (2,25 euro le 30 ml avec nicotine et 1,43 euro sans nicotine). Si le prix en magasin ou sur internet pour un liquide de marque m’incite à le faire moi-meme, il y a un problème quelque part.(j’exclus le prix des clopes dans l’équation, et les liquides de niche, je parle des all days vape)

            Je suis en construction, pour une réparation donnée, il y le matériel, la main d’oeuvre, les frais etc.. Le client peut faire la réparation lui meme certes ,mais au bout du compte ca lui coutera plus cher, c’est pas sur que c’est bien fait et ca peut être dangeureux.

            Pour les liquides tout est disponible et ce n’est pas si compliqué à faire. Je ne ferais pas mon mod moi-meme c’est sur mais les liquides(et la reconstruction de résistance), oui.

            Alors ou sont vos chiffres ? Le cout de vente au mètre carré ? Le cout de production au ml (équipement, r&d, frais fixe, frais variable etc.). Soyez transparant au lieu de nous laisser dans le vague et je serais alors plus compréhensif.

            ET on m’a clairement dit et plusieurs fois les prix pour le matériel ou les liquides sont imposés par les fabriquants, certes les boutiques peuvent vendre moins cher mais les fabriquants ne les alimenteront plus.

            Par exemple, une boutique ne peut vendre du Fives Pawns moins cher que le prix imposé par par Five Pawns sinon il ne receveront plus de liquide. Certains le font mais discrètement.

            Alors au lieu de s”obstiner à perpétuer un modèle de boutique qui risque de courrir à la faillite il faut revoir le modèle, la concurence du DIY est réelle.

            Pour moi des distributrices automatiques seraient une solution, j’ai vu dans une boutique que tout le stock de liquide tenait dans une armoire, pourquoi un grande boutique qui coute super cher à opérer ? Il y a tant de gout de clope je n’avais pas d’échantillon à ma disposition ni de conseiller. Pour les cigars oui une boutique spécialisée était utile, mais je ne fumais pas le cigars toute la journée.

            Pourquoi pas des bouteille de 2ml pour tester un gout ?

            Je ne détiens pas la vérité mais une réflexion est à envisager.

            Ah et les banques ne financent pas grand chose en général,

          • lsd.tivi

            mais de toute facon, tous ce qui est a faire soi-meme seras tjs moi cher que de l’acheter deja fais. et cela vaut pour tout en général! on oublie souvent quil y a aussi un certain savoir faire qui n’est surtout pas a négliger! une bonne recette a un certain prix. et surtout tu pourras tenter tout ce que tu voudras pour la copier en diy, tu n’y arriveras pas ou léger. ca, ca a un foutu prix, dsl

          • Camé Leon

            je suis d’accors pour les recettes exceptionnelles, un liquide à la truffe, vaut son pesant d’or, mais pour des recettes de base c’est là que je trouve qu’il y a abus et surtout dans un contexte ou le marché des boutiques de la vape arrive à maturité(économie d’échelle etc.). Les fabriquants se vente que tout ce qu’il y a dans nos liquides c’est du g du vg et des aromes.
            Tout ce que je dis c’est que si les boutiquiers veulent que je continue a acheté mon liquide “all day vape”, il faut qu’ils trouvent un prix qui me découragera à faire mon liquide, pour le reste des liquides(liquide d’exception) de temps en temps j’en achèterai.
            On ne cesse de me dire que je ne sais pas ce que ca coute une boutique(cout au metre carré avec charge et salaire), produire un liquide(cout au ml matériel, machine, recherche et dvp) montrer moi vos chiffres personne n’avance de chiffres alors je ne vois que le cout de 2 euros par bouteille de 30 ml

          • Nicolas Michalik-Knaus

            Les prix auraient peut-être dû baisser… Mais la qualité des liquides a vraiment augmenté. Y a aujourd’hui des marque française qui font du super boulot. Du coup la qualité se paye, quelque part. Et certains travaille avec des “ingredients” de qualité, et plus de contrôles aussi etc… Et puis le nombre de vapoteurs a cessé d’augmenter. A titre perso, je préfère mettre 20€ dans une fiole que 350 dans un setup (ato+box elec)… Parce que là ça fait chère.

          • Camé Leon

            moi c’est le contraire, un mod performant(bon chipset) et à la limite une finition luxueuse me séduit, par exemple j’ai un Istick 50 watts pour tout le jours mais un railbox (francais) me tente, meme à 319 euros, vivement qu’ils le produisent à la chaine…..ah mais non il devront le faire en chine ou la main d’oeuvre est pas chère, mais c’est ca le commerce internationnal que l’on nous a vendu, on ouvre les frontières, la conception se fait en france mais on produit ailleurs, on a pas de pétrole mais on a des idées…

          • Nicolas Michalik-Knaus

            A 2/3€ près, ce sont les prix pratiqués. 21 ou 22 pour 30ml d’un bon jus je dis pas non, si le vendeur de la boutique à passer 2h a me faire goûter tous ce que je voulais (pour certains sur du rba, et meme pour d’autre sur des mods haut de gamme, voir perso) je trouve ca normal, il a taffer 2h le mec…. Et en ayant du bon matériel de degust, tu retournera chez lui la prendre ton ipv2,vu que c’est là que tu l’as découverte. Y a des margoulins sur ce marché c’est clair…. Mais y a aussi de super commerçants chez qui j’aime aller passer du temps quand je m’ennuie…

  • Asha Donoma

    Deja quasiment les shops font les mêmes produits, a quelque chose prêt, au début j’achetai mes liquides, puis on m’a proposé un clone en mod, HORS DE QUESTION, j’avais une idée dans la tête je suis aller jusqu’au bout, je voulais un mod d’un modeur français, j’ai du attendre un moment, de la sont venues les commandes sur le net, déja prix a la baisse et la je fais mes liquides, avant toute chose j’ai regarde la qualite de la fabrication, et j’ai pas envie d’avoir 20 mods, je prefere en avoir un don je me sers et don je suis contente, c’est pareil si ma consommation de vape est superieure a l’achat des clops je ne vois pas le but, je tiens aussi a le dire même si cela déplait qu’il y a des gens qui n’y connaissent mais rien du tout, alors effectivement ce commerce a peut etre pousser comme des champignons, mais la je pense que sa sature, pkoi il y en a trop, et les gens regardent leur porte monnaie avant tout.

    Moi j’ai envie de vous dire, faites travailler les français au lieu d’engraisser les chinois même si c’est eux qui ont inventer la cigarette electronique, et au lieu de depenser votre fric parce que l’on est dans une societe de consommation, sa fais bien d’avoir le matos dernier cris penser a des gens qui créent des nouveaux produits dans notre pays. Ou alors faites vous plumez.

  • Marc H

    mais en passant comment une industrie qui mise sur le sevrage tabagique et le sevrage tout court va faire pour survivre dans les années à venir ?

    • Céline Djibaoui

      Y’a des vapoteurs qui n’ont pas l’intention d’arreter tout de suite (comme moi), et vu le réservoir de fumeur encore non converti a la vape, y’a de quoi voir venir.
      C’est sur qu’au bout d’un moment la question va se poser, mais j’pense que pour les 10 ans qui viennent (et encore j’suis très gentil), la question ne se pose pas vraiment.

  • Sarah G

    L’interdiction de la publicité favorise les boutiques car l’information sur les prix ne circulent pas, oui il y a internet mais ce n’est pas suffisant tout le monde n’affiche pas son stock ses prix. Le marché de la vape n’est pas un marché sain et c’est pour ca que les prix ont augmenté au lieu de descendre que les boutiques peuvent abuser.
    Quand au pauvre boutiquier qui se tue au travail, nous le faisont tous et les euros que je gagne j’y fais attention. Faire la sourde oreille ne fera que leur nuire.