Ajout du verbe vapoter dans le dictionnaire : Le Larousse fait fausse route

Le succès du vaporisateur personnel se matérialise aussi dans notre culture française. En effet, le terme vapoter devrait vraisemblablement faire son apparition dans un grand dictionnaire qui va prochainement sortir dans le commerce. Or la définition choisie est loin de faire l’unanimité.

Quand on “fume” une cigarette électronique, elle fond.

Lettre ouverte à Monsieur Larousse

Lettre ouverte à Monsieur Larousse à lire sur le site de l’AIDUCE.

C’est intéressant de voir que cette méthode de réduction des risques est de plus en plus considérée mais malheureusement une contre-vérité est une nouvelle fois relayée.

L’action de fumer une cigarette électronique” serait la définition du verbe “vapoter” dans le Larousse 2015.

L’AIDUCE et tous les défenseurs de l’e-cigarette se battent depuis de nombreux mois pour qu’une réelle distinction soit faite entre le vapotage et l’action de fumer. Les pouvoirs public hexagonaux et européens tendent à rapprocher les deux produits et ont exprimé à maintes reprises leurs souhaits de classifier la cigarette électronique comme un “produit du tabac”, preuve de la confusion qui persiste dans les esprits.

Vapoter est originaire du substantif vapeur, qui est produite par la cigarette électronique lors de son utilisation. Les Anglo-saxons sont sur la même ligne puisqu’ils utilisent de leur côté le verbe “to vape”.

L’AIDUCE demande “de ne pas anéantir en une ligne, par un parti pris manifeste, les efforts d’une communauté importante qui ne mérite certainement pas d’être reléguée au stade de « fumeurs »“.

En faisant preuve d’un certain humour dans le choix du visuel qui accompagne le communiqué, l’association espère attirer l’attention de l’éditeur afin qu’il reconsidère sa définition du terme.

Review Author:Review Date:
  • vapoton

    action d’inhaler de la vapeur produite par une une ecig…
    allons,monsieur Larousse,un petit effort,ce ne sont pas les mots qui vous manquent…

  • Remz

    La lettre est vraiment très bien, je trouve que ça fait mouche.
    Je déplore quand même ce sempiternel couplet “une communauté qui ne mérite certainement pas d’être reléguée au rang de fumeurs”. Qu’on leur fiche la paix aux fumeurs, il n’y a pas si longtemps la plupart d’entre nous auraient plutôt mal pris ce genre de dénigrement gratuit et inutile.

    Par contre, cette lettre, je l’enverrais à l’AFP avec en accroche “Larousse se trompe” ou un truc du genre, ça pourrait être un bon coup de boost pour faire connaître l’AIDUCE en dehors de cette “chère” communauté, et par là même offrir un relai à l’EFVI … Y’a peut-être moyen d’articuler là un truc intéressant M’sieur AIDUCE.

  • Tony Fiant

    Outre le fait que cela va graver un peu plus dans le marbre l’amalgame entre fumer et la cigarette électronique, cela confirme également qu’un dictionnaire ne détient pas la vérité mais reste un ensemble de définitions appréciatives biaisées par la vision de la société contemporaine à la date de sa définition.