Vous êtes ici : Vaping Post » Test cigarette électronique » Kits » Test : Plato – Aspire

Test : Plato – Aspire

Avec le Plato, Aspire sort un mod box atypique. Cette box tout-en-un intègre l’atomiseur dans la longueur, le long de l’accu. Format compact, design épuré, assez puissant, le Plato est très polyvalent. Attention pourtant, il a quelques défauts.

Modifié le 20/04/2016 à 15h45

Très légère, qualité ou défaut ?

Packaging

Reçu dans une belle boite en carton de couleur noire avec photo de la box et logos Plato et Aspire, le Plato est présenté dans un bel écrin. A l’intérieur, on découvre la Plato, une jolie box bicolore, constituée en grande majorité d’inox et de quelques parties en plastique.

Avec ses 190 grammes, accu inclus, la Plato est assez légère, ce qui est un avantage pour un usage nomade. Par contre, on a aussi une légère impression de qualité médiocre. A titre indicatif, l’eVic VTC Mini affiche 160 grammes sans ato.

PiècesDélicate attention, en plus du traditionnel câble USB (à cordon plat, celui-ci), Aspire fournit un accu 18 650 de 2500 mAh pour alimenter les 50 W de la Plato. Ça fait toujours plaisir. Enfin, on a droit à deux drip-tips (un en inox pour la vape indirecte et un en delrin plus large pour l’inhalation directe), ainsi que deux joints plastique supplémentaires qui bouchent les arrivées d’e-liquide. Détail qui a son importance, la notice en français est complète et plutôt bien faite.

Attention à la casse !

L’absence de tube pyrex de remplacement est regrettable, en cas de casse de ce dernier, la box devient inutilisable. Néanmoins Aspire a eu la bonne idée de les proposer à la vente en pièce détachée.

Caractéristiques techniques

Les caractéristiques essentielles sont les suivantes :

  • Un box mod à puissance variable de 1 à 50 W
  • Résistances compatibles : 0,05 ohm à 2 ohms pour le mode TC-Ni/TC-Ti, de 0,2 ohm à 3 ohms en Bypass et de 0,1 ohm à 3 ohms en mode VW
  • Ecran : OLED bleu
  • Un clearomiseur intégré d’une capacité de 4,6 à 5,6 ml selon la résistance
  • Une résistance en kanthal de 1,8 ohms à utiliser entre 10 et 13 W
  • Une résistance en kanthal de 0,4 ohm à utiliser entre 40 à 50 W
  • Un drip-tip en acier pour l’inhalation indirecte
  • Un drip-tip en delrin plus large en pour l’inhalation directe
  • Réservoir démontable en pyrex
  • Capacité du réservoir : de 4,6 à 5,6 ml
  • Un mode d’emploi complet en français
  • Recharge par USB non protégé par un cache
  • Matière : plastique/inox
  • Un câble USB plat
  • Une clé pour changer la résistance
  • Longueur : 100 mm (drip tip inclus)
  • Largeur : 50 mm
  • Profondeur : 23 mm
  • Poids : 138 g
  • Sept couleurs disponibles

Plato ouverteLa trappe en métal coulisse, mais un peu trop facilement, on aurait aimé que les aimants la retiennent un chouïa plus. La mise en place des résistances se fait par le haut de la box, en dévissant grâce à une clé en métal. Pour commencer, j’opte pour la résistance à 1,8 ohms. L’insertion et le vissage de la longue tige en métal se fait sans souci. On revisse le capot avec la clé, puis on ouvre l’arrivée de liquide située en haut de l’atomiseur.

Belle capacité et écran rotatif

A noter que la capacité du réservoir varie en fonction de la résistance utilisée. Avec la résistance à 1,8 ohms, elle atteint le beau volume de 5,6 ml. Il réduit à 4,6 ml quand on introduit la résistance en 0,4 ohm.

Plato de biaisLa Plato propose plusieurs modes de fonctionnement : contrôle de température, bypass ou voltage/puissance variable. Petit détail sympa, l’écran OLED bleu est rotatif et bien lisible

Une ergonomie perfectible

L’ergonomie du chipset de la Plato est assez déroutante. Cinq appuis sur le bouton fire n’éteindront pas la box, ils la verrouilleront. Par exemple, pour l’éteindre, il faudra encore appuyer trois secondes. Pour passer en mode furtif, il faut appuyer trois sur le switch. Autre désagrément, les boutons + et – sont inversés (le + est à gauche). Bref, ce n’est pas très intuitif et à la prise en main, il faut souvent se référer à la notice pour s’y retrouver. Ceci étant dit, on peut commencer à vaper.

Plato couchéeAvec la résistance BVC de 1,8 ohms, Aspire préconise d’utiliser la Plato entre 10 et 13 W. Sans surprise, la vape est tranquille. La restitution des saveurs est de bonne facture grâce à l’airflow situé sous la box. On peut passer d’une vape très serrée à un tirage aérien sans soucis, ni aucune fuite. Avec l’airflow grand ouvert, le Plato produit un excellent volume de vape bien dense, agréable et savoureux. Une réussite à ce niveau-là.

Une vape pour tous les goûts

En montant la nouvelle résistance Plato Subohm de 0,4 ohm, évidemment, on change d’univers. Il faut monter la box à 40 W. D’un coup, place à l’inhalation directe et aux grosses volutes. N’oubliez cependant pas de descendre le niveau de nicotine, sinon votre gorge et votre tête ne vous diront pas merci.
Grâce à la compatibilité avec les résistances du Nautilus et Triton Mini, la Plato bénéficie d’un large éventail de résistances, que ce soit en mode puissance ou en contrôle de température.

AirflowUn oubli qui décevra les vapoteurs qui aiment pouvoir vaper en rechargeant la batterie via le câble USB, avec le Plato c’est impossible, il ne propose pas de mode Passthrough. Vraiment dommage, la plupart des mods box actuelles le proposent. Espérons qu’Aspire remédie à ça prochainement, via son firmware upgradable.

Le chipset a déjà évolué

Joyetech semble avoir fait des émules avec le firmware upgradable de son eVic VTC Mini. Le firmware du Plato, l’est, lui aussi. Pour l’instant, le nouveau firmware téléchargeable, le V04, ne propose pas d’évolution fulgurante. On a plutôt affaire à une rationalisation avec la suppression du mode Bypass, peu utilisé selon Aspire, et du mode contrôle de température titane, puisqu’aucune résistance en titane n’est disponible pour le Plato. Si vous n’êtes pas convaincu par le V04, vous vous repasser au V03.

Résistances

En résumé

Points positifs :

  • Joli design
  • Ecran rotatif
  • Accu 18650 de 2500 mAh fourni
  • Simplicité d’usage
  • Notice en français bien étudiée
  • Format compact
  • Réservoir de belle capacité
  • Pas de fuites
  • Airflow par le bas
  • Large gamme de résistances compatibles
  • Firmware upgradable

Points négatifs :

  • Pas de mode passthrough
  • S’il reste du liquide, l’ato fuit lors du changement de résistance
  • Ergonomie du chipset
  • Aimants de la trappe peu puissants

Conclusion

Note de 3,5/5. Après apprivoisement, la Plato d’Aspire se révèle être une box intéressante. Compacte, légère, esthétique et polyvalente, elle offre une belle qualité de vape pour un prix abordable. Un bémol quand même. Un bémol quand même. Il faut espérer que la qualité moyenne des matériaux utilisés ne soit pas handicapant à l’usage, sinon sa durée de vie pourrait être limitée.

Review Author:Review Date: