9 millions de vapoteurs réguliers aux États-Unis

Le National Health Interview Survey (NHIS) est une grande enquête américaine menée annuellement par le centre de contrôle et de prévention des maladies (CDC). Les derniers chiffres publiés en juin dernier montrent que l’usage d’e-cigarettes augmente chez les adultes alors que le tabagisme recule.

L’e-cigarette accélère-t-elle la baisse de la prévalence tabagique aux États-Unis ?

Prévalence tabagique et utilisation de l'e-cigarette chez les adultes entre 2013 et 2014 aux États-Unis.

Prévalence tabagique et utilisation de l’e-cigarette chez les adultes entre 2013 et 2014 aux États-Unis.

L’enquête qui a impliqué 37 000 participants s’est intéressée pour la première fois à la cigarette électronique.

Les travaux du NHIS sont officiellement utilisés depuis 50 ans pour suivre des données de santé aux États-Unis et apporter notamment des informations précises sur la prévalence tabagique dans le pays.

En 2014, 16,7% de la population américaine fumait, contre 17,8% un an auparavant.

D’après les données fournies par le CDC on peut estimer que durant l’année 2014, 30 millions d’adultes américains ont utilisé une e-cigarette au moins une fois, et 8,9 millions étaient des utilisateurs réguliers.

Bien qu’il soit encourageant de constater que près de 2 millions d’anciens fumeurs utilisaient les e-cigarettes en 2014, il est impossible de prouver qu’elles aient été à l’origine de leur arrêt du tabac commente Brad Rodu sur son blog. Cependant, 85% de ces anciens fumeurs avaient arrêté de fumer dans les cinq années ou moins précédant l’enquête, ce qui pourrait rendre plausible la théorie selon laquelle les e-cigarettes ont pu jouer un rôle dans leur sevrage.

Le graphique ci-dessus montre les pourcentages d’hommes et de femmes aux États-Unis qui fumaient en 2013 et 2014, ainsi que leur utilisation de la cigarette électronique en 2014. Chez les hommes, le tabagisme a diminué de 20,5% à 18,8%, accompagné d’une proportion de 4,2% pour les vapoteurs ou vapofumeurs. Le tabagisme chez les femmes a également diminué, bien que la baisse n’ait pas été aussi forte. Dans l’ensemble 3,4% des femmes utilisaient les e-cigarettes en 2014.

Brad Rodu qui développe ses propos dans un second billet offre l’analyse suivante : “Alors que les prohibitionnistes insistent sur la crainte d’une “re-normalisation” du tabagisme et sur le fait que l’e-cigarette pourrait effacer des décennies de lutte anti-tabac, les données du CDC montrent clairement que la prévalence tabagique a continué de baisser en 2014 alors que la cigarette électronique gagne en popularité.”

Review Author:Review Date:
  • vapoton

    le nombre de fumeurs recule…
    le nombre de vapoteurs augmente…
    rien ne prouve que les deux sont liés…
    c’est quand qu’on passe de la théorie à la pratique…