Le baromètre de l’usage du tabac qui vient d’être publié par La Fondation belge contre le cancer montre un recul de la consommation de tabac et une utilisation encore modeste de la cigarette électronique mais qui a triplé en deux ans.

La cigarette électronique utilisée pour le sevrage tabagique et la réduction des risques

L'e-cigarette trouve difficilement sa place en Belgique

L’e-cigarette trouve difficilement sa place en Belgique

La Fondation belge contre le cancer vient de publier le baromètre de l’usage du tabac qu’elle fait réaliser annuellement. L’enquête montre un recul de la consommation de tabac, avec un belge sur cinq qui reconnaissait fumer en 2015 contre un sur quatre précédemment. Si l’utilisation de la cigarette électronique a triplé depuis deux ans, comme l’affirme LeSoir, le dispositif peine à percer chez les fumeurs.

L’enquête révèle que deux pour cent des Belges ont déclaré avoir “fumé” la cigarette électronique en 2015. 0,5% l’utiliserait quotidiennement et 1,5% une fois ou moins par semaine. Interrogés sur leurs motivations, 68% des vapoteurs disent l’utiliser pour arrêter de fumer, 26% pour pour sa moindre nocivité et 6% pour son aspect économique.

Pour approfondir, plus d’articles sur la Belgique 

Plusieurs raisons expliquent le peu d’intérêt que nos voisins Belges portent à ce dispositif, et notamment l’interdiction de vente de vaporisateurs contenant de la nicotine. Les vapoteurs doivent se les procurer sur internet ou à l’étranger, en France en particulier. Toutefois, cette situation pourrait évoluer puisque les autorités de santé reconnaissent depuis quelques mois son utilité dans le sevrage tabagique.

Un support important, y compris des fumeurs, en faveur des mesures contre le tabac

Dans leur large majorité, les 20% de Belges fumeurs dont 17% fument quotidiennement sont favorables aux mesures anti-tabac. Un élément à rapprocher du regret d’avoir commencé à fumer exprimé par 72% d’entre-eux et du souhait d’arrêter (64%).

  • 82% des personnes interrogées et 66% des fumeurs considèrent que l’interdiction de fumer dans les cafés est une bonne chose ;
  • 91% (87% des fumeurs) soutiennent une interdiction de fumer en voiture en présence de mineurs ;
  • 71% sont d’accord avec une interdiction totale de la publicité dans les points de vente ;
  • 72% sont en faveur d’un soutien accru aux personnes désirant arrêter de fumer, grâce au remboursement des médicaments ayant montré leur efficacité ;
  • 61% marquent leur accord à une augmentation de 1 euro du prix du paquet de tabac à rouler.
  • 50% sont en faveur des emballages neutres (sans logo ni couleurs attrayantes) tandis que 25% sont clairement contre.

 

  • pierre rouzaud

    94% des fumeurs de ecig ont compris que la cigarette tradition était dangereuse ,voire mortelle , et ,ont adopté la écig,les belges ont compris qu “FUME c’est du Belge” doit faire place à “VAPE ,ça va te sauver”