Assurances canadiennes : le vapoteur pris comme un fumeur

Au Canada, un pays déjà très réfractaire à l’idée d’intégrer la cigarette électronique dans sa politique de santé publique, la grande majorité des compagnies d’assurance ne percevraient pas le vapoteur comme un souscripteur en meilleure santé. La prédisposition à la rechute, les risques d’hypertension artérielle ou encore l’absence d’études à long terme font partie des arguments utilisés par ces analystes de la longévité pour saler la facture.

Tabac, e-liquide, peu importe.

Le citoyen canadien ne pourra pas utiliser ses supers pouvoirs de vapoteur pour prétendre à des réductions sur son assurance vie.

Le citoyen canadien ne pourra pas utiliser ses supers pouvoirs de vapoteur pour prétendre à des réductions sur son assurance vie. C’est la réduction des risques, sans la réduction des frais.

Au Canada, la grande majorité des assurances vie disposant d’une police de souscription pour les cigarettes électroniques les catégorisent actuellement comme des produits du tabac.

En effet, 82% de ces organismes classeraient les vaporisateurs personnels à l’image des cigarettes traditionnelles selon un sondage de Munich American Reassurance. On apprend également sur Msn Finances que “76% des assureurs qui n’ont pas encore mis en place une telle police prévoient d’en faire autant.

Il ne devrait pas y avoir de grandes évolutions dans ce domaine à l’avenir comme l’explique un courtier d’assurance vie de Life Insurance Canada.com. Les compagnies classent un souscripteur comme un fumeur selon la présence de nicotine dans son sang, peu importe la manière dont elle est administrée. Impossible donc de distinguer le fumeur du vapoteur.

Des théories de rechute vers le tabac semblent également planées chez ce type de prestataires qui ne semblent pas encore croire au pouvoir de sevrage de l’e-cigarette. L’assurance Munich American Reassurance pense même que l’e-cigarette pourrait poser des “risques d’hypertension artérielle ou d’accidents vasculaires cérébraux” via le surdosage de nicotine que certains modèles peuvent apporter.

Alors que les vapoteurs bénéficient de manière certaine d’une réduction de risques quant aux méfaits de leur tabagisme ils ne devraient pas pour autant bénéficier de réduction sur leurs primes. Il faut savoir que les primes d’assurance des fumeurs présentent parfois des tarifs deux fois plus élevés que celles appliquées aux personnes qui ne consomment pas de tabac. Les vapoteurs sont un public jeune et “ils n’envisagent pas de contracter une assurance vie” selon le courtier Life Insurance Canada, il n’y aurait donc pas de pression du marché qui tendrait à faire réagir les assureurs.

Seulement 30% des assureurs classent les cigarettes électroniques comme une aide anti-tabac, et une compagnie sur cinq comme un dispositif d’administration de médicament.

Review Author:Review Date:
  • Purple Haze

    si je faisais la moyenne d’âge des utilisateurs d’e-cig venant dans ma boutique on serait approximativement à 45 ans. Je ne sais pas ce qui est nommé “public jeune” dans l’article ? Des utilisateurs qui utilisent depuis peu de temps le VP ou un public âgé de 20-35 ans peu soucieux de contracter une assurance vie ?

  • Tony Fiant

    Il faut légiférer messieurs les dirigeants canadiens.
    Légaliser le Canada.

    • Camé Leon

      Un autre lobby….
      Dans un autre ordre d’idee je viens de recevoir mon evic supreme ….WOW, mais pile se dechage super rapidement a 30 watt… Mieux qu’un mod mecanique pour le sub-ohm merci pour tes conseils et evaluation

      • Tony Fiant

        Je t’en prie. Je vais prendre une VTC5 voire 6 parce que l’autonomie est effectivement faiblarde avec la 2100 d’origine.
        Bon amusement avec les bmp en 64×48 🙂

  • Yvon Novy

    En réaction un peu tardive à l’article d’hier concernant la nicotine dans certains légumes, et à celui-ci sur les assureurs canadiens qui considèrent leurs clients suivant leur taux de nicotine dans le sang, il faut donc conclure que des légumes comme les patates, tomates, aubergines et autres choux-fleurs, considérés comme des produits peux onéreux peuvent avoir des effets secondaires inattendus !

    • Tony Fiant

      Désolé monsieur le client mais vous ne pouvez pas bénéficier d’une assurance vie car vous consommez des choux-fleurs.

  • Céline Djibaoui

    Ah le canada..
    Hier je suis allé voir ma buraliste pour lui expliquer que si elle arrêtaient de commander des liquides pourris j’envisagerais ptête de retourner prendre quelques liquides chez elle, et on a commencé a parler e cigarette.
    La e cigarette ça marche pas, c’est un gadget, les gens s’y mettent se lassent et arrêtent, on sait pas ce qu’il y a dedans (etc etc).
    Bon elle a quand même reconnue qu’effectivement, la cigarette on sait a peu près ce qu’il y a dedans et que pour le coup c’était vraiment des saloperie, mais c’était une discussion assez surréaliste.
    Elle m’a expliqué que 95% des buralistes étaient syndiqués et que c’était leur syndicat qui leur imposait d’avoir des e cigarette mais que si ça tenait qu’à elle elle n’en aurait pas eu.
    Je lui ai expliqué poliment que si elle avait autant de gens qui arretaient rapidement la e cigarette, c’est aussi parce que ses produits sont franchement naze, mais de toute façon apparement je suis un des rares élu qui arrivent à arrêter de fumer avec ça (alors que j’avais même pas prévu d’arreter de fumer). J’ai essayer de lui expliquer qu’on faisais des atos bien meilleurs pour moins cher comme des T2, visiblement, j’aurais pu lui annoncer que je m’étais acheté des slips roses ça lui aurait fait le même effet.
    Pour rappel, dans son bureau comme dans beaucoup, on te vend pour 40euro un batterie noname 650 maH, un adaptateur pour chargeur (sans chargeur), et un clearo noname jetable qui fuit, que tu rachêtes pour près de 7 ou 8e (!!!!) pièce, soit le prix d’un T2 et d’au moins une ou deux résistances.
    Quand au liquide c’est a priori du liquideo dans le présentoir, en pratique c’est des fioles sans étiquettes au gout fade que je recommanderais a personne. Ceci dit c’est ptête bien du liquideo, m’enfin c’est pas bon. Pourtant j’aime beaucoup leur game dandy que je vape en all day, mais la c’est pas terrible du tout.
    Et puis alors après c’était la fête du slip parce que c’est interdit au canada donc c’est nocif enfin bref.

    Discuter avec un buraliste de la e cigarette, c’est assez surréaliste, quand on pense qu’il est question d’en faire nos revendeurs exclusif, c’est vraiment se payer la tête des vapoteurs et cracher a la gueule de tout les gens qui cherchent un peu sérieusement des solution pour réduire le tabagisme en France.

    • Tony Fiant

      Elle est dans le déni parce que si cela ne marche pas, comment explique t’elle la baisse historique de vente de cigarettes ? Ok, tu enlèves les frontaliers, les paquets où les inscriptions de sécurité sont en lituaniens mais pour le reste ? Le coût ?
      Absence de remise en cause, de vision sur l’évolution du marché.
      Certains vont se réveiller trop tard…
      Le mien, quand il a vu mon mod, a ouvert grand les yeux “c’est quoi ce truc ?”. Il n’a même pas supposé qu’il s’agissait d’une e-cig. Un peu d’explications mais j’ai vite vu que le dialogue ne lui plaisait pas, j’ai arrêté, il y avait des clients derrière 🙂

      L’art de louper le coche.

    • Pas plus tard que hier je me suis pris la tête est fait insulter par un “revendeur” qui tient un “site de vente en ligne de E-cig” cependant la cause du débat c’est que ce même revendeur ne vend que de la contrefaçon à des prix astronomique (et apparemment ça marche bien pour lui … ). ce qui me chagrine le plus c’est que même les boutique physique spécialisé dans la e-cig ne vendent que des contrefaçons, ça m’exaspère !

      • Tony Fiant

        Non, pas toutes. J’ai acheté du “vrai” matériel dans plusieurs boutiques physiques et ce ne sont pas des contrefaçons (j’avoue avoir bien checké avant, confiant mais pas naïf…).
        Est ce que son site précise qu’il s’agit de clones ?
        Certains ont l’honnêteté (au moins ça…) de le dire et de pratiquer des prix adéquats.
        Après, si ce n’est pas précisé et si c’est les tarifs du vrai, là, c’est de l’escroquerie et c’est pénalement attaquable même si le marché de la vape est parfois confus entre les constructeurs.

        • Pas toutes heureusement et je l’espère bien en tout cas dans ma ville c’est le cas dans plus 80% des boutiques en ce qui concerne le fameux site en ligne, non il ne le précise nul par.

          • Tony Fiant

            Vu ton pseudo et donc ton site, tu vends du matériel avec effectivement un engagement fort sur la lutte contre la contrefaçon.
            Le revendeur dont tu parles ne fournit que des pros ou bien vend il aussi au grand public ?
            Il est tentant de proposer à chacun de lister qui vend du vrai ou du faux. C’est toutefois risqué en raison de la diffamation potentielle, des concurrents qui se plombent entre eux, des faux avis, des boutiques qui vendent des vrais et des faux, bref un terrain glissant.
            J’ai fait un rêve (sic) : par déontologie, chaque vendeur, net ou physique, annonce clairement s’il s’agit de copies ou pas. Après, toutes les copies ne sont pas mauvaises et peuvent être intéressantes si le prix en vaut la chandelle.
            Il y a toutefois là un autre problème, moral celui-ci dont chacun s’accommode comme il l’entend.

          • il ne fourni que du particulier à mon humble avis, tu devrais jeter un œil à tes Mp sur fb.

          • Tony Fiant

            Merci ;

      • Camé Leon

        Quant le prix est trop elevé je vais vers les clones, j’ai vu les prix de gros des stingray de hcigar clones, 20 $ l’unité pour une quantité de 100, ils sont revendu 60 $ l’unité. Combien pour le vrai? 280 $ Qu’est-ce qui justifie un prix tres elevé pour le vrai ? La r&d, la pub et le service apres vente?
        Mes nautilus sont authentiques, a 45 $ c’est raisonnable, mon stillare un clone a 30$, mon russian est authentique 90$,.
        Bref, il y a eu IBM, il y a eu des clones aussi performant de meme apparence, avec les meme pieces et avec les meme performance. Du moment que ce ne sont pas des copies identiques( meme nonm meme logo etc.) les devraient etre permis

        • C’est normal que les prix soit élevés par rapport aux prix de gros chez les fabricants. Nous autres revendeurs avons des charges et des frais de logistique, de plus, nous nous devons aussi de gagner notre vie d’où les prix plus élevés. Néanmoins ils ne faut pas non plus être gourmand la marge imposée doit rester correcte ! (Un Aspire Nautilus à 45$ c’est quand même cher nous vendons les nôtres à environ 37$ conversion faite).

          • Camé Leon

            ce que je voulait illustrer par la marge c’est que le prix de gros est à 20 $ imaginez le coût de production du clone et de l’original, la marge pour le fabriquant à 280 $ doit être énorme, je ne parlaia pas des revendeurs…pour le nautilus a 8 $ pres ca me dérange pas mais a 220 $ près pour le stingray la je réfléchis…

        • Tony Fiant

          Les clones des premiers PC d’IBM sont même devenus plus performants que les originaux avec le temps… et IBM n’est même plus présent, enfin en son nom propre, sur ce marché.
          L’avenir de la vape ?

  • vapoton

    très marrant de voir que dés qu’il s’agit de pognon,quel que soit le pays,On pense que peut être,On n’a pas assez de recul,On n’a pas assez d’études,On est obligé de faire payer plus cher…
    Et même,s’il s’avère que c’est absolument sans danger,On vous taxera quand même!
    ben quoi?Faut bien qu’On en gagne,du pognon,sur votre dos!!!