Allemagne : Dr Martina Pötschke-Langer se félicite d’un durcissement de la réglementation de l’e-cigarette

Un nouveau projet de loi devrait incessamment  interdire la vente de cigarettes électroniques aux mineurs en Allemagne. Le Dr Martina Pötschke-Langer se félicite de ce durcissement de la réglementation de la cigarette électronique.

“Un marketing agressif, des producteurs sans scrupules pour créer un marché d’enfants”

Martina-Potschke-LangerCette mesure est issue des recommandations du  centre allemand de recherche sur le cancer (DKFZ) publiées il y a un an sous la direction du  Dr Martina Potschke Langer. Au sein de cette institution, elle dirige l’unité de prévention du cancer, un “centre collaborateur” de l’OMS pour la lutte anti-tabac. Elle a donné une interview au grand média allemand Deutsche Welle.

A la lecture de ses déclarations, dire que Mme Pötschke-Langer n’apprécie pas la cigarette électronique est un euphémisme.  Elle l’abhorre.

“Le sentiment d’inhaler le goût de pomme ou de pêche ou d’autres fruits”

Elle accuse les professionnels de la cigarette électronique de mener des campagnes marketing agressives qui ciblent les enfants et les adolescents. La preuve ? Ils mettent sur le marché des saveurs comme “bubblegum“, les design des produits sont  “accrocheurs”, “très colorés” avec des “pierres brillantes” et qui peuvent “se vendre pour un euro environ.”

Trente pour cent des jeunes allemands de 12 à 17 ans auraient déjà essayé la cigarette électronique. Certes, reconnait-elle, ils ne sont pas tous fumeurs, mais celà montre qu’on leur a vendu le produit.

Les e-cigarettes ont été conçues pour remplacer les cigarettes de tabac et pour aider les fumeurs à arrêter de fumer progressivement. Pourquoi les enfants ont été pris pour cible en tant que consommateurs ? interroge la journaliste .

Les producteurs ont utilisé des stratégies sans scrupules pour créer un marché composé d’enfants et d’adolescents. Cela était intentionnel et nous avons des études sur le sujet“. Elle recommande de surveiller de près l’internet et les médias sociaux car la publicité agressive pour les produits de la vape y est très problématique.

“Des particules respirables qui restent dans les poumons et sont ensuite absorbées par le reste du corps”

Interrogée sur la “fumée secondaire” des e-cigarettes et le danger qu’elle représente par rapport à la fumée de tabac, la responsable allemande indique que le vapotage détériore la qualité de l’air intérieur.

Si plusieurs personnes “fument une e-cigarette” dans la même pièce il se produit  “une forte augmentation de particules respirables qui restent dans les poumons et sont ensuite absorbés par le reste du corps” explique-t-elle. Des mesures de l’air ont montré des substances cancérigènes ajoute-t-elle : acétaldéhyde , formaldéhyde et métaux.

Pour elle c’est sans appel, les e-cigarettes doivent être traitées comme les cigarettes de tabac et ce n’est pas une très bonne nouvelle pour les vapoteurs outre-Rhin, car elle y fait référence sur le sujet.


Pour aller plus loir sur le vapotage passif :

La version allemande de la chaîne ARTE avait donné la parole au Dr Pöschke-Langer dans un documentaire sur l’arrêt du tabac qui avait vivement fait réagir un groupe de vapoteurs en colère.

Review Author:Review Date:
  • Titan

    Pour moi, elle a siroté de l’huile de vidange et fumé un vieux pneu.
    Comment un “docteur” (faudrait préciser en quoi) peut-il en conscience et avec un tel aplomb affirmer autant de conneriessss et ignorer de fait et sciemment des études comme celles de Farsalinos dont, s’cusez du peu, c’est quand-même le métier …? Entre elle, Merkel et MST, on est bien mal barrés!

  • Yvon Novy
  • Toflu

    Bah … en Allemagne on continue d’avoir des troquets fumeurs. De plus le sport national est de s’arranger a l amiable avec bon sens, et d’ignorer les lois, alors … de toute facon, le probleme local est l’alcool pour les jeunes, pas la clope. Ca restera toujours simple de trouver des e-liquide et e-cigs, toujours plus simple que de trouver de la mayo sans sucre ou de la bouffe sans exhausteur de gouts !

    ah, precision, sans prejuger des etudes de cette femme, en allemagne, beaucoup sont “docteur”, parfois avant la these (petit docteur, avec un bac+6). Les gens adorent les titres, de preference a rallonge, ce qui donne automatiquement et exclusivement une legitimite au discours.

  • bouh qu’elle est vilaine !!!

  • Mehdi Vape

    elle prend du LSD celle-là, et pas du éléctronique. C’est vraiment des malades mentaux ces gens là.

  • pierre rouzaud

    Marina l’a dans le baba mais elle s’en fout!!La ligue contre le cancer ,qu’elle soit allemande ou française protège son business et se réjouit d’un taux de tabagisme constant sur 33% de la population,donnez à la ligue ,donnez beaucoup (ils en profitent bien :souvenez vous du bon docteur CROZEMARIE