Vous êtes ici : Vaping Post » News cigarette électronique » Australie : un plaidoyer pour la cigarette électronique

Australie : un plaidoyer pour la cigarette électronique

En Australie, une enquête parlementaire fédérale est en cours de réalisation sur les vapoteuses. Dans le même temps, les activistes de la lutte anti-tabac soutiennent le statu quo du cadre réglementaire, interdisant l’utilisation de la cigarette électronique.

Réglementer sur la base de preuves plutôt que de craintes

Dans une tribune parue dans The Age, le Professeur Colin Mendelsohn, qui exerce dans l’Université de Nouvelle-Galles du Sud à Sydney, fustige la politique de son pays à l’égard de la cigarette électronique. Il réclame la définition d’une législation basée sur des preuves et non sur des craintes ou des erreurs d’interprétation.

Selon Public Health England et le Royal College of Physicians, ces dispositifs sont 95% moins nocifs que les cigarettes conventionnelles. Cette estimation repose sur l’analyse chimique des vapeurs générées par les vapoteuses ainsi que l’étude des toxines mesurées chez les utilisateurs de ces produits.

Sauver des vies 

Le Professeur Mendelsohn souligne ensuite l’efficacité de la vapoteuse dans une optique de sevrage. D’une part, ce dispositif suscite l’intérêt des fumeurs, particulièrement dans l’UE où 6 millions d’accros à la cigarette ont déclaré se servir d’une cigarette électronique pour arrêter de fumer. D’autre part, il les aide à réellement s’éloigner du tabac, en effet 1,5 million de personnes ont réussi à se sevrer du tabac grâce à la vapoteuse au Royaume-Uni.

Nous disposons d’informations toujours incomplètes sur les cigarettes électroniques, comme c’est le cas sur tous les nouveaux médicaments qui sont proposés sur le marché. Pour autant, elles peuvent apporter plus que desservir sur le plan sanitaire. Selon Mendelsohn, la priorité devrait être de sauver des vies et non d’anéantir l’industrie du tabac.

L’implication des grandes compagnies comme Japan Tobacco ou PMI dans le marché de la vape n’est pas un argument qui justifie de lutter contre les cigarettes électroniques. Selon le point de vue de Colin Mendelsohn, les industriels du tabac pourraient faire partie de la solution au tabagisme s’ils étaient incités à abandonner les cigarettes au profit d’alternatives moins nocives.

Pour aller plus loin

Si vous vous intéressez à la situation de la cigarette électronique en Australie, vous pouvez consulter nos articles.