Vous êtes ici : Vaping Post » Test cigarette électronique » Atomiseurs » Big Fogger V4

Big Fogger V4

La quatrième version de cet atomiseur reconstructible apporte-t-elle son lot de nouveautés ?

Le Fogger V4 en Version “maousse costaud”

Souvenez-vous j’avais testé le Fogger V2 en 2013 et c’est donc en terrain connu que j’ai abordé cette version 4 en Big.

Mes articles ont toujours la vertu de s’adresser aux non-experts et cela aux fins de les convaincre ou pas de franchir le gué du reconstructible, qui je vous le rappelle, vous offre la possibilité de construire vos résistances à l’infini, le tout pour un prix franchement modique.

Le Fogger V2 ne m’avait pas franchement convaincu à cause d’une qualité en retrait, d’un flux d’air trop important et trop bruyant ainsi qu’une résistance pas si simple à mettre en place. Bref ce Fogger n’avait pas tenu le coup face à mon Russian 91% qui reste à ce jour un de mes reconstructibles réguliers. Dans ce cas je vous entends déjà me dire “pourquoi prendre la peine de faire un test d’une énième version ?”

Et bien pour équiper mon super et tout nouveau Seven 30 qui comme vous le savez est mon Mod de prédilection actuel, et son diamètre important nécessitait donc une actualisation de mes fournitures. L’autre raison qui va de paire avec cet appareil hors norme est de trouver un atomiseur qui puisse suivre son “autonomie de chameau”, car attention, ce Big Fogger embarque tout de même 8 ml de liquide !

Le noir semble être à la mode en ce moment. De quoi compliquer peut être les assemblages harmonieux.

Le noir semble être à la mode en ce moment. De quoi compliquer peut être les assemblages harmonieux.

Pour rappel, le prix (environ 40 euros) peut être un frein comme pour d’autres reconstructibles mais à mon avis ce n’est vraiment pas le premier obstacle, car moi le premier, je n’osais pas dépenser de telles sommes. Tel était en tous cas mon état d’esprit à l’aube de mes tests qui précédaient le Magoo S de Ismoka.

Je vais donc vous présenter le Big Fogger V4 qui est inspiré du Taifun GT, fabriqué dans un acier inoxydable que je continuerais de qualifier d’industriel. On peut s’apercevoir rapidement que la finition globale est tout de même meilleure, quand bien même la boite m’est parvenue légèrement abîmée, mais rien à l’intérieur n’était cassé.

Il est aussi évident que ce Big Fogger v4 s’adresse aux vapoteurs équipés d’un mod en 30 mm de diamètre car je me vois mal le monter sur une batterie Ego, d’autant que le montage nécessite une résistance double demandant, de fait, pas mal de puissance. Mais si jamais vous avez lu mon essai du Seven 30, vous savez que ce diamètre est tout a fait acceptable à mon sens pour un mod.

Revue technique

  • Pas de vis : 510 via une vis en cuivre
  • Résistance : Ca c’est votre boulot (mais pensez à jeter celle qui est installée d’origine)
  • Capacité : 8 ml de liquide
  • Longueur (embout vissé à fond) : 71 mm
  • Longueur (sans embout) : 51 mm
  • Diamètre : 28 mm
  • Poids : 137 g (51 gr plus lourd que le Fogger classique)
  • Deux embouts métalliques inox (drip tip remplaçable long et un court)
  • Bague de réglage d’entrée d’air en bas (qui marche peut être un peu trop bien)
  • Réservoir en pyrex (ça c’est vraiment mieux que le plastique)
  • Un petit sac de bricolage (contenant 2 brins de Kanthal de 0.2mm, 2 fibres, 3 joints pour le tank, 2 petits joints pour l’embout, 2 vis de remplacement, et un tournevis ….).

Rien ne manque pour fabriquer une première résistance double. Et d’ailleurs j’ai fait deux résistances cette semaine avec ce qui était fourni dans l’emballage, même si je pense que cet atomiseur est franchement fait pour un montage dual-coil avec coton. (Pour un aperçu d’un montage en micro-coil coton, lire le test de l’eXpromizer. ndlr).

Aspect général du Big Fogger

Le Fogger V4 est livré, comme beaucoup d'autres atomiseurs de ce type, avec un petit kit pour fabriquer ses premières mèches.

Le Fogger V4 est livré, comme beaucoup d’autres atomiseurs de ce type, avec un petit kit pour fabriquer ses premières mèches.

Design toujours brutal, tank impeccable, assemblage amélioré par rapport à la version 2 et facilité par rapport au modèle normal.

La prise en main donne confiance tant le poids est présent et la masse intéressante. On sent que l’on n’est pas venu pour beurrer des sandwichs.

Plus sérieusement l’ensemble est quand même largement amélioré par rapport à la V2 que j’ai encore. Que ce soit le métal ou le système de fermeture du tank, tout à l’air mieux fini et surtout mieux pensé. Prenez l’exemple du drip tip qui est désormais remplaçable. À ce sujet il ont pensé nécessaire de rajouter un drip tip long qui certes rallonge l’affaire encore plus, mais apporte à mon sens une vape plus douce, ce qui est pas un mal avec la double résistance.

Les grandes parties en jeu dans l'assemblage du Fogger.

Les grandes parties en jeu dans l’assemblage du Fogger.

Et comme je le mentionnais pour le Fogger, j’en viens à la première limite de ces reconstructibles : pour moi ces atomiseurs sont réservés à un usage plutôt chez soi, tranquille, et c’est encore plus vrai avec la version Big. À côté de cela il vous offre une autonomie inconnue à ce jour et je trouve cela franchement agréable.

Je ne vais pas m’attarder sur les différences avec le V2 mais en revanche je dois vous informer que ce Big Fogger V4 possède deux trous d’arrivée d’air et donc nécessite un montage de deux résistances, chacune se positionnant au-dessus des trous.

Comme habituellement dans mes revues, je vais d’abord aborder la reconstruction de cette fameuse résistance pour ensuite parler de l’assemblage de l’atomiseur.

Fabrication de votre résistance

Le Fogger est initialement conçu pour les montages double-coil (résistances doubles)

Le Fogger est initialement conçu pour les montages double-coil (résistances doubles)

Préalable : il va falloir commencer par choisir ses brins de Kanthal. Deux fils de 0.2mm sont fournis à l’achat et à l’usage je vous conseille cette taille, voire 0.25mm, mais pas 0.30mm comme ce que j’ai car vous allez atteindre des résistances vraiment basses (de 0.3 ohm à 1 ohm) qui vont de fait limiter grandement votre parc de MOD utilisables. En effet beaucoup refusent de fonctionner en deca de 0.5/1 ohm.

L’autre critère à prendre en considération est le diamètre de votre fil, plus il est gros plus votre résistance pourra être basse . N’oubliez pas enfin qu’il faut préparer 2 résistances.

Pour la fabrication et raccordement de la résistance, j’ai conservé le montage classique en me servant de ce qui était fourni. Même je pense que ce Big Fogger serait parfait avec un montage double en micro coil coton.

La construction d'une double résistance est facilitée grâce aux mensurations généreuses de cet atomiseur.

La construction d’une double résistance est facilitée grâce aux mensurations généreuses de cet atomiseur.

L’histoire se répète, il vous faut faire 2 résistances. Vous préparez donc deux brins de mèche de silice pas trop long car après vous devrez les couper très courts. Ensuite vous préparez deux brins de Kanthal de 10 cm afin d’avoir assez de prise pour les fixer aux plots.

Ensuite vous faites 5 à 8 tours avec votre Kanthal autour de la mèche en essayant de conserver un espacement identique entre les spires. Ensuite vous refaite une seconde mèche à l’identique.

Après cela vous fixez votre première mèche aux deux plots en essayant de la positionner au-dessus du trou d’air en enroulant votre kanthal autour des vis mais sans le serrer. Même chose pour la seconde de l’autre coté en vissant bien les vis cette fois ci. Pour finir vous contrôlez la position de vos deux résistances bien au-dessus des trous mais en laissant bien un espace entre l’arrivée d’air et votre mèche.

La chambre d'atomisation est en revanche relativement réduite.

La chambre d’atomisation est en revanche relativement réduite.

Après il faut couper vos bouts de fibre de silice de façon à ce qu’ils viennent effleurer le plateau et en pensant bien qu’ils vont devoir entrer dans la cloche.

Pour ma part je n’ai pas fait spécialement attention à la position de ces mèches par rapport aux 4 canaux d’alimentation de liquide et sur mes 4 résistances à ce jour je n’ai pas eu de souci d’agglutination.

Ensuite vous imbibez vos mèches d’un peu de liquide… pas trop. Vous verrez cela facilite le vissage de la cloche. Vous vissez bien la cloche en poussant bien les mèches au fond avec le merveilleux tournevis fourni et vous remettez le couvercle de la dite cloche.

Zoom sur les deux canaux d'arrivée d'air

Zoom sur les deux canaux d’arrivée d’air

À ce stade je vous conseille fortement de tester votre résistance sur votre mod et de la faire chauffer un peu pour vérifier qu’il n’y ait aucun court-circuit mais aussi que vos deux mèches fonctionnent bien toutes les deux.

Ma toute première a fonctionné de suite pour une impédance de 1.7 ohms, tout parfait pour moi. Même si après usage de ce Big Fogger qui dégage fort, j’ai décidé de monter à 2.5 ohms pour avoir une vape un peu plus douce.

A l’usage et contrairement au Fogger classique, comme tout est un peu plus grand et plus gros, le montage de ces deux résistances est nettement plus aisé même en double résistance et surtout vous demandera moins de précision. C’est un vrai plus à mon sens au-delà de pouvoir embarquer 8 ml de liquide, ce Big Fogger est plus accessible pour mes gros doigts.

Assemblage et remplissage facilités

Le pin de connexion (à gauche) et la vis de remplissage (à droite)

Le pin de connexion (à gauche) et la vis de remplissage (à droite)

Le remontage est simple et le remplissage est long du fait de la quantité de 8ml embarquée !

En effet, il vous suffit de visser le haut de la cloche, de positionner votre tank pyrex en prenant garde à la bonne positon des joints noirs. Ensuite vous prenez le haut en métal du Big Fogger qui vient se visser sur le haut de la cloche. Cet assemblage est nettement plus performant que le précédent. Pour finir vous vissez bien l’ensemble pour éviter les fuites.

Petite remarque sur le connecteur vis : le constructeur a conservé le système de vis qui permet une adaptation aux mods mais l’a aussi amélioré car je ne constate plus de jeu et le joint est remplaçable.

Seconde vue sur la vis de connexion et de remplissage.

Seconde vue sur la vis de connexion et de remplissage.

Une seconde remarque peut être faite sur le plot de connexion du plateau (ou pin) qui est isolé par un plastique blanc. Il se peut que ce plot soit de travers ou dévissé ou voire même serré trop fort écrasant ainsi la masse d’isolation.

Je vous conseille donc fortement de le contrôler en dévissant à la base la vis de connexion au mod. Vous verrez apparaitre à l’intérieur l’axe de fixation que vous pouvez visser ou dévisser afin de repositionner correctement ce plot et d’assurer son isolation sur le plateau.

Conclusion

Le Fogger V4 sur un Seven 30

Le Fogger V4 sur un Seven 30

Ce Big Fogger V4 m’a offert une belle qualité de vape et un hit franchement trop puissant au départ du fait de ma double résistance basse. Mais il a surtout tenu deux soirées sans aucun remplissage et monté sur mon Seven 30 c’est tout simplement ce que je recherchais depuis un moment. À savoir une autonomie qui ne me force pas trois fois par semaine à prendre mon tournevis, car à la longue je trouve ça lassant, pas vous ?

Logiquement ce Big Fogger V4 reste à un prix raisonnable et abordable pour un reconstructible, en particulier au regard des non-reconstructibles dont les prix s’envolent de plus en plus.

Reste que pour ma part je trouve que la circulation d’air est trop bruyante et que le réglage d’air n’est toujours pas abouti dans sa conception.

Ce Big Fogger v4 a donc des atouts et des mensurations de catcheur mais il reste encore en deçà de mon Russian 91% ou de mon Magoo S en qualité de Vape …

Points positifs

  • Epaule de déménageur
  • Diamètre de 28 mm
  • Hit monstrueux (avec montage par défaut)
  • Look industriel amélioré
  • Montage et fixation de la résistance facilitée par la taille plus importante
  • Rapport prix/plaisir
  • Doubles Résistances faciles
  • Enorme contenance

Points négatifs :

  • Finition moyenne du plateau de connexion des résistances
  • Nécessité d’avoir un mod électro qui accepte les basses résistances ou un méca
  • Poids très élevé (mais cela n’est pas vraiment un critère avec ce diamètre)
  • Bague de réglage d’air à perfectionner
  • Passage d’air trop fort et trop bruyant à mon goût
  • Nécessite un lavage complet avant usage

Big Fogger V4

34,90 EUR chez Le Petit Vapoteur

x1 Fogger V4 BIG / x1 drip tp 510 inox / x1 BIG drip tip 510 inox / x2 vis de post / x1 vis de plot / x4 joints de plot / x2 joints de Tank / x1 mini tournevis porte clés

Big Fogger V4 en images

Name of Reviewed Item: Big Fogger V4 Rating Value: 3.5 Image: http://www.ma-cigarette.fr/wp-content/uploads/2014/08/big-fogger-v4-ft.jpg Review Author:Review Date:
  • Tony Fiant

    Merci Denis pour ce test.
    Quand je disais hier que le noir est à la mode 😉
    Cela se passe bien en tour de cou avec le seven 30 + big fogger ? 🙂
    Je me demande quelle part du marché du mod ces diamètres vont prendre… Autonomie, hit, vapeur vs poids, taille. Déjà, la globalité de la clientèle féminine va fuir, pas toutes mais la plupart.
    Bientôt une Saturn V échelle 1/1…
    Je te rejoins pleinement sur le 3 fois par semaine, cela devient lassant au bout de quelques mois… et c’est effectivement 3 fois par semaine 🙂

    • vapoton

      Saturn V !lol! De la Terre au Paradis de la Vape…mais alors une bouffée,une seule!

      • Tony Fiant

        Ah ça… elle reste le plus gros lanceur de propulsion jamais créé par l’homme et m’a bien fait rêvé étant gosse et certainement orienté mes choix de scolarité…
        Elle avait vraiment de la gueule, plus que nos insipides Ariane et autres sans parler de la taille. Une légende…
        Je suis même étonné qu’aucun fabricant de mod n’est utilisé son nom d’autant qu’il est nécessairement connu si l’on considère que le vapoteur moyen est plutôt sur la tranche d’âge mur…

    • Octanus

      Vous entendez quoi par tournevis trois fois par semaine ? Dizoulé mais je regarde pour me mettre au reconstructible et la ben comprends pas lol

  • Merci pour le test, je vais bientôt tester un Fogger V4 “normal”, ça me donne déjà une bonne idée du bouzin 🙂 Je ferai le test sur MOD méca avec silice et coton pour me faire mon avis. Pour revenir sur la remarque de Tony Fiant, il est vrai qu’il faudrait voir à miniaturiser les MODs pour la gente féminine, mais cela poserait des problèmes pour le montage des résistances 😀

    • Tony Fiant

      Non, en fait aucun problème car la gente en question n’effectue pas de montage de coils. C’est comme le barbecue et la tondeuse à gazon, ce sont des tâches dédiées à l’autre gente.
      Mode macho bourrin off
      Mode humour féminin on, on….on… zut, cela ne marche pas 🙂

    • Denis COUGNAUD

      Je te conseillerais plus un russian 91…pour ma part… quant a la miniaturisation c est du côté des batteries qu faut lorgner…. pour le reste je ne dirais mot chacun ces atouts

  • vapoton

    A ce que je lis,Denis se rapproche des 30mm du…seven30!
    Plus que 2mm,un petit effort Denis!!!
    Sympa l’article,merci Denis.

    • Tony Fiant

      Le mélange improbable des designs du fogger et du seven associé à des couleurs distinctes masquent complètement les 2 mms manquants.
      L’art du camouflage 😉

    • Denis COUGNAUD

      A votre disposition mes sires

  • Alexis Lechevalier

    Bonjour,
    Etant habitué aux drippers, ce fogger V4 Big est mon premier reconstructible à tank. Je l’ai depuis un mois maintenant, en finition acier pour être assorti au Seven 30, et il me suis partout, même à la plage. Il faut juste avoir une poche renforcée pour pas tout exploser avec le 1/2 kilo final… 😀

    Le gros défaut que je lui trouve est le drip tip qui brinqueballe, flagrant avec le long fourni qui a de la gueule mais dont je ne me sers pas.
    Heureusement qu’il y en a un plus court de fourni et qui bouge nettement moins.

    Ensuite, c’est vrai qu’en micro coil coton, en 1.4Ohms, ça envoie du pâté… Je me suis retrouvé à fortement baisser le niveau de nicotine pour pas avoir un hit de fou (18 –> 9 mg/ml).

    Enfin, avec son “petit” frère adoptif (un kayfun lite plus XXL – 17ml de tank) et un accu de rechange, je tiens la semaine sans problème…