5 raisons pour lesquelles les cigarettes électroniques sont si efficaces

James Dunworth, un vapoteur vendeur d'ecigarettes ultra engagé

James Dunworth, un vapoteur/vendeur d’e-cigarettes ultra engagé.

James Dunworth est un vendeur de cigarettes électroniques comme on aimerait en voir plus souvent.

Habitant au Royaume-Uni, James est très engagé socialement dans la promotion des méthodes de réduction des risques pour le fumeur, ce que les anglophones appellent THR, pour Tobacco Harm Reduction.

James travaille notamment avec des personnes dont j’ai déjà parlé ici, comme Carl V. Philipps ou encore Paul Bergen pour n’en citer que quelques uns, et a contribué en 2009 à une enquête [1] sur les utilisateurs de cigarette électronique en association avec le réseau TobaccoHarmReduction.org.

Un de ses (nombreux) articles a attiré mon attention cette semaine, dans lequel James fait un résumé d’une étude qui vient d’être publiée par des chercheurs de l’Université de Boston, la fameuse université où travaille le Docteur Siegel.

James nous fait une petite présentation des résultats :



Article de James Dunworth, publié le 7 mars 2013 sur son blog “Ashtray Blog: An Electronic Cigarette Blog“. Traduit de l’anglais.

Des études antérieures [2] ont suggéré que les cigarettes électroniques étaient beaucoup plus efficaces pour aider les fumeurs à « arrêter »* que les patchs ou les pastilles à sucer.

Mais jusqu’à présent, les scientifiques ignoraient pourquoi. Une nouvelle étude [3] vise à rectifier le tir en démontrant pourquoi les cigarettes électroniques sont si efficaces.

Pourquoi les cigarettes électroniques sont-elles si efficaces ?

Se basant sur des entretiens avec des vapoteurs, cette étude a trouvé cinq raisons qui prouvent que la vapote contribue à se désaccoutumer au tabac.


1- Elément bio-comportemental : un vapoteur imite les gestes d’un fumeur

Une des raisons de l’efficacité des e-cigarettes est le fait qu’elles ressemblent beaucoup aux cigarettes traditionnelles. Les vapoteurs ont souligné leurs similitudes, la sensation qu’ils ont au fond de la gorge lorsqu’ils inhalent et la manière dont les e-cigarettes ont remplacé les cigarettes traditionnelles dans leur quotidien.

Ce sentiment lorsque la vapeur descend et caresse votre gorge avant d’inhaler (le hit) – c’est quelque chose d’important pour nous.


2- Les avantages sur le plan social

L’énorme réseau de soutien disponible aussi bien en ligne qu’hors ligne est également une raison du succès des e-cigarettes comparé aux patchs à la nicotine :

Vous n’entendez pas deux personnes discuter de leur patch ou de la marque qu’elles [sic] essaient ou pas.


3- Hobby

Les patchs ne vous offrent pas différentes saveurs ou différents modèles parmi lesquels choisir à l’inverse des cigarettes électroniques.

Je ne collectionne pas de briquets désormais, je collectionne des e-liquides et du matériel.


4- Identité personnelle : Les fumeurs se qualifient de vapoteurs

Au lieu de s’appeler des fumeurs, les utilisateurs de cigarettes électroniques se qualifient désormais de vapoteurs.


5- Arrêter le tabac vs Arrêter la nicotine

Un des derniers points de cette étude était le fait que les participants ne ressentaient pas un besoin urgent d’arrêter la nicotine. La priorité était de passer à une forme plus sûre d’utilisation de la nicotine.

Mon objectif est de me défaire de cette dépendance à la nicotine à un moment donné, mais je ne suis pas pressé.

Un des inconvénients des patchs et des gommes à la nicotine est qu’ils sont provisoires, et les fumeurs le savent.


Comparaison entre produits de désaccoutumance au tabac et cigarettes électroniques

L’étude a mis en exergue le taux de réussite des thérapies de remplacement de la nicotine (7%) et des cigarettes électroniques (une étude a montré que 22,5% des fumeurs ont arrêté complètement et 32,5% ont réduit de moitié au moins leur consommation de cigarettes).

Les vapoteurs interrogés ont tous essayé des produits habituels d’aide au sevrage tabagique avant de passer aux cigarettes électroniques.

Les vapoteurs ont relevé plusieurs inconvénients à ces produits habituels d’aide au sevrage tabagique :

  • Effets secondaires
  • Rechute (une des personnes interrogées a même fumé tout en utilisant de la varénicline)
  • Ne remplace pas le besoin psychologique de cigarettes

Conclusion

Alors que cette étude s’est avérée être intéressante et utile, elle n’est que représentative des utilisateurs des forums. Certaines des conclusions (avantages sur le plan social et hobby) pourraient ne pas s’appliquent aux simples vapoteurs qui ne vont pas sur les forums et les réseaux sociaux.

Ce qui ne veut pas dire, bien évidemment, que cette étude n’est pas utile.

De nombreuses études semblent commencer avec des théories puis cherchent des éléments de preuve pour les appuyer. D’autres ont des préjugés qui affectent leur conclusion. Par exemple, même certains scientifiques qui soutiennent les cigarettes électroniques partent du principe que ce dispositif n’est rien d‘autre qu’une aide au sevrage tabagique.

Une chose que j’aime dans cette étude est qu’elle a eu l’effet exactement inverse. Les auteurs ont discuté avec des vapoteurs puis ont tiré des conclusions sur ce que les utilisateurs réels ont déclaré. L’étude a également souligné un point qui est évident pour de nombreux fumeurs et vapoteurs mais qui est souvent ignoré par les scientifiques, à savoir qu’arrêter de fumer ce n’est pas seulement une question de nicotine.

 

* Je dis “arrêter” car certains fumeurs passent en effet d’une forme d’utilisation de la nicotine à une autre. Cependant, de nombreux scientifiques estiment que les bénéfices pour la santé de passer d’une forme à une autre sont presqu’aussi efficaces que d’arrêter complétement de fumer.


Fin de l’Article de James Dunworth


Traduction de la conclusion de l’étude de Barbeau, Burda & Siegel (publiée le 5 mars 2013) :

Les résultats appellent les professionnels du tabagisme à porter plus d’attention aux éléments sociaux et comportementaux impliqués dans la dépendance des fumeurs. En considérant ces éléments dans la dépendance à la nicotine, les cigarettes électroniques apparaissent comme un outil de transition moins dangereux qui permet aux fumeurs de s’abstenir de cigarettes.

Références

[1] Electronic cigarettes (e-cigarettes) as potential tobacco harm reduction products: Results of an online survey of ecigarette users (November 26, 2009): Heavner, Dunworth, Bergen, Nissen, Phillips – http://www.ecigarettedirect.co.uk//research/ecig-preliminary-results.pdf [2] Italian Non-Smoking Association Positive About Electronic Cigarettes – http://www.ecigarettedirect.co.uk/ashtray-blog/2011/09/italian-non-smoking-association-positive-about-electronic-cigarettes.html [3] Lire l’étude originale (en anglais) : Barbeau, Burda & Siegel (2013) Efficacité perçue des cigarettes électroniques contre la thérapie de remplacement de la nicotine chez des utilisateurs d’e-cigarettes : une approche qualitative
Review Author:Review Date:
  • guitou34

    Super approche.
    J’ai remarqué avec les personnes que j’ai pu convertir ou pas que l’intention d’arreter de fumer etait quand le facteur prépondérant. Meme si s’est beaucoup plus facile qu’avec les autres substitus.