Vous êtes ici : Vaping Post » News cigarette électronique » Big Tobacco abandonnerait-il les cigarettes au profit de la cigarette électronique ?

Big Tobacco abandonnerait-il les cigarettes au profit de la cigarette électronique ?

The conservation, un journal indépendant Australien financé par des universités, a évoqué ce 8 juillet les relations complexes entre tabac et cigarettes électroniques dans la version britannique de son édition. Sous le titre « Big Tobacco est-il en train d’abandonner la cigarette pour l’e-cigarette ? » l’article de Becky Freeman propose une grille de lecture du marché plutôt intéressante.

Une opportunité à saisir

Le sujet Big Tobacco et cigarette électronique est abordé sur le site The Conversation

La relation entre Big Tobacco et l’e-cigarette est abordée sur le site The Conversation

Si le vaporisateur personnel n’était pas vraiment connu du grand public il y a encore 5 ans, celui-ci est désormais très médiatisé, et les industriels du tabac ont pris conscience du formidable potentiel que pourrait lui offrir ce marché. Néanmoins, celui-ci ne s’élevait l’an passé qu’à environ 3 milliards de dollars par an, alors que le marché du tabac générerait actuellement pas moins de 800 milliards de dollars sur la planète.

Les motivations des industriels seraient multiples en devenant acteurs de la production et de la vente d’e-cigarettes : il s’agirait peut-être pour eux de profiter de l’accroissement du nombre de vapoteurs ou tout simplement d’éviter que les entreprises indépendantes deviennent de menaces trop importantes pour leur activité principale. Par ailleurs, il existe de véritables enjeux politiques pour Philip Morris International (PMI), British American Tobacco (BAT) ou encore Japan Tobacco International (JTI). Ces grands groupes connaissent de plus en plus de difficultés à promouvoir leurs produits auprès des consommateurs.

Les pouvoirs publics interdisent la consommation de tabac dans les lieux publics et les industriels perdent de plus en plus de places sur les paquets de cigarettes pour attirer une nouvelle clientèle. Pour Becky Freeman la cigarette électronique est une opportunité que sont en train de saisir les cigarettiers pour revenir sur le devant de la scène.

Passer par la porte de service

Etre présent sur le marché de l’e-cigarette pourrait aider ces mastodontes à gagner en visibilité pour distribuer toute leur offre, vaporisateur personnel et tabac compris. En outre, leur influence pourrait se faire grandissante dans le processus de réglementation. En effet, les pouvoirs publics pourraient laisser plus de place à ces entreprises qui proposent désormais des produits à nocivité réduite et par conséquent les inclure un peu plus dans les processus de réglementation.

La journaliste de The Conversation pose finalement la question : les cigarettes électroniques représentent-elles une distraction pour les politiciens en charge des lois sur le contrôle du tabac ? La division politique qui s’opère depuis quelques années sur la réglementation du produit ne profiterait-il pas indirectement à l’industrie du tabac ? Pour Freeman, moins on porte d’attention à ce marché qui pèse encore 800 milliards de dollars et mieux il se portera.


Référence : https://theconversation.com/is-big-tobacco-abandoning-smokes-for-e-cigarettes-28328

Review Author:Review Date:
  • Tony Fiant

    Evidemment on se dirige vers là où l’herbe est plus verte. Il faudra toutefois plusieurs décennies avant d’annoncer la fin du tabac, fin symbolique car il y aura toujours des fumeurs.
    Donc, la prise de part de marché de la vape est logique, inévitable, cohérente pour un industriel.
    Ce qui est intéressant pour les cigarettiers durant cette phase de transition : ils vont ainsi avoir un peu plus pignon sur rue en termes d’image et de publicité, cette dernière étant pour l’instant non prohibée pour la vape, ce qui leur permettra, indirectement, de se faire de la “pub”… en tant que cigarettier.

  • Camé Leon

    Ils vont aller vers les cigarettes jetables, je ne me vois pas au fin fond de la brousse charger ma vapoteuse, mais imaginez la production de dechets si la cigarette electronique prend la place de la cigarette

    • Raou

      Considérablement inférieur

  • Raou

    Seulement, à défaut de la cigarette le vaporisateur personnel est vouée de par sa nature à disparaitre. D’un côté je suis plutôt favorable à ce que l’industrie du tabac arrive sur la marché de la cigarette électronique. Avec leur poid financier et leur présence dans toutes les strates de la société, ils ont les moyens de démocratiser la e-cigarette. D’un autre côté, combien de temps avant qu’ils s’amusent à modifier les recettes de e-liquides pour rendre la nicotine encore plus addictives (comme ils l’ont fait pour la cigarette)

    • Frédéric F.

      mais quand comprendrez-vous que la nicotine n’est pas dangereuse…!?

      • Raou

        Pardon ? Je suis responsable d’un magasin de cigarette électronique et je connais assez bien le sujet. La nicotine est une substance toxique qui, si elle est consommée à énorme dose et dans certaines conditions, entraine la mort. On ne peut décemment pas dire que la nicotine n’est pas dangereuse. Pour ce qui des e-liquides actuels, sa présence n’a pour le moment qu’une seul conséquence, rendre dépendant. Par contre sa forme “transformée” par les industriels dans la cigarette classique est EXTREMEMENT addictives. D’où mon précédent commentaire. Bref, il serait bon de bien lire les commentaires avant d’y répondre 😉

    • Tony Fiant

      J’ai un gros doute sur la véritable addictivité de la nicotine. Gros passé de fumeur, j’ai arrêté du jour au lendemain bien sur avec du 18 mg par peur du manque et je suis resté au 18. Et puis, un jour, pour des raisons de stock, je suis resté presque une semaine à vapoter du 6 mg = aucun manque et pas de sur utilisation de mon mod.
      Je pense que soit la vape rend moins dépendant à la nicotine en raison du mode d’entrée dans l’oganisme différent du tabac et la dépendance, indéniable, est en fait plus lié au comportemental ou à des additifs autres que la nicotine
      Perso, j’aime assez bien nico, c’est un stimulant notamment intellectuel et, à moins de souffrir de problèmes cardiaques ou de HT.A, pas d’effet secondaire important. Un peu comme le café

      • Raou

        La nicotine est responsable à 99% de notre besoin de fumée. Je peux t’assurer que les clients que j’ai qui passent directement de 18 à 12 le sentent et malheureusement pour certain replongent pour quelques instants dans leurs vieilles habitudes. Quand à la nicotine, il a été prouvé par de nombreuses études qu’il s’agit d’un stimulant mais qu’à une certaine dose (comme dans la cigarette) elle est très néfaste pour l’organisme.

        • Tony Fiant

          Je ne mets pas en doute tes clients qui rechutent mais c’est ce que je disais : qu’est ce qui prouve que c’est bien la nicotine la responsable de l’addiction et elle seule ? Ces fameux “agents de saveur et de texture” sur quasiment tous les paquets de cigarette, en sait on plus ? N’ont ils pas leur part de responsabilité au delà des 1 % résiduels ?
          Quant au côté néfaste, oui, c’est un poison comme tout ce qui est pris à haute dose : j’avais déjà pris l’exemple de l’eau : en boire 8/9 litre en peu de temps et c’est la mort.
          Les études ne sont d’ailleurs déjà pas d’accord sur les doses léthales, sa responsabilité dans le déclenchement du cancer n’est toujours pas prouvée (malgré le temps…).
          Je ne dis pas que la nicotine est inoffensive mais je trouve car ressemble trop à un bouc émissaire responsable de tous les maux.
          Le vrai mal, dans sa généralité, est la cigarette, dans son intégralité.

          • Raou

            La nicotine rend dépendant mais c’est le tabac qui tue, tout simplement.

        • christophe

          Hmmmm .

          la industrie de pharmacie et la chimie a montre que l addiction venait des additifs, que la cigarette contient en plus de la nicotine. Celle-ci n apporte qu une faible addiction. la nicotine, meme dans la version “transformee”, i.e. presentee de facon a optimiser la dependance, est surtout completee de divers substances favorisant egalement la dependance.

          De plus la cigarette electronique pour sa part a montre que le geste, l habitude, les circonstances comportementales etait une veritable cause d addiction. Apres 20 ans de fumeur, qui n a pas envie de degoupiller une tite cigarette au debut de sa chanson preferee lors d un concert ? meme avec 56 patches sur chaque bras.

          Quelles sont les sources decrivant que la nicotine a dose de cigarette etait “tres nefaste” pour l organisme ? Une etude sur les causes de mortalite du tabac en separant celles liees au goudron, celles liees au CO2 et impact sanguin/cardiaque, de celles liees a la seule nicotine, comme les risques d angiogenese, serait vraiment interessant.

          La dependance a la nicotine est optimale dans la premiere semaine de sevrage et perdure quelques semaines seulement, sans release ulterieure facon LSD. La rechute des fumeurs est souvent observbee apres 3 mois d arret.

          Si la nicotine etait 99% de l envie de fumer, le patch et une bonne piqure resoudrait 99% de l envie de fumer, donc 99% des problemes de sante…

          Cordialement,

  • Frédéric F.

    Non non non et non, je ne peux pas laisser dire certaines choses. Je ne veux pas mettre en avant mes diplômes universitaires ou mes expériences professionnelles pour prétendre à une quelconque crédibilité… après tout personne ne connaît personne ici, et chacun peut y dire tout et n’importe quoi. Et je n’ai pas envie de reprendre point par point ce qui a été dit, mais je vous invite, au cas où le sujet vous intéresse vraiment, à simplement lire le “rapport Dautzenberg”. Tapez ces mots dans Google, et vous aurez 200 pages de saine lecture…
    ah si juste un point. La prétendue modification de la nicotine (ou l’ajout d’une autre substance) pour la rendre encore plus addictive…! Nous sommes là en plein fantasme ou théorie du complot.

    • Tony Fiant

      Une nicotine modifiée n’est plus de la nicotine. Cf. chimie. 🙂
      J’étais plutôt un démolisseur de cette substance, on a même échangé dessus mais, depuis mon expérience citée plus haut, je suis plutôt de ton avis. Il y a je crois une part d’auto suggestion importante sur l’addiction. Ma femme qui n’arrive pas totalement à décrocher pense que c’est la nicotine et pourtant je lui ai montré, via des “tests” avec des liquides plus ou moins dosés, que le problème était ailleurs. Elle en convient maintenant.
      L’aspect psychologique joue un rôle plus important qu’on ne le croit sans parler de la sécrétion de l’hormone de récompense déclenchée par la nicotine…

    • Cegoca

      Pourtant cette théorie de l’ajout de substances dans le tabac pour augmenter la dépendance à la nicotine me plaisait bien, car elle expliquait ainsi pourquoi il nous était possible de diminuer sans trop de mal sa teneur dans les e-liquides, au fur et à mesure que l’on s’éloignait dans le temps de sa dernière cigarette fumée.

      • Frédéric F.

        Et bien oui! Preuve que la nicotine n’est pas la seule substance addictive dans le tabac. Tout ex-fumeur devenu vapoteur (à100%) a vécu cette expérience : se surprendre lui-même de ne pas avoir vapoté pendant 3-4h, sans manque, et sans l’avoir prémédité… par exemple à l’occasion de travaux de bricolage ou de jardinage qui antérieurement étaient interrompus chaque heure pour en griller une.
        Reste à savoir si l’achat du dernier mod, du dernier clearo, ou du dernier liquide, du dernier arôme… est de l’addiction…!?

        • Tony Fiant

          On sent du vécu… et je confirme aussi 🙂
          Je pense qu’il y a confusion entre l’addiction à la nicotine, faible à mon sens et l’addiction à d’autres substances, inconnue. Augmenter l’addiction intrinsèque de la nicotine n’est pas faisable, on parle plutôt d’accumulation d’accoutumances à plusieurs substances différentes dont la nicotine.
          Si par addiction, on entend un besoin irrépressible, et bien oui, l’achat de nos précieux est bel et bien une addiction. Après tout, il y a des cures de désintoxication pour les acheteurs compulsifs…
          Sur cette dernière addiction, je refuse tout traitement…

          • Cegoca

            Sauf que les acheteurs compulsifs achètent vraiment tout et n’importe quoi. Tant que nous nous limiterons aux articles liés à la vape, cela reste un moindre mal.
            Nous sommes, je crois, passés d’une addiction à un produit létal vers un passe-temps qui nous sauve.

          • Frédéric F.

            …et j’irai même jusqu’à dire qu’il faut! que ça devienne un passe-temps!! On ne bidouille pas une résistance de Nautilus (d’abord on n’en achète pas car on a déjà tout ce qu’il faut…) avec la pointe d’un couteau, un bout de kanthal qu’on entortille autour d’une aiguille de seringue, on ne se prend pas la tête à savoir si le Fonty rendra mieux que le coton bio.. pour gagner 2,50€, n’est-ce pas…!?

          • Cegoca

            Pas pour gagner 2,50 € non, mais pour le fun, oui !

            Et tant mieux si nos essais peuvent en aider d’autres qui eux doivent être regardants après leurs sous.

          • Tony Fiant

            J’irai même encore plus loin : c’est un loisir car il passe le temps ET, au final, procure un plaisir. Rien que pour cela, la vape est bien au dessus du tabac.

            Quant au fait de gagner 2,50 euros, comme le fait humoristiquement remarquer Frédéric, et bien, je crois que nous sommes nombreux parfois à nous prendre la tête non pas pour ne pas dépenser 2,50 euros mais parce que nous avons REUSSI à ne pas dépenser 2,50 euros. Le bonus challenge remporté en quelque sorte 🙂
            Il faut rester conscient que nous resterons (malheureusement ?) une minorité à l’instar du monde informatique : ceux qui bidouillent matériels et logiciels et les autres, la majorité, qui n’utilisent leur appareil qu’en tant que produit mais après tout, c’est le but premier 🙂

      • christophe

        Je pense qu il y a trois choses distinctes :

        l ajout de substance est un fait, majoritairement dans le but de rendre la cigarette plus attractive et plus addictive. Le celebre document de chercheurs de Reynolds en 1972 cite la recherche de “moyens d’augmenter la satisfaction obtenue par la nicotine au moyen de synergistes, de modifications du pH ou d’autres façons de diminuer la dose (de nicotine) tout en augmentant l’effet recherché”

        la theorie de la modification magique de la nicotine qui rend les gens accros est probablement un mythe.

        Un autre fait avere est la modification genetique du tabac pour ameliorer son taux de nicotine, et donc avoir un meilleur ratio tabac/nico, donc goudron / nico : le goudron est ecrit et regule, donc limite’, et pour une dose X de goudron, plus de nico favorise une meilleure dependance (eg tabac Y1 and co).

        • Tony Fiant

          Cette approche génétique est effectivement crédible. On ne peut pas changer la nicotine en elle même mais modifier son taux de présence.
          Toutefois, cela soulève une question sur les taux indiqués sur les paquets de tabac qui semblent bien fixes depuis des années : on sait bien que ce taux est basé sur une mesure empirique discutable donc le chiffe en lui même ne veut rien dire.
          Mais si le taux de nicotine était plus élevé, on devrait avoir un chiffre plus élevé ? Je suis conscient de la naïveté de la question et peut être que la réponse se trouve dans le fait que ces manipulations ont été effectuées antérieurement à l’affichage obligatoire sur les paquets.

    • Camé Leon

      c’est pas parce que tu as des diplômes que tu peux faire preuve de jugement, on ne dit pas n’importe quoi nous exprimons des opinions sur le sujet

  • Camé Leon

    Il y a addiction et dépendance,
    je crois que l’addiction est néfaste pour la santé, la dépendance ne l’est pas,
    on peut être dépendant au chocolat mais on en mourra pas, on est addict à
    l’héroïne et on peut en mourir sinon se pourrir la vie. Les médecins le disent,
    la nicotine n’est pas le problème de la cigarette, ce sont les produits de la
    combustion du tabac qui le sont, goudron, monoxite de carbone et 400 autres
    produits cancérigènes et le tabac est toujours en vente c’est hallucinant !! Même
    à petite dose la cigarette est nuisible.

    Il y a une raison pour laquelle il ajoute de l’ammoniac dans les cigarettes
    pour que la nicotine arrive plus vite au cerveau, donc additif pour augmenter
    la puissance de la nicotine. Il doit y avoir encore d’autres substances que
    l’on ne connait pas.

    Ils me font bien marrer quand ils disent que l’on ne sait pas ce que l’on vape,
    pour moi ça m’a l’air du vg, du pg, de la nicotine des saveurs, dans la
    cigarette ? On ne le sait absolument pas alors que ça devrait être que du tabac
    à la base.

    Pour les liquides on peut même se les faire nous-même, j’ai pas encore essayé
    mais ça a pas l’air compliqué et là on saura exactement ce que l’on consomme.

    Personnellement j’ai baissé le taux de nicotine de 18 à 12 avec les réservoirs
    et à 6 en dripping et je pense même aller à zéro en dripping. la nicotine
    donne le hit,

    Et la dépendance ? Le fait de
    tenir quelque chose de faire quelque chose, porter quelque chose à la bouche, ça
    peut aussi être un crayon, un bonbon etc.

    La nicotine joue un rôle mais non modifié dans les liquides elle me semble bien
    moins créé de la dépendance(pas scientifique mais expérience perso)

    Pour ce qui est du matériel des liquides, si on ne peut plus avoir de passion
    ou s’en va-t-on? Il y a des passionnés du vin et ceux qui boivent du gros rouge
    qui tache, être perfectionniste et à la recherche de l’excellence c’est un
    défaut ?

    Je bidouillais aussi mes ordis, maintenant le marché est arrivé à maturité, on
    peut encore tuner son ordi mais plus d’innovation majeures qui permettent de
    gros gains de performance, je ne vais plus courir les magasins pour la pièces
    qui fera la différence,

    Je jailbreak mon ipadiphone, quand je vais au garage je demande des pièces
    spécifiques au garagiste pour une meilleure performance ou durabilité, j’ai un
    presse agrume avec un moteur 100 watts ça me paraissait mieux qu’un 40 watts
    ouuu aaahhh suis-je un gros dépendant de tout ou simplement curieux et cherchant
    à avoir ce qu’il y a de mieux pour la meilleur expérience possible ?

    Le marché de la vape, des vaporisateurs et des liquides est en ébullition,
    comme l’était celui du smartphone en 2007. Quand il y aura le iphone des vapos
    je ne courrais plus essayer le derniers vapos sorti mais je continuerai
    d’essayer des liquides comme j’essaye souvent de nouvelles apps.

    Chacun son truc.

    Je ne crois pas que c’est la nicotine dans les
    liquides qui me pousse a acheté mods et atomiseurs

    Mais on est hors sujet, les compagnie de tabac peuvent bien rentrer dans le
    marché, mais il trop développé pour qu’elles atteignent un position
    monopolistique, on pourra toujours acheter des mods et des liquides
    indépendants.

    • Raou

      “Mais on est hors sujet, les compagnie de tabac peuvent bien rentrer dans lemarché, mais il trop développé pour qu’elles atteignent un position
      monopolistique, on pourra toujours acheter des mods et des liquides
      indépendants.” Toi, vapoteur averti et bien informé sur la e-cig, mais pour la fumeur vapoteur qui ne s’y mettra que dans un an, deux ans ou 3. Si les riches industriels du tabac monopolisent l’industrie du vapo personnel à grand renfort de pub et de distribution partout, vers quelle marque va-t-il se tourner ? Le petit modeur vendeur de liquide indé dans une petite rue en marge de la ville ou la grande boutique de e-cig du centre commerciale qui fait sa pub partout ?

      • Camé Leon

        que faire alors, le marché est segmenté pour l’instant, un riche industriel de la vape est à venir qu’il vienne des industriels du tabac ou de la vape lequel serait le plus apte a contrôler le marché et de quel facon ? si on suit la logique capitaliste les entreprises visent la croissance, vendre de plus en plus de liquide qui dit qu’une entreprise issue de la vape ne va pas appliquer les stratégie des industriel du tabac en manipulant les liquides.
        mise à part la distribution il n’y a pas vraiment de barrière à l’entré du marché des liquides et comme je disais on peut meme le faire soit meme, pour moi j’ai pas de pb pour l’instant et le jour venu je fabriquerai mon liquide.
        Et la masse ? Compter sur gouvernement pour les protéger….(quelle bonne blague)
        il faut dire qu’avec la notion de produits biologique organique équitable ca peu aider a garder le marché assez propre même si une entreprise a un position monopolistique. Le consommateur n’est plus aussi naïf que par le passé alors a coté des produits mainstream il y aura les autres, gardons espoir.
        Mais y a t il un avenir pour les boutiques spécialisées ? j’aimerai acheter mon liquide dans un bureau de tabac, une station service, à l’épicerie etc. ou m’acheter une biere et casse-dalle dans une boutique 🙂

        • Tony Fiant

          Il y aura des boutiques spécialisées mais ce sera sans ego/stardust/liquide standard. Ce type de matériel va être phagocyté par BT mais il restera un marché non intéressant pour ces derniers : celui des passionnés qui pensent mod hybride ou meca, liquides complexes, montage genesis et autres.
          Le consommateur lambda ne se prendra pas la tête à faire ses montages donc il achètera son uniélectroclope avec ses capsules toutes prêtes. Les restants voudront aller plus loin et là, on aura besoin de boutiques spécialisées avec des vendeurs vraiment spécialistes et passionnés.
          Par contre, quel que soit votre profil, niveau augmentation des coûts, je ne le vois pas beau…