Vous êtes ici : Vaping Post » Communauté » 5 idées reçues sur la cigarette électronique

5 idées reçues sur la cigarette électronique

Salut mes petits poumons, aujourd’hui je vous propose de faire la guerre à 5 idées reçues sur la cigarette électronique. Ces idées sont pour la plupart des clichés que l’on retrouve souvent dans les conversations, dans les bars, sur les blogs ou réseaux sociaux, et qui ont généralement tendance à irriter les vapoteurs.

Il faut les comprendre aussi, quand on arrête de fumer on se sent un peu fier “hey regarde regarde, je ne fume plus, je vapote, t’as vu ? Je suis fort hein ? Ca fait trois jours et 4 heures là.

Ils ont bien raison d’être fier, c’est très dur d’arrêter de fumer. Vous savez sans doute aussi que critiquer une personne en plein sevrage tabagique peut s’avérer dangereux. Alors avant de dire des bêtises à propos de l’ecigarette et pour éviter de vous faire taper par un vapoteur je vous propose de méditer les propos suivants :

1- La cigarette électronique c’est super dangereux car ya de l’antigel dedans

Je pense que ce discours est l’un des pires que l’on puisse tenir devant un vapoteur, avec ça c’est le nez cassé assuré je pense, voir le crachat de e-liquide au visage si vous avez de la chance.

En effet l’une des premières idées reçues sur les cigarettes électroniques voudrait que ces dernières soient constituées d’Éthylène glycol, l’ingrédient préféré des industriels pour les liquides de refroidissement de voitures et les antigels. Or les e-liquides des ecigarettes contiennent pour la plupart du Propylène glycol, un alcool utilisé dans les additifs alimentaires, cosmetiques, et considéré comme généralement non toxique.

Rien à voir donc, ce sont deux produits complètement différents. Pour ce qui est du propylène glycol, lisez les études, il n’y a rien d’alarmant, bien au contraire. (Je vous invite à suivre ce lien si vous souhaitez en savoir plus sur les dangers de la cigarette électronique.)

La bonne réponse est : FAUX, NUL, ZERO, la cigarette électronique ne contient pas d’antigel.

2- La cigarette électronique c’est remplacer une addiction par une autre

C’est une idée que je retrouve souvent sur le web et qui peut se formuler par la reflexion suivante : “La ecigarette ça m’a l’air bien mais je n’ai pas envie de devenir accroc”.

Chacun voit midi à sa porte, mais la cigarette électronique est en premier un moyen de freiner sa consommation de cigarettes et les substituant par un appareil aux effets similaires et moins nocif. Certaines personnes dont je fais partie, arrêtent complètement de fumer, d’autres en revanche continuer d’alterner. Dans les deux cas on est gagnant, enfin c’est mon avis. Le but du jeu c’est également de baisser le taux de nicotine de ses e-liquides, ainsi on se détache petit à petit de la nicotine, somme toute très addictive.

Il est n’est pas incensé de dire par contre qu’il y un attachement très fort à la cigarette électronique, prenez moi la mienne par exemple et je vous mords. Mais avec le temps on se calme, on s’acharne moins sur la vapote, on régularise sa consommation, on apprend à connaître les e-liquides, les modèles, les batteries, on créé même des rituels : la vapote du canapé-télé, la vapote travail, voiture, soirée alcoolisée, etc. Quoi qu’il en soit, plus je m’éloigne de la cigarette et mieux je me sens.

La bonne réponse est : ET ALORS ?

3- La cigarette électronique c’est nul et en plus ça coûte un bras

Bon au delà de son efficacité dont je ne vais pas reparler, là c’est une question comptable très basique : combien de cigarettes par jour fumez-vous aujourd’hui et combien coûte un flacon de e-liquide ? (n’allez pas me parler des factures EDF pour recharger vos batteries)

Dans mon cas je fumais un paquet de Rothmans par jour à 5 euros le paquet environ. Ce qui fait 5×7= 35 euros par semaine, soit 140 euros par mois.

Disons qu’un flacon de e-liquide 30ml coûte 15 euros (et je prends du haut de gamme). Dans mon cas il me dure deux semaines, ce qui me fait par mois un budget de 15×2= 30 euros.

J’ai donc économisé :

  • mes poumons
  • mes dents
  • mon haleine
  • mon entourage
  • et : 140 – 30 = 110 euros par mois dis donc !

Bon c’est un scénario qu’il faut adapter à la consommation de chacun, mais cela vous donne une idée.

Il faut bien sur ajouter le budget de départ pour l’achat de votre ecigarette certes, mais vous ne payez ça qu’une seule fois. Enfin presque car si comme moi vous vous sentez un peu l’âme d’un consommateur moderne vous allez avoir envie de tout essayer et vous allez commencer à acheter tout un tas de trucs qui ne vous servent à rien mais qui font plaisir. Bref.

La bonne réponse est : FAUX la cigarette électronique te fait économiser de l’argent

 


A contrario de ces fausses idées il faut bien le dire, très négatives, on a aussi celles des enthousiastes, de ceux qui n’ont pas vraiment essayé la cigarette électronique mais qui en sont déjà convaincu. En voici quelques unes :


4- L’ecigarette c’est génial, c’est comme une cigarette

Dans notre ère numérique et industrielle, avec tous ces ingénieurs qui bossent sur des couches Pampers pendant des années on peut se dire que le niveau technologique de la cigarette électronique doit se positionner aujourd’hui au même niveau que les cigarettes “normales” (ça me fait mal de dire normales).

C’est une idée reçue également et les plus enthousiastes vont droit dans le mur si ils s’attendent à remplacer leurs cigarettes par une ecig du premier coup (quoi que certains y arrivent très bien).

Je dirais que c’est une autre méthode, un autre goût et un autre geste. Si aujourd’hui je tire une “latte” sur une cigarette traditionnelle (le mot est plus approprié) je trouve le goût extrêmement fort et prégnant. La sensation sur la langue et le palet est pesante, l’objet est ridiculement léger, la fumée remonte au visage, ça brûle, bref … rien à voir avec une ecigarette qui elle est propre, froide, lourde, légère en bouche et dont la fumée disparait instantanement dans l’air.

La liste des différences serait longue, mais je trouve vraiment que la cigarette électronique n’a rien à voir avec une “tousseuse”. Mon sentiment est d’autant plus vrai qu’il se renforce avec le temps.

La bonne réponse est : FAUX la cigarette électronique n’a rien à voir avec une cigarette, enfin presque.

5- La cigarette électronique ce n’est que de la vapeur d’eau

Ben si j’avais su j’aurai juste acheté une casserole avec un réchau butagaz de camping pour le bureau, et une marmitte pour la maison.

C’est l’autre jour sur twitter en fait que j’ai vu cette étudiante dire “c’est une cigarette électronique qui donne de la vapeur d’eau”.

ecigarette-twitter

Ma conversation avec popcorn12165 sur twitter

 

 

 

 

 

Le plus inquiétant c’est que l’on voit même certaines boutiques en ligne dirent clairement que leurs e-cigarettes ne produisent que de la vapeur d’eau, c’est quand même très limite. Bref.

Voilà pour les petites idées préconçues et les petits conseils de soirées où vous vous acharnez sur un vapoteur, rappelez-vous que le vapoteur (surtout si il tourne sur du 18mg en nicotine) a toujours raison de toute manière, et évitez surtout le coup de l’antigel.

A bientôt pour de nouvelles aventures alvéolaires.

Review Author:Review Date:
  • du coup après tout çà ! on ne connait toujours pas la composition de la “fumée” rejetée!

    pouvez vous dire ce qui est dedans?

    merci

    ps : c est bien d’avoir tordu le coup aux idées reçues!

    mathias courtois

  • Durey Jean-luc

    pas mal comme explications, je fais mes e liquides avec base 100%vg et aromes non synthétiques, cela revient à que dalle et c’est top sain. je vapote et ne clope plus, ce que je faisais en taulard depuis quarante ans!

  • Durey Jean-luc

    taulard de la clope bien sur