Vous êtes ici : Vaping Post » Test cigarette électronique » Clearomiseurs » Aspire Atlantis

Aspire Atlantis

Aspire et son Atlantis viennent chasser sans permis dans la zone gardée des drippers et des reconstructibles. Voici la revue détaillée de cet atomiseur musclé qui surfe sur la mode du cloud chasing.

De très gros nuages de vapeur

La taille du drip tip de l'atomiseur Atlantis indique clairement son orientation : la production de gros nuages.

La taille du drip tip de l’atomiseur Atlantis indique clairement son orientation : la production de gros nuages.

Lors de mes tests précédents de l’excellent Nautilus en février 2014 et du mini Nautilus avec ses nouvelles résistances BVC que j’ai bien aimé en particulier pour leur rendu gustatif, j’ai pu apprécier cette marque à sa juste et bonne valeur. L’heure est venue pour moi et je vous avoue que c’est franchement pas simple d’aborder le test de cet Aspire Atlantis mais surtout de m’interroger sur la vulgarisation de la pratique du sub-ohm ou du cloud chasing qui vise dans sa grande majorité à faire les plus gros nuages de vapeur possible !

Aspire n’est pas la seule marque en cause car vous savez que Kangertech commercialise le fameux SubTank qui surfe sur cette même vague de sub-ohm mais avec un usage plus poussé et à mon sens plus intelligent car ce dernier inclut aussi dans sa boite une base reconstructible (RBA). C’est d’ailleurs cette unique raison qui me poussera sous peu à en faire aussi la revue.

La question centrale est donc de savoir s’il est judicieux en ce début 2015 de promouvoir un produit qui offre à tous la possibilité et ce en toute simplicité de pratiquer le sub-ohm.

Au regard de l’incertitude politique des positions des pouvoirs publics au regard de la vapote en général mais aussi au regard des nombreuses contrefaçons et abus concernant les accus, je répondrais bien sûr que non ! Et je m’explique car cette pratique doit à mon sens passer par un apprentissage et un cheminement qui doit conduire chaque vapoteur à comprendre le fonctionnement et les risques de son vaporisateur, et par là, sans pour autant condamner cette pratique dont je sais qu’elle a des adeptes nombreux et joyeux, je crois qu’il aurait été préférable qu’elle reste là où elle était, c’est-à-dire dans le domaine des reconstructibles liés à une démarche volontaire de chaque vapoteur d’aller plus loin dans l’expertise de ce type de vape.

Un boitier soigné accompagne l'atomiseur

Un boitier soigné accompagne l’atomiseur

J’ai bien sur abusé de cet Atlantis et bien sûr il fonctionne diablement bien du moins pour ce qui est du fait des gros nuages mais il ne fonctionne pas mieux qu’un bon dripper Competition Doge ou Exthermal d’Innokin tout en restant largement plus onéreux à l’utilisation. Et c’est là que la mécanique commerciale des Aspire et autres Kangertech commence sérieusement à m’agacer dans le sens où elle force finalement des vapoteurs peu avertis non seulement à acheter sans cesse de nouveaux produits inutiles mais surtout à devoir acheter des résistances à prix d’or. Rendez-vous compte, 3 euros environ la résistance qui en gros ne fera pas plus de 30 à 50 ml de liquide soit environ une semaine si vous vapez comme moi ! Comparé au coût de revient de 10 mètres de kanthal et d’un sachet de coton ça laisse dubitatif et songeur.

"Aspire a placé la barre encore plus haute" peut-on lire au dos de la boîte

“Aspire a placé la barre encore plus haute” peut-on lire au dos de la boîte

Bien sûr il offre la possibilité à tous de pouvoir faire de gros nuages et d’apprécier une vape puissante sans avoir à construire sa résistance mais là encore je ne critique pas cette pratique je pense simplement que cette pratique ne doit pas être banalisée et encore moins standardisée car à l’heure des choix d’interdire la vape dans les lieux publics si tout le monde se met à faire des nuages Atlantis on ne verra jamais plus le soleil et, je sais pas vous, mais moi j’ai envie de continuer à vapoter librement tout en respectant mes voisins !
Quoi qu’il en soit je vais essayer de faire une revue indépendante et juste en laissant mon avis ci dessus de coté pour apprécier ou pas la bonne étoile de cet Atlantis d’Aspire.

Le concept du Nautilus adapté au sub-ohm mais sans la contenance. Dommage.

La résistance de l'Atlantis est volumineuse, tout comme son prix.

La résistance de l’Atlantis est volumineuse, tout comme son prix.

Au premier regard, et comme ses frères, on se rend vite compte qu’il s’agit bien d’un clearomiseur Aspire. La conception est identique au Nautilus à savoir un tank en pyrex qui vient se loger sur un gros joint blanc toujours efficace et une résistance énorme qui se visse, et sur la base, et dans la colonne d’air centrale.

Pour encaisser la pratique du sub-ohm, il se distingue clairement du Nautilus par des airflow carrément plus larges et un drip tip beaucoup plus ouvert.

Aspire en a profité et là je pense youpi pour refondre le système d’adaptation du tank pyrex sur la tête. Ce dernier ne vient plus se visser dessus comme je le déplorais dans mes tests des Nautilus mais simplement se clipper jusqu’à entrer en contact avec un joint. Ce système est plus pratique mais je comprends maintenant pourquoi Aspire a cru bon de mettre dans sa boite un second tank pyrex. En effet la manipulation pour enlever le tank pyrex est assez dure car il faut quand même pas mal forcer pour désolidariser le tank de sa cloche. La seconde raison évidente et que le sub-ohm peut provoquer une chaleur importante qui à terme et en cas de pratique intensive va fragiliser votre verre.

Une deuxième paroie en verre et une seconde réistance est fournie dans l'emballage.

Une deuxième paroie en verre et une seconde réistance est fournie dans l’emballage.

Pour le reste, et particulièrement en ce qui concerne la finition, on reste dans les standards du marché sans arriver encore à la qualité de fabrication de Kangertech ou de Joyetech.

Comme pour les Nautilus, la bague du bas qui intègre tout le système d’airflow est vraiment bien finie et le mécanisme de la bague de réglage, via des crans et des trous d’aération aux diamètres différents, est simplement bien pensée car elle ne se dérègle pas à l’usage.

On s’aperçoit également très vite que le plot de connexion du Nautilus est indépendant du plot de la résistance laissant votre Mod ou votre batterie toujours propre, ce qui confère une plus grande longévité à vos connectiques. Et pour finir il y a toujours des striures sur la bague du bas qui viennent faciliter la manutention.

C’est du Aspire quoi !

Contenance de 2 ml ridiculisée par l’usage vorace du sub-ohm

Pourquoi pas une contenance d’au moins 5 ml, j’avoue ne pas comprendre. Cela aurait pu être une des forces de cet Atlantis par rapport au dripper. J’ai cru lire ou apercevoir une prochaine version plus autonome. Monsieur Aspire ?

Caractéristiques :

  • Contenance : 2 ml
  • Diamètre : 22 mm
  • Longueur : 66 mm
  • Pas de vis : 510
  • Poids : 55 g
  • Drip-tip : métallique, démontable et interchangeable
  • Bottom-vertical-coil : 1 résistance en bas et position verticale
  • Résistances : 0.5 ohm (2 fournies dans la boite)
  • Réservoir : en verre (pyrex)
  • Accessoire : un tank pyrex de replacement
  • Système d’arrivée d’air réglable en 4 positions
  • Plot de connexion à la batterie sans ressort
  • Matière : inox

Assemblage facile mais remplissage délicat

Vue de l'ensemble des pièces fournies dans le coffret de l'Aspire Atlantis

Vue de l’ensemble des pièces fournies dans le coffret de l’Aspire Atlantis

L’assemblage des 5 pièces est simple et sans aucune surprise, sauf à souligner que la jonction du réservoir en verre de 2 ml et de la cloche en acier du haut peut être à la longue problématique. Même si le système a été amélioré il faut être prudent dans la manipulation car le clip métallique est résistant.

Le joint en silicone assure une parfaite étanchéité mais attention à ne pas trop serrer le tank dessus.

Le joint en silicone assure une parfaite étanchéité mais attention à ne pas trop serrer le tank dessus.

D’autre part on retrouve la même problématique que sur le Nautilus. Sans prendre garde vous serrez trop fort la base sur l’excellent joint silicone et il devient parfois impossible de desserrer facilement la cloche en verre de cette base tant le joint fait étanchéité parfaite.

Deux solutions : soit comme moi vous serrez très peu la base sur le joint, du moins jusqu’à la première résistance rencontrée, soit vous la mettez au frigo 5 minutes permettant au joint de se contracter un peu.
Prenez garde donc à ne pas trop serrer la base, ça ne fuit pas de toute façon.

Vous pourrez remarquer que la colonne d’air centrale est solidaire de la cloche du haut et vient donc se visser sur la résistance elle-même, cette technique de montage aboutie parfois à ce que vous dévissiez aussi la résistance elle-même. Mon conseil est qu’il faut à chaque remplissage que vous resserriez bien cette résistance sur la base elle-même à chaque remplissage.

L’arrivée du liquide qui se fait par 4 gros trous au milieu de la résistance et je n’ai pas eu à déplorer de gout de brulé ou autres sensations sèches qui prouvent que ces trous d’alimentation sont largement suffisants pour approvisionner en liquide cette nouvelle et grosse résistance de 0.5 ohm. Reste à prendre garde à ne pas vaper sans liquide car au regard de la puissance nécessaire vous allez très vite bruler la bourre.

Les résistances affichent une valeur de 0,5ohm

Les résistances affichent une valeur de 0,5ohm

Et cette nouvelle résistance BVC de 0.5ohm ? Et bien il lui faut une grosse puissance pour s’exprimer idéalement entre 20 et 30 watts selon vos usages mais pour l’avoir essayé sur un SVD 2.0 limité à 20 W ça ne donne rien de bien intéressant. Continuons et affirmons par l’image (voir plus bas) si jamais vous avez des doutes qu’elle ne passera pas sur le fameux Provari P3, ça c’est dit et c’est surement regrettable.

Pour peu de respecter certaines règles de sécurité, l'Atlantis se prête parfaitement au jeu du Mod méca.

Pour peu de respecter certaines règles de sécurité, l’Atlantis se prête parfaitement au jeu du Mod méca.

Le meilleur rendu, je l’ai bien évidemment eu en utilisant un mod méca le Magneto II ou mon récent Arachnid d’Innokin accompagné d’un accu Efest purple IMR 2250 35A. En effet il faut absolument utiliser un accu capable de supporter le sub-ohm sans surchauffer voire pire. Pour la paix des ménages il faut quand même souligner l’effort de Aspire qui a prévu une batterie capable d’encaisser le sub-ohm et fournissant un courant max de 40 A.

Tous les mods n'acceptent pas forcément des résistances en dessous de 1ohm. Vérifiez que votre matériel est compatible.

Tous les mods n’acceptent pas forcément des résistances en dessous de 1 ohm. Vérifiez que votre matériel est compatible.

C’est en partie pour cette affaire de courant maximum nécessaire au sub-ohm pour ne pas faire surchauffer vos accus que je trouve la vulgarisation des résistances sub-ohm tout à fait limite même si il faut avouer que ce problème est le même avec les reconstructibles. Mais je crois pouvoir dire qu’un vapoteur qui choisit un reconstructible s’intéresse déjà depuis un moment à notre affaire de vapote et donc, de fait, a du nécessairement s’informer, non ?

Quoi qu’il en soit, et avec le bon accu cette résistance est somme toute incroyable car elle remplit à merveille sa fonction de créateur de nuage, on aime ou pas mais elle marche fort il faut ici le reconnaitre.

J’affirme aussi qu’elle ne marche pas mieux qu’un dripper ou un bon Lemo ouvert à fond qui ont quant à eux une plage d’utilisation beaucoup plus grande au sens où vous pouvez passer du sub-ohm à une résistance all day comme vous le sentez. Je me limite aussi par soucis économiques à la comparer à des atomiseurs entrant dans la même catégorie de tarif. Car entre nous elle ne tient pas 3 secondes en comparaison d’un Taifun GT2. C’est vous qui voyez mais si vous voulez faire des nuages mais aussi avoir un rendu gustatif digne de ce nom optez plutôt pour un reconstructible.

La bague d'airflow ici réglée au minimum

La bague d’airflow ici réglée au minimum

En revanche je vais être sévère avec son rendu gustatif que je trouve, et c’est bien logique, très mauvais. En effet plus il y a d’air moins les goûts sont fins, mais là franchement c’est pauvre ! Même si sa conception est proche des cartomiseurs Bodge on est très loin de la restitution des saveurs qu’ils offraient.

Je vais aussi être sévère avec son airflow. Il est vrai qu’il est techniquement bon quand on utilise les deux plus grosses fenêtres en ellipse qui procurent l’arrivée d’air nécessaire à l’objectif réduit de cet Aspire, à savoir faire de gros nuage de vapeur. Mais ne comptez pas utiliser les petits trous ronds de 2 et de 2.8 mm car pour le coup ils ne servent à rien, ils sont excessivement bruyants et vont faire cramer très vite votre résistance à prix d’or.

Pour le reste, vous le savez désormais, le remplissage de ces clearomiseurs à résistance dans le fond se fait par le bas en dévissant la base, ce qui est pratique car on peut changer de résistance sans devoir jeter tout le liquide. Pour l’Atlantis c’est beaucoup plus difficile à remplir que le Nautilus du fait d’un espace très réduit entre le verre et le grosse cheminée intérieur venant accueillir la résistance. Encore une raison supplémentaire de mon étonnement de ne pas avoir directement prévu un réservoir plus gros.

Usage limité au power vaping mais gare au shoot de nicotine

Un drip tip version pot d'échappement. Il faut bien ça pour faire du power vaping.

Un drip tip version pot d’échappement. Il faut bien ça pour faire du power vaping.

Cet Atlantis ne manque pas sa cible à savoir celle du power vaping mais ne comptez pas l’utiliser pour autre chose en particulier pour un all day sauf bien sur si vous travaillez en extérieur à la campagne et que vous avez dans le dos une réserve de liquide et le temps de faire des pleins à la cadence d’une formule 1. Je plaisante qu’à moitié !

Si jamais j’ai l’honneur d’être lu par des nouveaux venus dans la vape, sachez que pour apprécier au mieux cet Atlantis vous devrez au préalable réinventer votre façon de vapoter car pour faire de gros nuage il faut passer par une aspiration directe. Pour ma part je ne vape plus que de cette façon. Au lieu comme avec feu votre cigarette de faire une première aspiration puis une seconde pour faire descendre le diable dans vos poumons vous devez faire entrer directement votre aspiration dans vos poumons comme si vos respiriez normalement en fait. De cette façon vous pourrez faire passer un grand volume d’air au travers de votre résistance et par conséquent dégager le brouillard voulu.

L'Atlantis ici au milieu de ses confrères moins musclés.

L’Atlantis ici au milieu de ses confrères moins musclés.

De cette manière, Il marche donc très fort mais certainement trop pour les débutants qui vapent encore sur des liquides à 12/18mg de nicotine. Sachez-le, à ces valeurs de nicotine dans votre liquide vous ne pourrez pas exploiter les capacités de cirque de cet Atlantis tant le hit sera trop fort presque violent vous poussant à retourner vos poumons. Entre nous cette information n’apparait malheureusement jamais sur les sites de ventes mais est à mon sens capital. En effet l’utilisation de cet Atlantis et l’achat en vue de craner avec de belles grosses volutes « cigarienne » doit être accompagnée d’achat de liquide à zéro de nicotine ou max à 6 mg sinon c’est horrible.

Entre nous, et j’en profite pour tous vous remercier au passage de votre fidélité à ma-cigarette.fr et de votre gentillesse et compréhension à mon égard, si vous m’avez lu jusque-là et que vous êtes totalement réfractaire à l’idée de fabriquer vos résistances cet Atlantis pourrait peut-être le moyen que vous cherchiez pour définitivement arrêter le tabac. Dans ce seul objectif et avec le respect des consignes je vous conseillerais cet atomiseur.

En résumé

Points positifs

  • Power vaping assuré / volume de vapeur énorme
  • Résistance BVC sub-ohm très aboutie
  • Démontable et lavable
  • Réglage d’air bien adapté à l’aspiration directe pour les deux plus grandes entrées

Points négatifs :

  • Vulgarisation dangereuse du power vaping
  • Prix
  • Usage limité à sa cible
  • Nécessite un mod/batterie acceptant le 0.5 ohm
  • Nécessite une puissance importante largement supérieure à 20 w
  • Nécessite des accus procurant une grande intensité supérieure à 30 A
  • Prix des résistances de rechange (environ 3€)
  • Montage et remontage du tank trop résistif sur la partie haute
  • Consommation dantesque
  • Contenance trop juste

Conclusion

Note de 2/5 pour l’ensemble politiquement incorrect et 4/5 pour le volume de vapeur.

Cet Aspire Atlantis marche très fort certes mais dans la limite de sa cible de power vaping. Pour moi les restrictions d’emploi et les précautions à l’usage sont beaucoup trop importantes et impérieuses au regard de ce qu’il apporte réellement vis-à-vis de la concurrence des reconstructibles de tous poils. Je le qualifierais ni plus ni moins de gadget de la vape pour débutants ! Ce n’est pas une critique du produit en lui-même, qui est pour le coup très bien pensé, mais une critique de la vulgarisation du power vaping qui en découle inévitablement. Et ceux qui pensent que cet Aspire Atlantis évite de passer aux reconstructibles se trompent lourdement par ignorance !

L’Aspire Atlantis en images

Review Author:Review Date:
  • Remz

    Bonjour Denis,
    J’adhère complètement à ton préambule, qui est plutôt une tribune d’ailleurs 😉
    J’aimerais ajouter 2 petites choses :
    je fais une distinction nette entre le cloud chasing (littéralement la chasse au nuage) qui pour moi est une distraction (honorable pourquoi pas ?)
    et le sub_ohm/power vaping … qui pour moi est l’adaptation de mon matériel à la vape que je cherche et qui me satisfait. Bref, c’est perso.

    La deuxième chose, c’est un coup de gueule, car je trouve qu’il n’y a pas assez de mises en garde explicites sur un certain nombre de de boutiques web qui vendent l’Atlantis. Si certaines font bien leur boulot, d’autres se cantonnent à “réservé à un public averti”, un petit paragraphe en fond de description voir carrément rien du tout, ce que je trouve inadmissible. Il n’y a qu’à chercher dans les boutiques partenaires du site pour voir cette (large)palette.

    • Cegoca

      C’est plutôt Aspire, en tant que constructeur, qui devrait mettre un grand avertissement sur sa boîte et ce reproche leur a déjà souvent été adressé.
      Peut-être attendent-ils les premiers accidents, imputables cependant aux mauvais choix de mods ou de batterie ou aux mauvais accus et pas à l’Atlantis en lui-même.
      On devrait peut-être aussi arrêter de considérer tout le monde comme des imbéciles irresponsables qu’il faut protéger (ok, il y en a, on met bien des grosses voitures de plus de 200cv dans les mains de n’importe qui et là, il y a souvent mort d’homme) !

      • Denis COUGNAUD

        C est bien vrai aussi et c est bien pour ça que je distingue clairement le produit et son utilisation. .en tous cas merci

    • Denis COUGNAUD

      Et moi d adhérer complètement à ton commentaire tout en te remerciant….

    • Remz

      Certains pourront me trouver lourd avec ça mais je suis tombé hier soir une revue vidéo de l’Atlantis : pas une seule recommandation, pas un avertissement, rien, nada. Nul !

  • Cegoca

    Bonjour Denis et merci pour le test, que je me permettrai de compléter par cette info : l’Atlantis de 5ml sera livrable depuis la Chine à partir de … demain 15/01.

  • Tonio Conc

    Hate d avoir la revue du subtank et de ses futures res a 0.15 ohm…. Pour ma part je me suis laisse convaincre betement par un atlantis…. Et benle subtank pour moi est nettement au dessus !

  • Céline Djibaoui

    Huhu, je passerais encore pour un raleur si j’avais quelques chose à dire mais pour le coup tu tacle déjà le produit sur ses défauts. Le truc à l’air beau et tout, l’ato en lui même est encore assez accessible ils ont du faire un effort, mais vu le prix des résistances et la contenance du bordel je vois sincèrement pas ce que je ferais d’un truc pareil.

    A moins d’être totalement réfractaire à apprendre à faire ses propres coils (et pourtant c’est vraiment pas compliqué, en dix ou vingt minutes on réussi son premier montage facile si on a ce qu’il faut) et aimer les gros shoots de nicotine (ça je peux comprendre), le truc sert à rien.

    • Cegoca

      Les résistances tiennent très bien la distance et pour une résistance par semaine à 3€ comparé aux 9€ par jour avec la clope, pour moi le choix est vite fait.
      Contenance à venir de 5ml.
      Les forums sont pleins de gars qui ne s’en sortent pas avec leurs montages ou que cela n’intéresse tout simplement pas, est-ce si difficile à acepter ?
      Et chose qui n’a pas encore été dite et qui est importante : le hit donné par l’Atlantis permet de diviser son taux habituel de nicotine par deux ! Alors oui, pour moi ce “bordel” comme tu dis me sert, car j’y trouve la porte de sortie de mon addiction à la nicotine.
      Si d’ici quelques mois j’arrive à passer à 0mg grâce à l’Atlantis, j’aurai déjà gagné la moitié de mon combat. N’est-ce pas le but premier de la vape pour la majorité d’entre nous ?

      • Cegoca

        Merci de suprimer les trois commentaires “guest” si dessus car, après réflexion, il est inutile de créer la polémique sur ce sujet. Merci.

        • Bonjour, afin d’être certain de ne pas offusquer quelqu’un si nous les supprimons, pouvez-vous me confirmer que vous êtes bien l’auteur de ces commentaires (Guest) ? Par avance merci.

          • Guest

            Oui, je confirme, merci.

  • gifbengif

    Bonjour, je suis tout nouveau dans le monde de la vape.
    J’ai fortement envie d’acheter cet atomiseur, je suis un fumeur de chicha, j’ai besoin d’une fumée épaisse et faire des hits prolongés .
    Vous m’avez convaincu.

    • Remz

      Du moment que tu disposes du matériel adéquat à mettre en dessous, pas de problème.
      Bon amusement 🙂

      • gifbengif

        Merci, honnêtement je ne suis pas contre un conseil sur le mod et l’accu nécessaire pour être efficace avec une résistance aussi basse. 🙂

        • Remz

          Honnêtement,
          je ne te donnerai pas directement de conseils d’achat, pour une raison simple, je n’utlise pas ce genre de matériel.
          Ce que je te conseillerais par contre, c’est soi
          d’aller sur le gros forum, où il doit certainement y avoir un topic dédié à l’atlantis,
          soi, et c’est ce que je ferais, d’aller dans un shop physique où tu as confiance, pour avoir du conseil et éventuellement un test.
          Après, et là ça n’engage que moi, grosse vape et hit, pour moi c’est dripper + méca. 😉

          • gifbengif

            Même pour un fumeur débutant ? C’est mon premier matériel également. Je ne sais pas si ça va me plaire, et mettre plus de 200€ me parait difficile dans un premier temps 🙂

            Merci pour le conseil en tous cas.

          • Remz

            (vapoteur, plus fumeur ) 😉

            200€, pas forcément ;
            compte en part fixe environ 40€ pour un chargeur et 2 accus 18650.
            Pour le reste, par exemple un magneto et et un mutation(par ex) ça te fait environ 70€,
            environ 85 si tu prends un atlantis à la place. Ça fonctionnera.
            Soit environ 125€ max.
            Après, tu auras les consommables, là c’est sûr le dripper est plus économique.
            Mais si tu pars sur une config meca+ dripper, documente toi bien avant ou fais toi aider.

            Sur une config box électro, ce sera plus simple dans le sens ou la box travaillera pour toi en se bloquant en cas de disfonctionnement, ce que ne fera pas le méca. L’électro est une bonne option pour commencer (voir le commentaire de Laurent). Ça te ferai là environ box100€ + atlantis 35 + 1 accu 10 soit environ 145€ en config mini, c’est à dire que l’accu reste dans la box et est rechargé par elle (mais je doute que les perfs de charge soit aussi élevée qu’un chargeur).

          • gifbengif

            Si je part sur du dripper je dois faire mes mèches.
            Ce n’est pas allé un peu vite pour quelqu’un qui n’a jamais vapoté ?

          • Remz

            Si c’est ton premier achat, c’est plus simple d’aller vers un electro et un ato ‘non’ reconstructible, atlantis ou autre .
            Après , l’appétit vient en mangeant…

        • Laurent EDOUARD

          Je conseille pour des raisons de sécurité et de confort, une box Sigelei 50 Watts par exemple. Des accus 18650 VTC 5 ou Elfest purple 2500 mAh qui possèdent des caractéristiques satisfaisantes pour faire face à la demande en Ampères de la bête.
          Bonne vape,
          Laurent

          • gifbengif

            Merci beaucoup. Je regarde ça.

          • gifbengif

            Ca me plait bien. Le Sigelei 50 supporte le subohm jusqu’a 0.2ohm.

  • Guillaume Martrat

    Le power vaping est ma manière de vaper et avec l’atlantis je suis ravi.Je suis d’accord avec vous sur un point je vappe à 2mg de nico et je vais passer à 1mg alors qu’avec du materiel de base ego ou autre je serai à 11 voir 18mg. .Donc il faudrait une mise en garde quand à la réduction drastique de son taux de nicotine avec l’utilisation de ce type de produit.J’ai aussi un taifun gt et alterne les deux suivant mon humeur.La contenance du tank me va très bien vu que adepte du DIY(vu la conso de liquide) je change souvent mes arômes et vappe des saveurs sucrés donc écœurante très vite si je ne les changées pas

    • Denis COUGNAUD

      On es franchement d accord et à vous lire je comprend que vous n êtes pas visé par la vulgarisation dont je parle en tous les cas merci

  • doudou

    l’atlantis devrait se conseiller avec avertissement et non comme comme un simple ato. Malheureusement tout les vendeurs n’ont pas la fibre du conseil et se comporte comme de vulgaire garagiste prêt a tout pour faire du chiffre (j’ai malheureusement trop souvent entendu des clients croire au miracle) je fais un peu moins de chiffre car le principe de conseiller les gens et de les préparer au conditions de leur achats les détournent mais bon bref l’atlantis reste quand même un bon produit avec un rendu saveur a condition de l’exploité dans ses limites et devrait comme indiquer par Denis rester pour un public bien averti

  • Sofquipeut

    Salut,

    Merci pour cet article. Je donne ici mon avis même si je suis loin d’être un vapoteur ultra confirmé. Pour les mises en garde, je suis tout à fait d’accords, il est important de les faire apparaître explicitement compte tenu du danger surtout si cet atlantis est utilisé avec le mauvais matériel. Mais personnellement, je suis déficient visuel et j’ai toujours été frustré, depuis environ 8 mois que je vape de l’impossibilité pour moi de faire mes propres coils. On goûte chez les autres, on trouve ça génial et finalement on est super frustré de ne pouvoir faire la même chose à la maison. Dans mon cas, j’ai bien failli laisser tomber à cause de ça. Du coup, je vois d’un bon oeil (si je puis dire) la vulgarisation de ces clearomiseurs qui donnent accès aux sensations du subohm à l’utilisateur lambda. J’ai cet Atlantis depuis quelques jours, et vraiment, je suis super satisfait du rendu. Peut-être est-ce dû à mon manque d’expérience en la matière, mais je trouve à mon niveau (et je l’affirme sans vergogne), 🙂 que les sensations que j’éprouve avec n’ont rien à envier à ce que j’ai pu essayer en ato reconstructible, ayant la chance d’avoir ma copine qui est à fond là-dedans et qui teste à tour de bras. Hormis avant ça, l’excellent nautilus ou encore le très bon Kanger méga, j’ai trouvé aujourd’hui quelque chose qui me satisfait pleinement, tellement satisfaisant qu’il me reste de la marge question puissance si j’en veux plus en fonction du juice ou de mon humeur. Mais comme vous le disiez, il faut évidemment s’assurer d’avoir un bon mod derrière. Je l’utilise avec une box IPV Mini et ça tourne très bien. J’ai du mal avec les notions de physique et je trouve trop compliqué (pour moi) les mods Méca. Je pense que la plupart d’entre vous seront d’accords qu’un mod de ce type est suffisamment “safe” avec ce genre de résistances, du fait des protection circuit et autres joyeusetés électroniques. 🙂

    Pour résumer. Je dis 3 fois OUI aux constructeurs qui nous donnent enfin accès, à nous le grand public et en l’ocurrence le public déficient visuel, à des sensations que nous ne pourrions pas avoir a moins de savoir faire du reconstructible ou dépendre de quelqu’un pour nous les faire. Mais, effectivement, il faut le faire intelligemment et protéger l’utilisateur. C’est positif de voir que les technologies évoluent comme ça.
    Ceci dit, effectivement, la contenance et la difficulté du remplissage du bazar, c’est à chier. Vivement l’atlantis méga. 🙂

    • Charles-Moundir

      Salut ! Sans savoir quel niveau de vision tu as, tu sais que tu peux acheter des coils déjà wrappées, sur bon nombre de site? Il faut bien sûr quand même être capable de la/les fixer sur l’atomiseur.
      Sinon, étant moi même myope, j’ai énormément de mal à coiler à l’oeil nu, j’ai trouvé des petits stands de bijouterie ou d’électronique, avec des pinces pour maintenir les fils et une grosse loupe pour bien y voir, cela te permettrait peut être de faire tes coils toi même.
      Enfin, j’ai fini par tomber dans l’ULR plus par facilité de travailler avec du gros fil (j’utilise principalement du .6mm) que tenter d’enrouler un cheveu autour d’un tournevis.
      Pour finir, toutes mes excuses si je brasse de l’air et que mes solutions ne sont pas suffisantes…

  • Charles-Moundir

    Les accus avec un courant de sortie supérieur à 30A ça n’existe pas. Les Sony VTCx les tiennent en continu, mais ce sont les seules (A savoir qu’elles peuvent monter à 150A en burst <1.5 seconde). Les Efests purple sont de la grosse arnaque et devraient plus être quotées à 20A. Reste les Samsung qui ne tiennent "que" 25A.
    Il est possible de monter des Li-Po – j'imagine que la batterie subohm d'aspire en contient, je n'ai pas vérifié – qui elles peuvent monter à des C ratings extrêmement haut. Mais la tension de sortie est légèrement inférieure (3.6V) et je ne crois pas qu'il en existe au format 18xxx.
    Pour finir, avec une résistance à .5 ohms, Une 8A suffit (8,4A à 4.2V), donc même si je suis bien d'accord avec le danger que représente la vulgarisation du subohm, on est loin des montages ULR quand même. Et à moins de tenter de recycler les 18650 de son ancien ordinateur portable, je doute que ça provoque beaucoup d'accidents. J'ai plus d'inquiétude avec les gens qui vont monter des accus type VTC, mal remonter la tête de résistance, et provoquer un court jus. 150A dans le mod, ça chauffe vite et fort :)-

  • Sofquipeut

    Hello Charles,

    Merci pour ton commentaire. J’ai entendu parler de ces coils déjà tout faits mais j’ai cru comprendre que ca ne s’adaptait pas sur tous les atos. Ensuite, pour monter ceux-ci, je ne sais pas trop pour la difficulté étant donné que je ne l’ai jamais fait moi-même. J’ai un contact qui est non-voyant aussi et il semblerait que ses tentatives soient restées plutôt vaines d’après ce qu’il disait il y a un moment de ça.
    Quant à les faire soi-même en étant aveugle, je n’ai pas encore pris le temps ni trouvé vraiment quelqu’un qui aurait la super patience que ça nécessiterait pour me montrer, ne serait-ce que par curiosité. Mais maintenant, comme je le disais, ayant vaper sur divers montages, je trouve perso que ces nouveaux clearos (en tout cas l’atlantis) me donnent entière satisfaction pour l’instant. Pas vraiment envie de me prendre la tête. Mais je reste curieux de “voir” avec les mains. 🙂

    Et t’inquiètes, toutes les solutions sont bonnes à prendre, tu peux continuer à brasser, de la vapeur pour le coup. 🙂
    PS, Charles Moundir.. Ca me parle ça Un nom plutôt populaire sur Twitter. 😉

    Merci encore pour ton comm.

  • Anthony Blondelon

    C’est vrai que la contenance de 2ml est aberrante…quand je vois la vitesse a laquel se vide mon nautilus mini….

  • diegel

    Bonjour.
    Le réservoir ne se serre jamais à fond. Avez-vous remarqué l’épaisseur du joint blanc (comme sur le Nautilus) ? Il permet justement une étanchéité même si le réservoir n’est pas serré, ce qui permet de régler l’arrivée de liquide. Sur l’Atlantis, on peut très bien faire des petits nuages discrets par inspiration bouche ou poumon : mettre un embout de diamètre intérieur moins grand, régler la bague de flux d’air sur le trou circulaire, régler le débit de liquide. La combinaison de ces réglages permet de ne pas faire trop de fumée, de respecter les saveurs et de vaper par la bouche ou non. S’agissant du taux de nicotine, c’est une question d’habitude : 12 mg/l pour moi à plein poumon, il faut juste espacer les tirages, ce qui s’impose naturellement. Merci de votre attention.