Vous êtes ici : Vaping Post » Témoignages ecigarette » Alterner cigarette électronique et cigarettes normales

Alterner cigarette électronique et cigarettes normales

Alterner cigarette électronique et cigarettes normales

Trouvez l'intru

Si j’alterne les deux est-ce que c’est grave, est-ce que je vais finir par attaquer mes e-liquide au briquet ?

Essayons de répondre ensemble à cette question.

Personnellement je n’ai jamais lu de contre indication, et j’alterne les deux depuis quelques temps sans aucun soucis. Si vous utilisez la cigarette électronique spontanément, même si ce n’est que de temps en temps, c’est selon moi une bonne direction. Par contre utiliser l’e-cig à défaut de pouvoir fumer des cigarettes normales n’est pas un bon comportement, pour la simple et bonne raison que la cigarette électronique n’est pas associée à une volonté ou une envie mais à une contrainte. Le mieux je pense c’est de positiver son utilisation, pouvoir remplacer de son plein gré quelques cigarettes par la cigarette électronique , alors que l’on pourrait très bien fumer, est en soi un bon début je pense.

En alternant cigarette électronique et cigarettes normales on se rapproche d’une vie plus saine, même si imparfaite c’est toujours ça de gagner. Dans mon cas j’ai été très étonné de pouvoir remplacer sans aucun effort 70% de mes cigarettes par l’e-cig, et il m’arrive parfois de ne pas toucher une cigarette de la journée.

Arrêter de fumer avec la cigarette électronique

Sincèrement je ne pense pas que l’e-cig soit le remède miracle pour arrêter de fumer, car si on a vraiment envie d’arrêter de fumer on stoppe tout. De manière un peu cynique je vois la cigarette électronique comme un produit de substitution pour les gens faibles comme moi, les gens qui ont peur du manque, peur du sevrage. J’arrête mais en fait j’arrête pas vraiment.

Le gros défaut de la cigarette électronique selon moi c’est de perpétuer une mauvaise habitude. La facilité avec laquelle j’ai pu me passer de la plupart de mes cigarettes habituelles marche aussi dans l’autre sens, je peux rechuter à tout moment (panne de batterie, e-liquide, soirées, stress, alcool …). Le danger me guette et le problème c’est que je l’entretiens car je fume généralement une cigarette après les repas et le soir en rentrant du travail, c’est à dire que j’associe la cigarette à des moments de détente, voir même je prends la cigarette comme une récompense, ce qui à mon sens est très mauvais. Le bon côté des choses c’est que ma fâcheuse compulsion à allumer une cigarette toutes les 10min a pratiquement disparue et que j’apprécie maintenant chacune de mes clopes.

Pour modérer ce côté négatif je dirais quand même que les fois où je me suis remis à fumer comme un pompier, j’ai senti le lendemain que j’avais abusé, chose qu’avant je ne ressentais pas. C’est donc bien la preuve que la cigarette électronique est très bénéfique pour ma santé de fumeur, elle m’a fait prendre conscience des dommages que la cigarette normale peut causer à court terme et a largement amélioré ma condition physique.

Review Author:Review Date:
  • Je vois ton comportement comme une double peine.

    D'une part, ton addiction pour la clope (peut-être surtout pour ses additifs) que tu garde pour les bons moments et associe à ceux ci.

    D'une autre, ton addiction pour la e-cig que tu utilise surtout pour sa délivrance de nicotine et la gestuelle régulière.

    Il serait temps de sortir de ton système de récompense (au moins) avec la cigarette ?

    Et si tu arrêtais d'acheter des cigarettes et remplaçais simplement par la ecig aussi quand tu as une envie "plaisir" ?

  • admin

    Salut et merci pour ton commentaire, il est certain que je suis loin d'être sauvé. Je vois par exemple des amis qui ne fument pas du tout de la journée et qui le soir au calme, s'en fume une petite. C'est une vision qui m'attire beaucoup mais qui est pour moi un cercle vicieux car je ne fais, avec mon ec-cig toute la journée, que calmer ma conscience en quelques sortes (mais si j'en tire des bénéfices physiques).

    La vraie question que je devrais me poser serait sans doute : est-ce que je veux vraiment arrêter de fumer ?

    Et toi ? Tu as complètement arrêter la cigarette ? Si oui où en es-tu avec l'e-cig ?

  • J'avais une vague envie d'arrêter la clope sans trouver de motivation ni la force de dire stop d'un coup net.

    La passation s'est opérée naturellement après réception de mon premier kit. En une semaine, je supportais de moins en moins la cigarette jusqu'à ne plus réussir à fumer quand j'essayais de tirer dessus (un vrai dégoût de la saveur et la ecig est devenue mon seul moyen d'absorber de la nicotine, d'autant plus que j'ai beaucoup de plaisir à essayer de nombreux eliquides.

    La clope ne me fait vraiment plus envie 🙂

  • Je confirme : il n'y a pas de contre-indication à l'usage "dual" comme disent les spécialistes. Et il semble que ce soit une option viable pour se libérer totalement du tabagisme… un jour.

    L'aspect comportemental est exagéré, tu peux l'ignorer. Par contre, le tabagisme te relaxera mieux que la seule nicotine de la ecig. Et tu garderas longtemps (des années) ce souvenir : la clope = relaxe. Bref, chaque fois que tu seras stressé, tu auras plus envie d'une vraie cigarette que de nicotine seule. C'est une histoire de neuromédiateurs dont je te fais grâce.

    La conclusion est de chercher à traiter la cause et pas seulement le symptôme : apprendre à te relaxer sans adjuvant quel qu'il soit. Il y a plein d'options : la sophro, le yoga, la méditation, bref : respirer.

    Bonne route à toi, prends ton temps : avec la ecig, pas de risque connu. Et évites au plus vite toute cigarette, même et surtout quand ça monte côté émotions.

    Unairneuf.org (qui fait du conseil aussi, par tél…)

  • admin

    Merci Randall pour ton commentaire et tes conseils réconfortant. La route est longue mais somme toute bien plus agréable avec l'ecig 🙂 une bien belle invention qui j'espère évoluera à grands pas. N'hésite pas à venir donner des nouvelles du front médical aussi, nous sommes tous très demandeurs je pense de faits scientifiques. A bientôt.

  • "Front médical" : tu ne penses pas si bien dire. Le problème est justement que le front médicale… fait front vent debout CONTRE la cigarette électronique.

    Qui finance les études des tabacologues ? Big Pharma historiquement. Donc pas facile de trouver des travaux objectifs : ne passent que ce qui dénigre ce produit si efficace pour cesser le tabagisme.

    Une lueur d'espoir ? Carl V Phillips du Canada (anglophone), Brad Rodu des USA, Michael Siegel (Boston, MA), Laugesen (Nlle Zélande) vont nous remplir la besace !

    Unairneuf.org