Vous êtes ici : Vaping Post » Etudes sur la cigarette électronique » Asthme et cigarette électronique : Premiers éléments de réponse avec Gérard Mathern, pneumologue.

Asthme et cigarette électronique : Premiers éléments de réponse avec Gérard Mathern, pneumologue.

Gérard Mathern est un pneumologue tabacologue français qui s’intéresse de très près au vaporisateur personnel. Nous lui avons posé la question de son usage chez les fumeurs asthmatiques. Retour sur cette maladie qui touche 3,5 millions de personnes en France et premiers éléments de réponse avec ce professionnel de santé.

Quelques rappels sur l’asthme

Les asthmatiques fument globalement autant que les non-asthmatiques. L'e-cigarette peut-elle s'adresser à ce type de fumeurs ?

Les asthmatiques fument globalement autant que les non-asthmatiques. L’e-cigarette peut-elle s’adresser à ce type de fumeurs ?

L’asthme est une maladie respiratoire fréquente qui se manifeste par des crises d’essoufflement accompagnée de sifflements dues à un rétrécissement temporaire des bronches liées à une contraction brutale des muscles situés dans la paroi des bronches. Ce « spasme » est lié à une agression de la bronche par un facteur externe d’origine variée, mais le plus souvent lié à une allergie.

La bronche est recouverte, à l’intérieur, par une muqueuse très sensible à la qualité des gaz qui circulent. Cette sensibilité est liée à un état que l’on nomme « hyper-réactivité bronchique » (HRB), qui prédispose la bronche aux réactions lors d’un contact agressif (pollens, air froid, augmentation de la vitesse du flux aérien – lors d’un effort par exemple).

On comprend que le tabagisme est un facteur puissant d’aggravation de l’HRB et les asthmatiques voient tous leur maladie aggravée par l’inhalation des produits agressifs contenus dans la fumée de tabac. Un asthmatique ne devrait jamais toucher une cigarette, ou s’arrêter le plus tôt possible lorsque la dépendance au tabac s’est malheureusement installée.

Or, et tous les fumeurs le savent, l’arrêt de la cigarette se solde souvent par un accroissement de la toux et divers petits inconvénients comme l’apparition d’aphtes ou d’inflammation de la gorge. Cela est dû, pour schématiser, à une réapparition des défenses de l’appareil respiratoire qui avaient été mises à mal, voire annihilées, par la fumée de tabac dans les bronches. Le retour à l’inhalation d’un air plus sain s’accompagne donc d’un retour de ces défenses, et assez souvent d’une inflammation des voies aériennes supérieures (bouche, nez, gorge).

C’est dans ce contexte que beaucoup de fumeurs estiment qu’ils allaient mieux avant d’arrêter de fumer qu’après. Fort heureusement, ces inconvénients sont transitoires et ne persistent que quelques semaines pour disparaître et la fonction respiratoire va désormais s’améliorer durablement.

Peut-on vapoter quand on est asthmatique ?

La cigarette électronique, dans ce contexte, peut apporter ses propres effets. Que constate-t-on chez l’asthmatique ? Certains rapportent une aggravation des crises et une sensation de mal-être respiratoire.

Pourquoi ? Une partie du phénomène doit être rattaché à la « réparation » des défenses, mais aussi, probablement, car aucune étude n’a encore été faite, à un assèchement des voies respiratoires dû au propylène glycol qui, et c’est bien là sa fonction, puise l’eau en suspension dans l’air pour produire de la vapeur. Il va donc, également, puiser de l’eau dans les bronches, les assécher temporairement. Cette impression de sécheresse de la bouche est bien connue des vapoteurs. Chez l’asthmatique, cette manifestation est très probablement mal vécue par la muqueuse bronchique qui va la considérer comme une nouvelle agression, et déclencher ainsi une crise d’asthme réflexe.

Alors, que faire ? D’abord, trouver tous les moyens pour l’asthmatique d’arrêter son tabagisme. L’essai de la cigarette électronique, s’il n’est pas concluant et aggrave les crises, doit être très prudent car une crise prolongée peut être dramatique. Fort heureusement, le dernier article de Polosa rapporté dans ces colonnes, montre que l’e-cigarette est un moyen intéressant pour faire cesser le tabagisme chez les asthmatiques.

En revanche, un asthmatique non fumeur, doit éviter de faire circuler dans ses bronches des produits étrangers ou agressifs justifiant qu’on leur recommande de ne pas faire d’effort violent et d’éviter de respirer l’air glacé qui aggrave son état respiratoire.

Gérard Mathern – Pneumologue tabacologue.


Vous êtes asthmatique et vous utilisez la cigarette électronique ? Déposez votre témoignage.

De nombreux fumeurs asthmatiques se posent aujourd’hui la question de l’utilisation du vaporisateur personnel pour réduire les risques liés à leur tabagisme ou entamer un sevrage. Certains disent que les crises d’asthme disparaissent, d’autres témoignent d’une gêne respiratoire avec des liquides contenant de la nicotine. A défaut d’études, l’échange et la communication entre les consommateurs reste le moyen le plus concret pour en savoir un peu plus. Participez à l’amélioration de la connaissance sur l’e-cigarette en déposant votre témoignage dans la zone de commentaires ci-dessous.

Review Author:Review Date:
  • Nelly Luksenberg

    je peux apporter plusieurs témoignages très différents dûs à ma pratique commerciale depuis 5 ans, si cela intéresse les médecins. Mais aussi sur d’autres types de pathologies. Nelly AlterCig

  • Celic Mostefaoui

    bonjour étant ancien fumeur et asthmatique je fumais 2 paquets par jour a ce jour je ne fume plus je vapote du liquide sans nicotine j’ai eu des crises a repetion a moment de l’arret a ce jour plus de crise et pas de sensation de manque

  • Danilo Proietti

    Des liquides 100% VG pourraient être la solution ?

  • Je viens de lire votre article et il me vient une question, pourquoi parlez vous des risques du Propylene glycol pour les asthmatiques alors que ce composant est lui même utilisé dans la Ventoline ?
    Pour ma part la plupart des asthmatiques que j’ai croisé étant passés à la cigarette électronique ont justement la même sensation que quand ils prennent une inhalation de la Ventoline…

    • Patrick Rvs

      Un, il n’y a pas de propylène glycol dans la Ventoline. Le gaz propulseur est du norflurane.
      http://www.vidal.fr/Medicament/ventoline-17381-composition.htm

      Deux, il y a du propylène glycol dans un ou deux produits pour asthmatiques en vente aux USA, mais vous ne pouvez pas comparer la quantité infime inhalée lors d’une prise médicamenteuse et la grande quantitée (1000 ou 2000 fois plus) inhalée via l’ecig chaque jour.

      Vous êtes propriétaire d’une boutique de vente d’ecig… Vous montrez que vous êtes bien informé, bravo… [sarcasme]

    • Rony Schutziger

      Bonjour je suis daccord avec vous et j ai un temoignage de mon beau frère qui lui n étant pas un ancien fumeur il a commencer a vaper depuis environ 1an et depuis il y a quelques jours il donné son bilan et ma dit qu il fait presque plus de crise d asthme voir plus! Et le propylene il y en a dans sa ventoline

  • Axelle

    Pour ma part, asthmatique et fumeuse depuis 14ans (10 à 20 cigarette/jour – tabac à rouler) et après 1 semaine d’utlisation de cigarette électronique, je ressens effectivement cette gêne respiratoire (produit à 11mg/nicotine) mais au 5e jour seulement, comme je la ressentais aussi avec la cigarette (à certains moments), je ne m’en tracasse pas plus que ça (je me dis que c’est la nicotine, et vu que le but est de la supprimer définitivement je tiens le coup)…

    • Mireille Deswarte

      la nicotine fait en effet tousser.

      • fraise00

        Fait tousser à l’arrêt du tabac, il est essentiel de bien choisir son dosage de liquide

  • LABENE

    Je ne suis pas fumeur, encore moins vapoteur par contre je fais une allergie à un composant de la cigarette électronique. Aussi incroyable que cela puisse paraitre je déclenche une crise d’asthme si je me trouve dans une pièce où une ou plusieurs personnes utilise une cigarette électronique alors même qu’une cigarette normale ne me fais rien ! J’ai cru à un effet psychologique mais ce phénomène se déclenche même quand je ne vois pas la personne vapoter. Je ressens un gout amer au fond de la gorge et je déclenche la crise d’asthme au bout de 1/2 heure.

  • Mireille Deswarte

    Je ne tousse plus depuis l’arrêt du tabac en étant asiatique et pas d’assèchement des voies respiratoires, un peu la bouche, moi qui ne buvait jamais d’eau, je m’y suis mise environ un bon litre par jour. Liquide nicotine 12 mg pour le moment, 50 VG/50PG, tout va bien et bientôt, je diminue la nicotine. Je fais moi-même mes e liquides. Je me régale avec les recettes gourmandes et les fruits, des fois gout tabac mais sans nicotine. Je règle bien mon voltage et je change de matériel dès que c’est un petit peu chaud. Pour moi la cigarette électronique a changé ma vie. Je fumais dpresque deux paquets de tabac par jour depuis 30 ans!! Plus une seule tueuse!

  • mag

    Bonjour, je ne suis pas asthmatique mais j ai remarqué depuis que je fume la cigarette électronique un essoufflement au moindre petit effort ou agitation. Je suis âgée de 38 ans je suis assez sportive et maintenant je siffle après avoir va pote mon souffle est hyperactif court avec de fréquents maux de tête. Passant un examen sportif en natation je suis obligée d arrêter de vapoter car cela me dessert énormément. Je n ai jamais ressenti ces symptômes quand je fumais même beaucoup. C’est vraiment dommage car j avais réussi à ne plus fumer grâce à la cigarette électronique. J étais presque devenue accro. Est ce dû à la nicotine j étais à 9 mg en moyenne ou ou propylène glycol?

    • Bardamu Makhno

      bonjour, j’ai arrêté de fumer depuis deux ans et demi grace à la e-cigarette. depuis quelques mois je ressens des sensations de brulures au niveau des bronches dès que je fais un footing ou un effort important sur le plan cardio. J’ai pourtant vapoté durant deux ans sans avoir aucun de ces symptômes. Pour info j’utilise un e-liquide dosé à 6 mg de nicotine.

  • Flécheux

    Bonjour!Je suis ravie d’avoir essayé la cigarette électronique:grosse asthmatique et grosse fumeuse dépendante depuis des années,je me suis sevrée de la nicotine en moins d’un mois!Je ne tousse plus,je n’ai plus de bronchites quotidiennes,je n’utilise plus de médicament!mes capacités respiratoires se sont nettement améliorées,je reprends mon souffle et mon appétit aussi;-)!je recommande les e liquides sans nicotine,moins irritants côté gorge…bref,aprés beaucoup d’apriori, la vapote m’a permise un sevrage tabagique tout en douceur mais radical et efficace!

  • juste moi

    Personnellement mes premières crises d’asthme sont apparues bien après avoir commencé à fumer (fumer pour calmer mon stress mais ça c’est une autre histoire) . Lassée de ces sifflements entêtants , ces douleurs aux poumons , cette sensation d’être essoufflée , ces glaires , cette toux ……… Je me dis qu’il faudrait que j’arrête … surprise ! je n’y arrive pas …. Du coup j’ai essayé la cig électronique mais ça m’a fait tousser à m’en arracher la gorge et m’a provoqué des sifflements bien aggravé lorsque j'”essayais” de respirer … donc j’ai repris une cigarette … Et je dois tout recommencer … Mais je reste plutôt positive dans le sens ou je la supporte de plus en plus et j’arrive à supporter la cig éléctro , j’ai de moins en moins envie d’une cigarette et je pense bientôt tout arrêter , donc plûtot positif 🙂 ! mais je pense qu’il faut faire attention et arrêter aussi la cig éléctro , car beaucoup continuent alors qu’ils ne ressentent plus vraiment le besoin de fumer , car même si c’est censé être 1000 fois moins dangereux qu’une cig normale elle le reste tout de même , mieux vaux être prudent et prévenu . courage à tous !

  • NoNo

    Bonjour, je suis asthmatique et (ex-)fumeur. Il y a 7 jours, j’ai remplacé la cigarette normale par l’e-cig à 11mg (4.9W). Je dois bien avouer que l’E-cig m’a permis jusqu’à présent de me passer presque totalement de la cigarette normale (de 15-20 par jour, je suis passé à 1 seule en 2 jours !) et ce, assez facilement (même si depuis je vis presque tout le temps avec cette nouvelle tétine dans la main ^^)

    Les 3 premiers jours de remplacement ont été étonnament bénéfiques (plus de toux le matin, évacuation des glaires plus facile, j’ai aussi mieux dormi les 3 premières nuit) seulement…depuis maintenant 3-4 jours, je ressens en permanence une gêne respiratoire que la ventoline a du mal à faire passer.

    J’ai la sensation au repos de devoir me forcer pour respirer et ressens cette sensation de “poumons gonflés” typique des crises d’asthme (sans pour autant atteindre le stade de “crise”, cela reste un “gêne”).
    Cependant et très étrangement lors d’un “effort” (montée d’escaliers, etc…) ma capacité respiratoire durant cet effort ne semble pas pour autant avoir diminuée voire même s’améliore un peu. Je ne peux m’empecher donc de penser que c’est purement psychologique et peut-être lié au sevrage mais il n’en demeure pas moins que les symptomes sont physiques au repos (glaires difficiles à evacuer, raclement de la gorge permanent, léger sifflement, etc…).

    Je suis au stade où je me demande si à l’inverse de la cigarette, l’E-cig n’est tout simplement pas capable de masquer aussi facilement au corps le fait qu’elle vous tue aussi à petit feu.
    Je suis toutefois un peu coincé entre le marteau et l’enclume car même si je sais bien qu’il faudrait que j’arrête l’une comme l’autre, je suis encore très dépendant et du coup, je continue l’E-cig malgré cette gêne.

    Y a t-il des gens qui ressentent (ressentaient) ce que je ressens ? Si oui, ont-ils continué malgré tout l’E-cig ? Cette sensation a t-elle disparue au bout d’un moment ? Après combien de temps ?

    Merci pour vos temoignages.

    • Le tititi

      Bonjour, asthmatique depuis 2an et ex fumeur depuis 8mois, les gêne que l’on ressent sont principalement du au sevrage du tabac, le mieux est de pas dépassé les 14mg/ml de nicotine au debut et de vapoter en 50/50pg/vg ne pas monter au dessus de 65vg elle provoque des gene respiratoire (pas immédiate) personellement je me sens revivre grace a l’e.cig, attention ⚠ je ressens une gene sur les e. Cig de faible puissance, enfin oublié pas quand on est malade (toux, rhino etc….) e. cig est comme la clope sa fait bien mal lol ? , chercher une boutique qui discute, qui prend le temp de conseille et renseigner vous sur le net pour comparer avec ce que vous dit la boutique 😉 perso j’ai trouver le graal, plus qu’a voir si mon asthme est liée a une allergie, bonne continuation la vape s’améliore avec le temp. La vap n’est pas inoffensive mais pour un fumeur c’est mieux que le tabac…. A réfléchir ?

  • Geraldine Fourmanoir

    Bonjour,
    cet article tombe à point. Nous faisons parti d un petit groupe de vapoteurs sur Facebook. Justement une petite étude interne à été sucitee pour les personnes ashmatiques.
    Moi même l étant j ai donc donné mon avis. Comme 90 % de ceux qui ont répondu la ventoline à disparue de notre quotidien ainsi que les corticoides sous forme inhalation. La vape aurait elle des nouvelles surprenantes ? Et soulager la respiration et enfin en finir avec le tabac !? Nous sommes déjà plus de 50 à avoir constatés cette amélioration et voir même l inutilisation de la ventoline. .. contacter nous au besoin sur les Facebook de la vape il y en a bcp et tous seront prêts à vous aider dans votre étude.

  • Bruno Toeschi

    Je ne suis pas asthmatique et j ai aussi ressenti cette fameuse gêne respiratoire. Je crois qu’ elle lié à la production d acroleine quand on vape une mèche mal alimenté. Depuis que je connais mon matériel et que mes montages sont bon, je n ai plus du tout de problèmes. Si vous vaper sur des clarté évitez les liquides avec beaucoup de vg qui auront du mal à passer. La course à la puissance explique aussi les irritations. Il vaut mieux plus de nicotine et moins de vapeur que le contraire. Bonne vape

  • Pierre Baby

    Jais arrêter le tabac,je toussait et crachait de 20 a 40 fois par jour,Électronique supert

  • Fabien Mabille

    Asthmatique depuis toujours et ancien fumeur sur une durée de 20 ans, j’ai commencé la vape il y a 5 ans, en continuant à fumer en même temps sur la première année, jusqu’à la disparition de l’envie de cigarette. J’avais un traitement de fond (seretide 500) car la ventoline ne me suffisait pas. J’ai repris le sports (course à pied) il y a environ un an, et la conjugaison des deux m’a permis de me passer de ce traitement de fond et je ne prends pratiquement plus de ventoline non plus. Je suis actuellement entre 3 et 4 mg de nicotine. Je n’ai plus eu aucune crise depuis que j’ai commencé la vape, certainement que c’est en rapport avec la manière dont je me suis sevré.

  • Fabien

    Bonjour, je me suis fait désensibiliser pendant 4 ans afin de traiter mon asthme. Je vapote depuis 1 an et demi, et depuis 5 mois sans nicotine. J’ai décidé dès le départ de ne plus toucher de cigarette. J’ai effectivement eu quelques toux au début, lors de ma transition cigarette/e-cigarette, mais cela n’a duré que quelques jours… Aujourd’hui, je suis en pleine forme, je n’ai plus de crise d’asthme, j’ai regagné en capacité pulmonaire, ma voix s’est éclaircie, je ne suis plus “encombré” au réveil, et je n’ai aucune sensation de manque. Je suis ravi et comblé par l’E-cig!! elle a changé ma vie! et le tabac n’est qu’une vieille histoire!

  • aleandro

    je vais vous dire un petit secret , j ai suivit un traitement pour l asthme depuis l age de trois ans jusqu a mes 15 ans , et cela etait penible , je suis asthmatique chronique , ma capaciter respiratoire est de 63 pourcent et ma liste d allergie n en finie plus , mais je ne fais plus de crise depuis l arret de mon traitement et je fume 4 paquet par jour , je n utilise jamais ma ventoline, et croyez moi je n ai aucune intention de refaire un jour une crise d asthmre , mon secret est que j ai effacer cette maladie de ma tete , pour moi ma maladie n existe pas .. et mise a part le foin rien ne me derange , un trouble nerveux des poumons …alors soigner vous avec votre tete et rester bien sage losque vos poumon ce mette a siffler….je connais bcp de gens moins toucher que moi et qui pourtant font des crises a repetition…conditioner vorte cerveau j en suis la preuve vivante que cela marche…mnt j ai decider d arreter de fumer et croyez moi je ne vais pas avoir peur d utiliser la cigarette electronique…je veux arreter car ma gorge me preocupe un peu…je fume depuis l age de 18 ans a exageration et j en ai 43 mnt …le cervau est la clee de toute les maladies , c est le stress qui nous tues et qui declenche les maladies toutes ses peur que l on vous installe dans la tete … soyez relaxe et effacer votre maladie , et ma tante moins atteinte que moi faisais des crises chaque jours , mais elle n ont plus n en fait plus mnt , il suffit de le decider et de ne pas retomber dans vos peur a la premiere crise qui s annonce , conditoner vous en continue et vous vivrez tout comme moi , bonne journee a tous ( je sais que certain penserons que c est facile a dire ) et pourtant cela est la veriter.

    • Le tititi

      Je voudrais rajouter que l’asthme est due a plusieurs facteurs dont le stress donc certe ne pas stressé améliore notre santé mais ce n’est pas le seul facteur c’est facile de dire : dit toi que ta rien et tout tes problèmes et soucis disparaissent, c’est un peux tirer par les cheveux…. Surtout que la crise d’asthme peut toujours surgir a n’importe quel moment… Ce n’est pas a prendre a la légère.
      Cdt le tititi 😉
      Ps : je ne remet pas en cause se que vous dite mais chaque cas est différent.

  • Jabran Merouane

    bonjour, Jab,29ans.
    Asthmatique sous traitement Relvar 184/22, j’étais à une moyenne de 12 cigarettes par jour (en société) et de une voir zéro cigarette en restant chez moi.
    depuis 3 semaines je me suis mis à la cigarette électronique.
    les premiers jours avec résistance à 1ohm et liquide sans nicotine à 18w, (car avec nicotine je sentais des irritations et une gène respiratoire). et vapoter 3 à 4 fois par jour pour une moyenne de 10/15 minutes.
    ensuite je voulais chercher plus de sensation,à deux semaines je suis passé à 0,5ohm à 30w et là je préfère les liquides avec nicotine 0,6 (qui n’irrite plus!) pour une vap à une fréquence plus élevé (car plus de plaisir) et de même durée.
    constant à 3 semaines : les gènes respiratoires son toujours présentes mais je ne sais pas distinguer si c’est par rapport à la saison ou à la ecigarette, mais je ne penses plus à la cigarette.
    dans 3 autres semaines je redonnerai des nouvelles

    • Le tititi

      Je suis d’accord sur le fait que plus de vapeur aide a passer la nicotine cela joue surtout avec le pg qui irrite plus la nicotine 😉

  • David

    Bonjour,

    J’ai 46 ans, j’ai fumé pendant 30 ans et jusqu’à début de mon adolescence j’ai souffert d’asthme, depuis l’âge de 2 ans. Lors des crises j’utilisais le ventolin, j’avais une bombonne d’oxygène à côté de mon lit et ma mère me faisait elle-même des piqures de cortisone directement quand c’était trop violent. Je me réveillais vers les 2h00 du matin et je devais attendre assis sur une chaise que la crise passe, généralement vers les 8h00. Il m’était impossible de rester couché ou assis dans mon lit. J’ai été hospitalisé durant 3 mois, j’ai subis deux cures de désensibilisation, 2 fois 3 ans.

    Au passage à l’adolescence j’ai eu la grande chance que les crises d’asthme aient passé, mais je ne pouvais toujours pas faire d’efforts, courir, faire du sport ou m’amuser avec les autres. Et dès que je transpirais un peu, peu importe la saison, à coup sûr ca finissait en bronchite, avec cette plaque de béton que l’on ressent à la place des poumons et les sifflements qui l’accompagnent inlassablement.

    Cela est resté ainsi jusqu’à il y a presque 3 ans.
    Il y a très bientôt 3 ans, j’ai connu la e-cig, en 2 semaines je n’ai plus touché une
    cigarette (je suis passé d’un paquet et demi à 1 ou 2 cigarettes par jour pendant ces 2 semaines) et depuis je n’en ai plus touché une seule!

    Les 15 premiers jours j’ai connu une toux que je ne me connaissais pas, je ne sais pourquoi, mais je n’ai jamais eu la toux du fumeur, contrairement au voisin qui habite sous mon appart et que j’entends cracher ses poumons tous les matins sur son balcon… Pourtant dès que je me levais le matin en moins d’une heure j’allumais déjà ma première clope, et je fumais jusqu’au moment du coucher…
    Cette toux m’a durée 2 semaines, jusqu’au dernier coup que je n’oublierai jamais, j’ai eu l’impression d’avoir un cendrier plein de cendres froides au fond de la gorge! Répugnant!!!

    En à peine 1 mois, j’ai retrouvé mes papilles, mon nez (et des odeurs d’ont je me serai bien passé!!!), un souffle que j’avais quasiment oublié, des gingivites que j’ai vite oubliés, des tâches rosées et boursoufflées que j’avais sur le côté gauche de mon visage depuis 8 ans qui ont disparues en 2 semaines sans plus jamais revenir, des tachycardies que je ressentais souvent le soir tranquillement en regardant la télé s’estomper et des brûlures d’estomac diminuer.

    3 mois après mon arrêt de la cigarette, notre ascenseur est resté inutilisable pendant 7 semaines et j’habite un 10ème étage! Au bout d’une semaine et demie de dur entrainement, j’ai pu monter les 10ème étages sans m’arrêter à chaque palier… :o)

    Depuis j’ai repris un peu de sport, j’apprends le plaisir de faire du sport sans suffoquer… Mon cœur ne s’emballe plus au bout d’une minute d’effort, ne dépasse pas les 170battement et en moins de 5 minutes il se retrouve à un rythme normal. Avant au moindre effort il me fallait au moins 20 minutes pour qu’il se calme…

    J’ai commencé à vapoter avec des e-liquides de 70/30 avec un taux de nicotine de 12. 1 année plus tard je passais à 6mg, 3 mois plus tard à 3mg, puis 0mg.
    Depuis une année je tourne sur des e-liquides DIY en 50/50 avec un taux de 4 ou 6mg, car je sentais une certaine nervosité. Passé les 6 premiers mois, à aucun moment je n’ai ressenti le besoin de toucher une cigarette, mais bien au contraire.

    Je ressens la sécheresse de la bouche et la gêne des poumons si je vape trop en continu. Alors j’arrête un peu de vaper et je laisse l’aire libre circuler dans mes poumons, que je ressens d’ailleurs bien plus remplis qu’avant, de par ma constitution d’asthmatique j’ai un plus grand volume pulmonaire et le cœur bien centré.

    Après avoir essayé les patch, chwingums et autres saloperies pharmaceutiques sans aucune réussite, la découverte de la vape pour moi a été libératrice et m’a permis de retrouver une partie de ma santé!

    A! Et ca fait presque 3 ans que je n’ai eu ni une bronchite, ni même un rhum!!!

    • Le tititi

      Un grand bravo ? a toi et je me retrouve un peux sur ton arret du tabac (pas ton passé ) , vive la vape 🙂

  • Isa33

    Asthmatique depuis ma naissance, fumeuse pendant 35 ans à raison de 2 paquets par jour… j’ai tout stoppé avec le vaporisateur personnel depuis un an et demi. Cette gêne respiratoire, je l’ai toujours mais mes efforts physiques ne m’essoufflent plus comme avant. Je n’arrivais pas à monter un escalier, ni à passer l’aspirateur plus de 5 minutes, sans être obligée de m’asseoir, par manque d’air… dorénavant, je grimpe les étages sans problème et je fais 135 m2 sans m’arrêter… Alors pour moi, il n’y a pas photo… vive la ecig !

  • R.Gaz

    Fumeur depuis 28 ans, je suis passé à la cigarette électronique de puis trois mois sans avoir retouché une seule cigarette “classique” et ce sans aucune difficulté. La chose est simple lorsqu’on a la chance d’acquérir un matériel de qualité qui se trouve maintenant relativement facilement et à des tarifs tout à fait acceptables. J’ai fais de nombreuses crises d’asthme il y a quelques années en arrières qui s’étaient arrêtées en quittant la région parisienne et qui ne se sont pas redéclanchées depuis que je vape. J’ai 2 vapos totalement différents et un driper. Je compose moi même mes liquides à base de glycérine végétale et d’arôme ce qui me reviens à presque rien et m’assure une bonne connaissance de ceque je vape et de sa qualité. J’ ai commencé à 10mg de nicotine, puis passé à 6 et maintenant à 3mg car je supportais de moins en moins la nicotine (je vape pas mal). Le driper permet de vaper sans nicotine, juste pour le plaisir à la maison et produit une vapeur conséquante mais sans aucun effet indésirable pour le moment. J’utilise deux mods mécaniques en cuivre et un mod variable joyetech evic qui fait parfaitement son travail et en toute sécurité. Voila, je ne sais pas si ca peut aider ou rassurer quelqun, c’est juste un constat.

  • Yannick Clément

    Bonjour a tous je suis asmatique je fumait 1 paquet par semaine pendant deux ans la question que je me pose cest que mes poumons on perdu 1/4 cause de la cigarette tabac mais aujourduit je sait pas si mes poumon en n’ont encort re-perdu. Merci de votre poin de vue.

  • Dieu Danny

    Bonjour,
    je suis asthmatique depuis tout jeune et je fume depuis 10 ans maintenant avec des phases d’arrêt et de reprise. j’ai voulu essaye la cigarette électronique mais pour ma part après quelques jours d’utilisation ( 1 semaine je penses tout au plus) je ressens une réel gêne respiratoire j’ai fais plusieurs essais mais rien de concluant donc de retour a la bonne vieille cigarette.

  • Philippe Rifaut

    Bonjour, je suis asthmatique depuis que j’ai 14 ans mais je n’ai dû utiliser plus souvent du Ventolin qu’après 25 ans. J’ai fumé de mes 25 ans jusqu’à 29 ans, une première expérience non-concluante avec la 2ème génération de cigarette électronique s’est soldée par un échec. Une seconde 1 an plus tard avec la 3ème génération fut un succès. Au départ, je n’ai pas remarqué d’augmentation de l’asthme. Ensuite, je suis passé à des mods plus puissant (box Alien 220 de Smoktech), au TFV8 auquel il m’a fallu un peu de temps pour habituer mes bronches (asthme fréquent) et maintenant au TFV12. Je remarque que le V12 me pose un vrai problème au niveau de l’asthme et je ne m’y habitue pas avec le temps semble-t-il. Sans doute que la vapote a ses limites pour les asthmatiques et que le cloud chasing n’est pas recommandé. Je précise que je vapote uniquement par plaisir et sans nicotine.

    • Bonjour, il est certain que le cloud chasing et l’inhalation directe augmentent de manière importante (jusqu’à 5 fois plus selon Farsalinos) le volume de vapeur inhalé et par conséquent la consommation de e-liquide. Ceci est sans compter la production éventuelle et supplémentaire d’aldéhydes dans la vapeur causée par les fortes chauffes de la résistance. La qualité du e-liquide peut également jouer un rôle important, certains arômes ont des profils “vapologiques” moins compatibles que d’autres.

  • Lilie Willy

    bonjour , je suis une fumeuse depuis mes 14 ans j’en ai eu 37 cette année et j’ai decidé d’arreter la cigarette et de passer a la vap.. cela vas faire un mois et aucun effets tels qu’il soit sauf que depuis quelque jour j’ai un gene enormement de mal a respirer donc direction en urgence chez le medecin qui voulais direct envisager l’hospital car crise d’asthme super importante alors que je n’en ai jamais fait.. traitement cortisonne et ventoline je me demande si je vais continuer a vaper car perso n’ayant jamais fait d’asthme avant d’avoir touche a ca j’ai peur

    • Anto

      peut être songer à tester des e-liquides différents dan leur proportion de VG / PG et voir également si la nicotine, qui est irritante, peut jouer un rôle aussi si vous baissez son taux dans les liquides

  • Christophe Guido

    Bonjour,
    J’ai arrêté de fumer depuis 2.5 ans, je fumais 40 cigarettes par jour.
    J’ai arrêté suite à des gros problèmes respiratoires: chuintement en respirant, crise d’asthme après un effort trop important.
    J’ai remplacé la cigarette par un vapotage intensif, soit 10ml / jour de 50PG et 50VG +12mg de nicotine + arôme naturel de menthe(DIY)

    Effectivement, j’ai la gorge sèche spécialement lors de séjours dans des grandes villes (j’habite habituellement à la campagne)

    Je ronfle particulièrement fort, ma copine a enregistré ce ronflement que je peux reproduire par la contraction volontaire de la gorge comme pour simuler une crise d’asthme.

    Sinon globalement, je respire mieux et ne tousse plus du tout.
    Et en plus je fais des économies. En revanche je me pose des questions quand à ma santé à savoir quels sont les risques encourus.

    Meilleures salutations

    Christophe Guido
    chguido@bluewin.ch