Agnès et la vape

Agnès nous raconte son abandon du tabac grâce à la cigarette électronique. Une histoire poignante, pleine d’espoir et de joie de vivre.

Profil

Âge : 48
Années de tabagisme : Entre 25 et 30 ans
Votre situation aujourd’hui avec le tabac: J’ai complètement arrêté de fumer et je continue à utiliser la cigarette électronique
Matériel utilisé : e-go, VAMO, MOD méca, Nemesis, evode et tous ceux que je n’ai pas encore !
Votre avis est globalement : Positif

Témoignage

"L’été qui a suivi s’est déroulé sans tabac ! Et j’ai commencé à revivre ..." - Agnès

L’été qui a suivi s’est déroulé sans tabac ! Et j’ai commencé à revivre …” – Agnès

Il y a pratiquement un an jour pour jour, mon compagnon m’offrait ma première batterie pour vapoter ! Il avait déjà, depuis quelques semaines, « expérimenté » lui-même la chose ! Touche-à-tout de nature, il s’était vite aguerri du côté technique et surtout, d’entrée de jeu avait décidé de faire des liquides maisons.

Je me rappelle de sa fierté à me tendre une jolie boite rose avec à l’intérieure une e-GO noire et deux clearos ! En même temps qu’il l’avait reçue, il avait pris des goûts pour le moins originaux, dont le Pop-corn. Il me fit ma petite fiole et je me mis à siroter le breuvage…

Il faut dire qu’à cette époque, j’étais dans un état catastrophique, suite à une agression sur mon lieu de travail, je me terrais dans mon appartement depuis cinq mois. Tout me faisait peur, tout était pour moi une souffrance et une sorte de lente agonie. Et évidemment, je passais des heures sur mon ordinateur, à fumer cigarette sur cigarette. Oh, le fantastique dans tout cela c’est que j’avais une ligne de jeune fille, avec quasiment 7 kg en moins. En effet, pas d’activité, et tabac à gogo, juste en déprimant, ça aide pour être quasiment anorexique. Mais je me cramais littéralement, sans aucune conscience de ma destruction rapide et inéluctable. Pourtant, mon activité professionnelle se situe dans le domaine de la santé et plus que quiconque, je connais les retombées radioactives de l’addiction au tabac !

Mon compagnon, désireux de me soutenir et par amour surtout, m’a accompagnée dans cette nouvelle initiation, dans cette découverte quasi d’un autre monde et dans la possibilité de me métamorphoser enfin pour de bon !

Je me souviens avoir attendu avec impatience après trois jours d’utilisation, l’ouverture d’un magasin que j’avais repéré pas très loin ! J’en étais ressortie avec une autre batterie, des prises pour les chargeurs, des clearos avec mèche interchangeables ! J’avais pris aussi quelques liquides, litchi, cola, cerise… Arômes qui restent encore à ce jour avec le pop-corn mes préférés !

Evidemment, je n’avais pas racheté de cigarette et la coïncidence a voulu que la dernière du dernier paquet, je l’ai écrasée le jour de mon anniversaire, juste avant de partir faire la fête dans ma famille.

L’été qui a suivi s’est déroulé sans tabac ! Et j’ai commencé à revivre. Au début, j’avais une peur bleue, en tant qu’ancienne asthmatique, de me retrouver encore plus oppressée… Ce ne fut heureusement pas le cas. Cependant, je me mis à tousser fortement, avec des quintes très sèches. A la pharmacie de mon quartier où j’expliquais ma démarche, on m’encouragea fortement et l’on me proposa de simples gommes pour adoucir la gorge : en quelques jours, la toux disparut complètement.

Ma passion, qui a aussi participé à ma guérison, est la cuisine : pensant avoir une certaine marge par rapport au poids et ne connaissant pas vraiment certains mécanismes liés à l’addiction au tabac (depuis, je peux vous assurer que je me suis rattrapée), je ne fis absolument pas attention aux écarts comme les cheese-cakes et autres réalisations merveilleuses mais aussi terriblement « sanctionnantes » pour le popotin ! Le verdict fut terrible à la rentrée : j’avais non seulement repris tous mes kilos perdus suite à ma maladie mais la balance tirait dangereusement vers les 70 ! En ne faisant pas rapidement quelque chose, j’allais vite passer dans le surpoids et m’asséner une nouvelle galère.

Toujours avec mon amoureux si attentif, nous partîmes dans un magasin de sport pour trouver d’abord un vélo d’intérieur mais en revenant finalement avec un elliptique ! Il fut particulièrement étonné de voir le changement qui s’opéra en moi jour après jour ! Moi qui lui avait toujours assurée que je n’étais absolument pas sportive : durant deux mois, j’effectuais 2 à 4 séances par semaine. Je réussis à stabiliser mon poids.

Malheureusement, par ailleurs, le système étant ce qu’il est, je fis une rechute cuisante de ma pathologie post traumatique. Vers la fin octobre, je me vis pousser la porte d’un médecin ayurvédique, pensant qu’après cela, c’était la porte de ma vie que j’allais définitivement fermer…

Je suivis alors un programme très pointu, changeant radicalement d’alimentation et prenant en charge beaucoup mieux mon organisme malmené depuis tant d’années.

A ce jour, je cueille quotidiennement les fruits de mes efforts, les cadeaux de ma propre vie ! J’ai rendu visite à mes parents tout récemment alors que je ne les avais pas vu depuis presque deux ans. Ils savaient ce que j’avais traversé et pensaient me voir un peu tristounette ! Ils furent dans une totale surprise et leurs mots furent : « tu as pris un coup de jeune Agnès ! Tu fais cinq ans de moins ! ».

Durant tout ce temps, j’ai du prendre deux ou trois cigarettes les trois premiers mois et la der des der fût au réveillon de Noël : lorsque je l’ai écrasée, j’ai su alors que plus JAMAIS je n’y reviendrai ! Et que mes mains de pianiste soient coupées s’il en est autrement !

Dans ce parcours chaotique (à un niveau maladie et professionnel), il a été d’un plaisir extrême de devenir Vapoteuse ! J’ai travaillé les liquides maison, en apprenant les compositions des différents ingrédients, les formules chimiques, les points de combustion, les additifs à risque, les réactions physiologiques des poumons…

  • Mon elliptique affiche 602 kms et je suis devenue une pro des séances avec alternance de rythme.
  • Je me suis initié à l’aromathérapie, à l’Ayurvéda.
  • J’ai ouvert deux sites web.
  • J’ai mis un pied dans ce que l’on appelle les « Reconstructibles » où il m’a fallu apprendre les rudiments de l’électricité.
  • J’ai perfectionné mes connaissances en diététique.
  • J’ai affiné ma plume.
  • J’ai continué à m’ouvrir aux autres pour leur transmettre un peu de mon expérience, de ma joie de vivre, de mon énergie que je préserve de mieux en mieux chaque jour.
  • Je me suis vue devenir admin d’un groupe FB, puis créer le mien, soutenir l’EFVI en saisissant des bulletins pour la pétition…

Et puis…

J’ai tué des vieux démons en même temps que la cigarette : à ce jour, je ne prends plus aucun traitement allopathique, depuis octobre je ne bois plus une seule goutte d’alcool, mon compagnon est l’homme le plus heureux du monde quand il me sert dans ses bras, tant mon corps a retrouvé des formes harmonieuses, je ne bois plus de café, je ne mange plus de bonbons chimiques…

Mais, me direz-vous, où sont mes plaisirs ?

Je ne commencerais même pas la liste ici car mes soirées, mes nuits et mes journées de demain ne suffiraient pas pour vous la raconter.

Pour faire simple : je trouve du plaisir en tout maintenant car je vis sans scaphandre et je respire l’atmosphère que je dégage : du bonheur à l’état pur !

Review Author:Review Date:
  • Grib8s

    Merci pour ce témoignage, j’aurais bien aimé des liens sur la page fb par exemple 😉

    • Christophe Theveniault

      Les groupies de la vape Grib8s

      • Grib8s

        Merci 🙂 bon finalement ça me concerne pas 😡

  • Simo Vape

    Chere Agnes, Bravo pour cette lecture interieure que tu nous a offerte, dont tu nous arrose chaleureusement sur FB, l’ecig est un amour inoubliable, plus qu’une simple passion. Merci pour ton courage et ta perserverance, bisous aux chats !

  • Agnes Antoniewski

    Vraiment merci Ghislain d’avoir publié ma longue bafouille ! En espérant qu’elle sera un peu convaincante et permettra à quelques uns de passer le pas… Ce sera toujours ça de pris !
    Simo Vape et Christophe : de gros bisous à tous deux (à Betty aussi 😉
    Grib8s : tu sais, les groupies c’est pas que pour les Nanas ! Hein les gars du dessus ?…

  • Rouby

    Idem pour moi il y a 10 mois j’étais a 2 paquets par jours a la suite du deces de mon mari je fumais depuis 48 ans mais nettement moins journellement lorsqu’il est parti en 2012 et la ce fut l’orgie de tabac 45kg et là en octobre 2013 j’ai réagis je me suis mise a vapoter et depuis ce jour plus aucune cigarettes ormis celles qui me restaient sinon 4 ou 5 repris et je ne peux même voire une cigarette cela m’ecoeur donc je finirais ma vie dans longtemps j’espère avec ma cigarette electronique